thrmagazine

28ème Marathon des Sables : 3ème Etape, du Jebel El Otfal au Jebel Mouchanne - 38 Km.:


Mardi 9 Avril 2013

Agadir est à l’honneur avec la victoire d’étape d’Aziz Al Akhad.

Le coureur d’Agadir à réalisé une magnifique course aujourd’hui, dans des paysages époustouflants. A l’inverse d’hier, qui était une étape très technique, celle d’aujourd’hui était franchement très rapide, avec une seule ascension d’un petit col.



28ème Marathon des Sables : 3ème Etape, du Jebel El Otfal au Jebel Mouchanne - 38 Km.:
Toute la région est parsemée de montagnes aux tons très foncés, contrastant avec le sable orange et le fond des lacs asséchés qui sont d’un blanc éclatant. De très longues portions de la course se déroulaient sur de grandes surfaces plates, permettant aux coureurs bénéficiant d’une longue foulée de se démarquer des autres.
 
C’est le Jordanien Salameh Al Aqra qui mena la course jusqu’au CP3, Mohamad Ahansal, préférant se préserver pour la grande étape de demain, s’est contenté de limiter un trop grand écart, courant bien en dessous de sa puissance habituelle. Après le CP 3, Aziz Al Akhad à décidé d’accélérer, pour finalement prendre la tête de la course et franchir la ligne le premier. Il était suivit de près par Salameh Al Aqra et Mohamad Ahansal passe la ligne en troisième position. Samir Akhdar réalise aussi une belle opération en se positionnant quatrième, devant l’Espagnol Miguel Capo Soler. Lhoucine Akhdar termine à la sixième place, devant le Portugais Carlos Gomez et l’Italien Antonio Salaris.
 
Il faut noter le malheureux abandon de Mustafa Ait Amar de Ouarzazate, victime d’un claquage musculaire à la cuisse, juste avant le CP 1. Le Maroc perd ainsi un second représentant de valeur, après l’abandon de Rachid El Morabity. De l’avis de beaucoup de spécialistes, ces abandons auraient pu être évités si ces athlètes bénéficieraient d’un encadrement et de soins adéquats.
 
La plus part d’entre eux s’entrainent au ressentis, sans conseils de spécialistes, se blessent régulièrement et malheureusement ne suivent pas de programme de rééducation corrects. Souvent aussi ils reprennent les entrainements trop tôt et se blessent à nouveau. Mais sans le soutien de sponsors valables et conséquents, de la part de sociétés Marocaines, il ne leur sera pas possible de recourir aux services d’un encadrement compétant.
 
Il n’y a pas que les grands champions au Marathon des Sables, la foule anonyme des coureurs, compose la grosse des plus de 1000 inscrits. Si les champions couvrent l’étape en moins de trois heures, la majorité en mettra plus du double. Les derniers eux passeront plus de onze heures pour couvrir les 38 Km, se battant à chaque pas avec le désert.
 
La 4 émé étape, sera une journée exaltante, avec le départ de la longue étape qui, cette année, fera 75,7 Km.  Le tracé emmènera les concurrents de Taourirt Mouchanne au Jebel Mraïer. Les plus rapides termineront juste un peu après la tombée de la nuit. Quand aux plus lents, ils bénéficient d’un maximum de 34 heures pour y arriver.
 
Par : Marc d’Haenen – Envoyé Spécial au Marathon des Sables.

Mohamad Ahansal
Mohamad Ahansal

Aziz Al Akhad
Aziz Al Akhad

Portrait de coureurs Marocains

Aujourd’hui nous quittons la sphère des grands champions pour découvrir des coureurs anonymes, qui peuvent se battre pour une noble cause…

Idriss Bensmail

Idriss à 35 et est cadre dans le milieu bancaire à Casablanca. Après ses études il a vécu dix ans en France et est revenu au pays il y a quatre ans. Il a commencé la course à pieds car c’était la façon la plus simple de faire du sport. Il suffit de chausser ses baskets et de partir courir. Idriss adore les sorties en nature. Petit à petit, il s’est mis a pratiquer le Marathon en amateur. Il a participé au Marathon de Casablanca, de Marrakech, de Florence, de Madrid et de New York. C’est par contre la première fois qu’il participe à un Ultra-marathon de type Raid.
 
Driss est marié et papa d’un enfant. Sa famille a du faire des sacrifices durant toute cette préparation, car même pour un amateur, la préparation à une telle épreuve est longue et difficile. Il faut courir chaque jour, faire de la musculation et consacrer ses week-ends aux sorties longues. Idriss a consacré neuf mois à cet entrainement.
 
Idriss nous confie : « la réalité du Marathon des Sables est bien plus forte que ce qu’on s’imagine. En plus, j’ai la chance de partager la tente de Mohamad Ahasal et son équipe. Je suis vraiment touché par leur simplicité et leur humilité. Je suis aussi très heureux de voir tant de personnes, du monde entier, qui viennent découvrir notre pays. Le Sud du Maroc est vraiment fabuleux ». Idriss est classé vers le milieu du peloton, autour de la 500ème place.
 
Idriss Bensmail ne court pas pour rien. A l’instar de nombreux candidats étrangers, il soutient une association qui lutte contre la mortalité néo-natale au Maroc. En partenariat avec l’association « L’heure Joyeuse », Idriss à mis en place un « Charity Run ». Chaque kilomètre qu’il parcourt dans le désert Marocain est racheté par des donateurs. Ainsi, ils pourront faire don de deux couveuses pour nouveaux-nés au CHU Ibn Rochd de Casablanca. Cette noble cause permettra de sauver de nombreuses vies. Félicitation à Driss pour cette initiative.
Driss Bensmail
Driss Bensmail

Nabyl Bennouri

Nabil a 38 ans, il est ingénieur en Informatique et est natif de Rabat. Après ses études préparatoires au Maroc, il part faire ses études d’ingénieur à Grenoble. Ensuite, il part s’installer à Portland en Oregon. Il vit aux USA depuis 15 ans, il est marié à une Américaine et a une petite fille de 5 ans.
 
C’est un ami Américain qui lui parle de la course d’Ultra longue distance et du Marathon des Sables qui se déroule au Maroc. Il lui dit qu’en tant que Marocain il devrait y participer. Ils se sont donc entrainés pendant un an et sont venus ensemble pour participer à la course. Ils ont fait le long voyage et ont passé une semaine chez les parents de Nabyl à Rabat, pour se remettre du décalage horaire et s’acclimater.
 
Nabyl nous confie que le plus dur c’est la chaleur. Il n’a jamais pu courir dans une atmosphère aussi chaude en Oregon. Il adore l’ambiance, surtout dans la tente qu’il partage avec l’équipe de Mohamad Ahansal. Nabyl est actuellement classé 268ème.
Nabil Bennouri
Nabil Bennouri

Le Français Christophe Le Saux
Le Français Christophe Le Saux

Les Concurrents le long des jebels
Les Concurrents le long des jebels

28ème Marathon des Sables : 3ème Etape, du Jebel El Otfal au Jebel Mouchanne - 38 Km.:

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux