thrmagazine

30ème Marathon des Sables, Les Marocains creusent l’écart…


Mardi 7 Avril 2015

Après trois jours d’effort, sous des températures très élevées, les organismes commencent à souffrir. Le mental prend alors le relais pour conduire les concurrents du 30e SULTAN MARATHON DES SABLES à travers le Sahara sud-marocain et ses décors particulièrement variés.



Étape du jour : Ils étaient 1293 au départ de la 3e étape entre Jebel El Otfal et Jebel Zireg. Tout au long des 36,7km, les participants ont pu apprécier un décor de rêve.
 
L’ÉTAPE DU JOUR : Comme au cinéma

1293 partants. Abandons (depuis le départ) : 37
A 12 heures (GMT). Température : 31,5°C – Hygrométrie : 19,5%
 
Une fois encore la troisième étape du 30e SULTAN MARATHON DES SABLES, disputée entre Jebel El Otfal et Jebel Zireg a offert aux 1293 coureurs encore en course un spectacle hors norme. Un spectacle dont ils sont les principaux acteurs dans un film où la 3D est la norme.
 
Un cinéma en technicolor avec toutes les teintes du désert. Le noir des rochers et des montages qui s’élèvent à l’horizon, le jaune et parfois même le rose du sable poussé sur les parois des montagnes par les tempêtes, le blanc des lacs asséchés ou encore le vert de ces acacias qui surgissent tels des phares au milieu du désert. Cette troisième étape, cap plein sud, a rassemblé toute cette palette de couleurs à travers les grandes étendues et les passes traversées entre deux vallées.
 
Un cinéma où les scénarios ne sont jamais prévisibles, où les rebondissements se succèdent. A l’euphorie succède parfois la détresse. Il faut alors rassembler toute sa force mentale et parfois s’appuyer sur le soutien de coureurs croisés au hasard d’une piste pour puiser la force d’aller chercher un happy end.
 
Dans ce cinéma, pas besoin de violons pour faire naitre l’émotion. Des regards, des poignées de main, des accolades, des embrassades suffisent à faire couler quelques larmes sur des joues creusées par l’effort. Pour la bande originale, seul le souffle des coureurs, les encouragements des contrôleurs ou encore les cris de soulagement viennent rompre le silence du désert.
 
Mercredi, les rescapés entameront leur long métrage. La longue étape, crainte par tous avec ses 91,7km entre Jebel Zireg et Jdaïd, soit la plus longue distance de l’histoire du Marathon des Sables. Avec pour tous à l’arrivée l’oscar du meilleur rôle.

TÊTE DE LA COURSE : Rachid El Morabity creuse l'écart
 
Les jours se suivent et se ressemblent sur le SULTAN MARATHON DES SABLES. Pour la troisième étape d’affilée, le Marocain, tenant du titre, Rachid El Morabity s’est en effet imposé devant son coéquipier Abdelkader El Mouaziz et le Jordanien Salameh Al Aqra, 2e et 3e à un peu moins de trois et cinq minutes. De quoi lui donner des envies de pousser la chansonnette sous sa tente, quelques minutes plus tard, en préparant son repas. « C’est un chant berbère qui me permet d’évacuer le stress », sourit-il, heureux de continuer à creuser son avance sur ses adversaires directs.
 
Sur cette étape plutôt roulante, c’est finalement derrière, à la cinquième place que le classement évolue avec l’arrivée de l’Espagnol Chema Martinez, en cinquième position. « Je suis bien parti. J’étais même en tête pendant les deux, trois premiers kilomètres, ce qui m’a rendu très heureux. Mais, je ne cours pas aussi bien dans le sable que les Marocains et ils m’ont ensuite dépassé. » S’il a bien tenté de rester au contact une bonne partie du parcours, l’Espagnol, vice-champion d’Europe de marathon en 2010, a finalement décroché pour finir seul à partir du 20e kilomètre.
 
Chez les féminines, la Suédoise Elisabet Barnes s’empare d’une étape supplémentaire, mais c’est la Française, Laurence Klein, que l’on retrouve cette fois en 2e position devant l’Américaine Liza Howard, 3e. « Je suis partie à mon allure, en 4e position, et tout en gardant cette allure, j’ai réussi à remonter la Russe et l’Américaine. Je suis contente de finir deuxième en n’étant pas trop fracassée car l’étape longue de demain sera sans aucun doute décisive. »

Les chiffres : 2,8% d’abandon
 
A l’issue des deux premières étapes, 37 concurrents avaient dû quitter l’aventure, soit par abandon soit pour être arrivé hors délai à un contrôle ou à l’arrivée. Cela représente 2,8% des 1330 coureurs au départ, soit un total relativement faible pour une course réputée pour être l’une des plus difficiles au monde. La preuve aussi de la qualité de la préparation des compétiteurs. A noter que l’expérience des années précédentes montre que les premières étapes sont souvent celles où les abandons sont les plus nombreux. L’arrivée brutale sous des températures très élevées est souvent fatale. Tout comme l’approche un peu trop « touristique » de ceux qui oublient la rudesse de l’effort proposé.
 
Des messages par milliers
 
C’est le chiffre du jour ! 27 000 messages ont été distribués aux coureurs sur les deux premières étapes de la 30e édition du SULTAN MARATHON DES SABLES. Soit déjà plus de la moitié de ce qui avait été distribué sur l’ensemble de la semaine de course l’année dernière. Preuve qu’ils sont bien de plus en plus nombreux, familles, amis, collègues, à encourager leurs proches en leur envoyant de petits messages via le site internet de la course. Continuez…
 
La quatrième étape, surnommé « La Longue », se déroulera sur deux jours, ces mercredi 8 et jeudi 9 avril, sur 91,7km entre le Jebel Zireg et Jdaïd.
 
Par : Marc d’Haenen
 
Classement Général
 
  1. Rachid Elmorabity – Maroc
  2. Abdelkader El Mouaziz – Maroc
  3. Salameh Al Aqra – Jordanie
  4. Aziz El Akad – Maroc
  5. Samir Akhdar – Maroc
  6. José Manuel Martinez – Espagne
  7. Danny Kendall – Angleterre
  8. Mohamad Ahansal – Maroc
  9. Dave Mackey – USA
  10.  Marco De Martin - Suisse


30ème Marathon des Sables, Les Marocains creusent l’écart…

Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux