thrmagazine

4ème édition des 24H Off Road du Maroc


Samedi 11 Mai 2013

Du 4 au 11 mai se sont déroulées les 24H Off Road du Maroc, un concept de course automobile très original. Quatre boucles d’une vingtaine de Km, durant 6 heures, dans quatre endroits différents, sur des circuits fermés, en tout terrain, que les concurrents parcourent au volant de bolides de course de type Dakar. Cette année, le Maroc était représenté par deux véhicules. Le premier : un prototype de course « OSCAR » piloté par le Gadiri, véritable légende de la course automobile, Jean Louis Schlesser et le Casaoui d’adoption, d’origine Belge, Jean-Jacques Radelet, avec Hervé Lavergne comme copilote. Le second : un SSV proche de la série, dont l’équipage se composait de trois femmes de Casablanca, Cathy Rocamora, Annick Denoncin et Katia Chauveau.



Le buggy Oscar Marocain
Le buggy Oscar Marocain

Trois boucles se déroulaient dans la région d’Agadir, avec la boucle d’Aglou, celle de Tiznit (entre Tiznit et Tafraout) et celle de Biougra. La quatrième boucle quand à elle s’est déroulée à proximité de Marrakech, dans le désert d’Agafay. Une trentaine de participants étaient présents au parc fermé de l’hôtel Atlantic Palace d’Agadir, lieu d’hébergement du rallye pour les trois premières boucles.

 

La spéciale d’Aglou tint toutes ses promesses de sable, de dunes, de pistes rapides et de bosses, dans l’environnement magnifique du bord de l’océan. Ce fut la boucle la moins chaude, l’air frais de la mer faisant du bien aux machines et aux équipages. Après un départ ultra rapide, les véhicules de tête et prétendants à la victoire se détachèrent du groupe. Pascal Laroque, au volant de son buggy Optimus MD Rallye-Sport préparé pour le Dakar, Laurent Fouquet, au volant de son buggy Sodicars BMW X6, JJ Radelet et JL Schlesser au volant de leur Proto Oscar, et les impressionnants Protruck Américains à moteur V8 hyperpuissants. 


Le buggy MD Rallye Sport
Le buggy MD Rallye Sport

Bien entendu, sur une course de six heures, les rebondissements, incidents et autres faits de course, ont très vite étiré la file des voitures en une sarabande infinie. L’ambiance était très animée au bivouac et au poste de ravitaillement en carburant. Les meilleurs bouclaient le tour de 21Km en quelques 19 minutes ! L’avantage de ce type de course, pour les spectateurs, est le fait de voir passer régulièrement les voitures, au même endroit, durant six heures. Les meilleurs ont effectué 17 tours.

 

Finalement c’est Laurent Fouquet avec son buggy Sodicars qui remporte l’épreuve du jour, devant un autre buggy Sodicars piloté par Philippe Porcheron. En troisième position on retrouve un buggy MD piloté par Pierre Lachaume. Pour ses premiers tours de roues en course, le buggy Marocain de JJ Radelet et JL Schlesser se place en quatrième position. L’équipage féminin de Casa termine à une magnifique 16ème place, réussissant, malgré leur faible vitesse de pointe, a se placer correctement  devant des voitures beaucoup plus puissantes, grâce à leur ténacité et leur régularité.


Le SSV de l'équipage féminin de Casablanca
Le SSV de l'équipage féminin de Casablanca

Le lendemain tout le monde s’est retrouvé dans les montagnes, le long de la route qui relie Tiznit à Tafraout. Une spéciale sur le thème des pierres et de la chaleur. Un fort chergui soufflant du Sud, amenant des températures proches de 40 degrés. Un calvaire pour les pilotes et les mécaniques. Au terme de cette boucle, c’est le Buggy MD de Pascal Thomas qui s’impose, suivis du Protruck de Georges Lansac et Thierry Magnaldi. En troisième position on retrouve le deuxième buggy MD de Pierre Lachaume. Le buggy Marocain se place en septième position et l’équipage féminin en 18ème place.

 

Le troisième jour fut riche en rebondissement, dans la région de Biougra. De larges pistes sablonneuses et poussiéreuses, une chaleur toujours accablante et des sauts de bosses qui pouvaient piéger les concurrents. Les vitesses de pointe atteintes sur ces pistes étaient proches du maximum que les véhicules pouvaient atteindre, soit plus de 170 Km/h ! Ce type de terrain était très propice aux gros Protrucks Américains. Malheureusement, l’absence de vent fit que la poussière stagnait sur la piste, rendant la visibilité quasi nulle à certains endroits. Ce qui fut fatal au buggy Marocain. Un mauvais rebond sur une bosse très rapide se termina par un tonneau. Peu de temps après, une réunion avec l’organisateur et les teams managers amena tout le monde au constat qu’il valait mieux écourter cette boucle à trois heures de course au lieu de six.


Le buggy BMW X6 Sodicars vainqueur de l'épreuve
Le buggy BMW X6 Sodicars vainqueur de l'épreuve

Du côté des résultats, c’est le Protruck de Georges Lansac et Thierry Magnaldi qui s’adjuge la victoire d’étape, suivis de Laurent Fouquet sur son buggy Sodicars et en troisième position c’est le buggy GLC Racing qui s’impose, piloté par Christophe Guillot et Jean Pierre Garcin. L’équipage féminin de Casa se place en 18ème position, confirmant ainsi sa régularité.

 

Quatrième et dernière boucle, après une journée de liaison pour rejoindre Marrakech, au cœur du désert d’Agafay. De larges pistes sablonneuses, avec toujours cette constante de chaleur éprouvante pour les mécaniques et les équipages. Une étape qui fut aussi écourtée pour éviter trop d’incidents. Une première neutralisation de la course fut nécessaire suite à l’arrivée imprévue d’un groupe de quad en randonnée sur le parcours. Une seconde neutralisation eu lieu après l’accident du protruck de Marc Mazot et Raymond Louin. Finalement c’est le buggy MD de Pascal Thomas qui s’impose sur cette boucle, suivis de Laurent Fouquet sur son buggy Sodicars et de Gilles Billaud sur un buggy SMG.


Les équipiers représentant le Maroc
Les équipiers représentant le Maroc

Au classement général, le vainqueur de ces 24h Off Road du Maroc est le Buggy Sodicars BMW X6 de Laurent Fouquet, avec Bruno Seillet comme second pilote. En deuxième position c’est l’équipage du Buggy Optimus MD Rallye Sport, avec Pascal Thomas, avec Pierre Vasseur, Regis Delahaye et Pascal Laroque comme coéquipiers. Et en troisième position, c’est le second Buggy Optimus MD Rallye Sport, piloté par Pierre Lachaume, assisté de Gérard Dubuis et Alexandre Rouchon qui s’impose. Un magnifique doublé pour cette équipe MD Rallye Sport, qui confirme que ces voitures, deux roues motrices, comptent dans les rallyes actuels.

 

L’équipage féminin de Casablanca, désavantagé sur les spéciales très roulantes de la fin, où la vitesse de pointe est déterminante, n’en finit pas moins à une très honorable 19ème position. Une performance quand on sait que leur véhicule ne leur permettait qu’une vitesse maximum de 70Km/h, face à des monstres de puissance roulant à 100 Km/h de plus qu’elles. Une leçon de ténacité et de persévérance à retenir. Bravo les filles !

 

En conclusion, cette course des 24h Off Road du Maroc est devenue au fil des ans une classique des courses Marocaines, à glisser dans le calendrier des coureurs de raid. La bonne ambiance, les paysages magnifiques, l’implication des autorités pour favoriser ce type d’événements générateur de retombées visuelles pour le Maroc, le professionnalisme des organisateurs, en font un événement incontournable après seulement quatre éditions.

 

Rendez-vous l’année prochaine.

 

Par Marc d’Haenen – Envoyé Spécial aux 24h Off Road du Maroc.


L'équipage féminin de Casablanca
L'équipage féminin de Casablanca


Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux