thrmagazine

8ème FESTIVAL DES ANDALOUSIES ATLANTIQUES - Essaouira


Mercredi 2 Novembre 2011

Mise en valeur de la richesse artistique d’un Maroc Pluriel

Musique andalouse, gharnati, matrouz, hawzi et flamenco ont été à l’honneur de la 8 ème édition du Festival des Andalousies Atlantiques d’Essaouira. Une belle rencontre mais également une belle valorisation d’un patrimoine culturel et musical particulier qui fait référence au Maroc pluriel et qui en est également sa fierté. Un rendez-vous très apprécié par les mélomanes aussi bien nationaux qu’étrangers présents à Essaouira, aura été tout particulièrement celui du Maghreb avec la participation, pour la première fois au Maroc, Naima Dziria.



8ème  FESTIVAL DES ANDALOUSIES ATLANTIQUES - Essaouira

Diva parmi les divas, Naima Dziria venu d’Alger a été accompagnée par l’orchestre de Fouad Didi (Tlemcen) pour exécuter un programme spécialement créé pour Essaouira, puisé au plus profond du répertoire Haouzi et Chaabi, avec des haltes qui s’annoncent exceptionnelles, au fil de ce que Musulmans et Juifs ont écrit, chanté et interprété ensemble, d’Essaouira à Constantine ou d’Alger à Tunis. Naima Dziria a retrouvé à Essaouira son ami et compagnon de route, le pianiste Maurice Medioni, pour un moment musical d’exception dans la plus pure tradition du répertoire populaire d’Alger.

 


8ème  FESTIVAL DES ANDALOUSIES ATLANTIQUES - Essaouira

Pour la  découverte artistique de cette édition, l’honneur fut  pour la talentueuse et très jeune chanteuse Sanaa Marahati, en compagnie de ses musiciens. Née dans une famille de mélomanes de Meknès Sanaa a choisi de revisiter un répertoire  qu'elle chante depuis l'enfance, celui de Samy El Maghrebi. C’est le cas  aussi la grande danseuse andalouse Carmen Ledesma, dans un spectacle où le Flamenco puro, celui de la danse et du chant enracinés dans le vrai et dans la magie de la tradition. …

 


8ème  FESTIVAL DES ANDALOUSIES ATLANTIQUES - Essaouira

Essaouira a également l'honneur d'accueillir pour la première fois au Maroc plusieurs danseurs du « Royal Ballet » de Londres, accompagnés de leurs élèves, dans un spectacle intitulé « Brises de Ballet ». Un beau spectacle créé pour Essaouira et qui a fait découvrir à l’assistance l'influence du patrimoine arabo-andalou sur la chorégraphie de la danse classique occidentale. Ce fut l’occasion aussi, grâce à la générosité et au talent des deux grandes danseuses étoiles londoniennes, Liz et Francesca Filpi, il sera offert  également aux petites filles d'Essaouira, l’opportunité de participer à des ateliers d'initiation à la danse classique pendant le Festival.

L’un des temps forts qui aura marqué également cette édition 2011, est l’hommage  rendu à Maitre Ahmed Pirou, illustre interprète de la tradition Gharnatie de Rabat, accompagné par Amine Debbi et ses musiciens, avec la participation, de la grande artiste chanteuse Baha Ronda, à qui Ahmed Pirou continue de transmettre avec bonheur tous ses secrets de l’art et de l’excellence du gharnati.


8ème  FESTIVAL DES ANDALOUSIES ATLANTIQUES - Essaouira

 

    Essaouira a aussi eu l’occasion  et la joie d'accueillir l’un de ses fils, le grand chanteur Maxime Karoutchi et ses musiciens. Illustre descendant d'une famille d'artistes et de chanteurs natifs d'Essaouira, auxquels il avait rendus  hommage. Maxime Karoutchi a interprété le répertoire judéo-marocain porté au plus haut degré d'émotion et d'authenticité, tel qu'il est perçu et adulé par les mélomanes.

 
  
Il faut avouer que bien davantage qu’une succession de concerts, le festival des Andalousies Atlantiques est un également un bon témoignage des histoires culturelles et musicales partagées au Maghreb, notamment au Maroc et Algérie, entre arabes et juifs, avec une bonne référence andalouse, le tout bien orchestré dans une ouverture d’esprit que seul la culture et les arts savent véhiculer. L’apport du festival des Andalousies est dans ce contexte inégalable.


8ème  FESTIVAL DES ANDALOUSIES ATLANTIQUES - Essaouira

Les débats de Dar Souiri autour de ce patrimoine civilisationnel, culturel et artistique particulier, sont aussi des moments forts à la fois d’émotion,  de grandes interventions, de vives et sincères réflexions et de profondes émotions. Autour du chef d’orchestre André Azoulay, des intellectuels, des chercheurs, des artistes marocains, maghrébins et étrangers n’ont cessé de mettre en valeur la profonde conviction que ce qui se passe à Essaouira, est à la fois grand et révélateur. Le seul regret est que ces débats intitulés  «  Mémoires et Cultures additionnées » et ces réflexions ne soient pas multipliés ailleurs.

 

     Le problème est justement ailleurs, il n’est pas à Essaouira, Cité de partage, d’ouverture et de tolérance qui profite à chaque manifestation artistique ou culturelle ne cesse de mettre à l’avant ces atouts afin que les autres en tirent les enseignements qu’il faut. Un grand moment  d’émotion du festival fut le don à André Azoulay, de grande signification car se passant de tout commentaire, par des Palestiniens d’Al Qods, d’une maquette tout acre de la ville de Jérusalem. L’homme en effet, ne cesse depuis des années de prôner la défense des Palestiniens à un avoir un Etat et le Droit de vivre dans la quiétude, le respect, le développement et la reconnaissance.


8ème  FESTIVAL DES ANDALOUSIES ATLANTIQUES - Essaouira

      Rester à préciser que la prestation de la troupe palestinienne à susciter beaucoup d’émotion de part sa participation que de part sa belle tentative de chanter quelques morceaux du patrimoine musical du chaâbi marocain, dû à un effort exceptionnel des Palestiniens qui ont démontré par là tout le respect qu’il éprouve envers le Maroc, son Roi et son peuple. Par le fait d’être gratuit le festival des Andalousies draine des locaux ( 50% de l’assistance), en général de bon connaisseurs et de  fans de la musique. La participation des troupes souiries est à souligner avec force apportant une touche locale de grande valeur.

 

 

Mohamed RIAL


8ème  FESTIVAL DES ANDALOUSIES ATLANTIQUES - Essaouira

Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux