thrmagazine

AFRICA ECO RACE® 2015 : Etape 4 - LA BATAILLE


Samedi 3 Janvier 2015

L’avant dernière étape marocaine de l’AFRICA ECO RACE® 2015 tracée sous forme de grande descente vers le sud, ne comportait rien d’insurmontable si ce n’est un nombre de points de passage divisés par deux afin de rendre la navigation plus intéressante et sélective. Une difficulté bien appréhendée par l’ensemble des concurrents mais, ajoutée à un parcours relativement technique, cette spéciale entre Assa et Oued Aarraid a tout de même permis aux favoris de la course de faire la différence et d’animer cette belle journée baignée par le soleil du Maroc.



Un vent violent balayait l’arrivée de la spéciale installée non loin d’As Sakn lorsque Pal Anders ULLEVALSETTER a franchi le point chrono, comme chaque jour depuis le début de l’épreuve, en première position. Pourtant, il s’en est fallu de peu pour qu’aujourd’hui, le rapide pilote norvégien ne soit battu pas Robert THEURETZBACHER, revenu sur lui après une centaine de kilomètres. Mais, après le CP 3 du ravitaillement essence, ULLEVALSETTER a commis sa deuxième erreur de navigation de la journée. L’Autrichien s’en est rendu compte rapidement et a décidé de changer de cap. Hélas, en essayant de rectifier le tir, THEURETZBACHER s’est égaré à son tour et il a finalement terminé à 7’25’’ de Pal Anders. Au final, il est même devancé par l’Italien Stefano PELLONI, revenu dans la course le couteau entre les dents pour affronter les KTM après avoir connu une journée off  suite à la casse du moteur de sa HONDA. Rappelons que le règlement particulier de l’AFRICA ECO RACE® permet de continuer dans la course malgré un abandon sur une ou même plusieurs spéciales. Beau retour également de Vadim PRITULYAK, 5ème de ce secteur sélectif à 15’58’’ et ce, pour 21 petites secondes sur Ingo WALDSCHMIDT, véritable métronome depuis le début du rallye. A noter également l’entrée dans le top 10 du tout jeune Franco Sénégalais Julien SANCHEZ sur YAMAHA.

Le grand perdant du jour sur deux roues est Gilles VANDERWEYEN qui ne termine que 7ème à 27’17’’ après s’être également égaré. Du coup, le Belge perd la 3ème place au profit de THEURETZBACHER. Des soucis sont également à signaler pour Norbert DUBOIS qui a perdu la partie arrière de sa KTM à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée. Sans cela, le Français aurait certainement pu jouer le podium du jour. Quelques nouvelles enfin de David FRETIGNE qui continue son bonhomme de chemin au guidon de sa YAMAHA 1200 TENERE. Le Français signe aujourd’hui le 17ème chrono, juste devant la HONDA 650 XR de Bernard MONTAZ.

Dans la catégorie auto, la journée a été plutôt passionnante avec une bataille au sommet entre les différents 4X4, toujours arbitrée par le « petit » Buggy PREDATOR X18s de Mathieu SERRADORI, encore 2ème de la spéciale à 5’43’’ de Miroslav ZAPLETAL. Le Tchèque était en effet parti en 7ème position ce matin du bivouac d’Assa. Au prix d’une attaque de chaque instant au volant de son HUMMER H3, il a réussi à rejoindre le TOYOTA Hilux de Jacky LOOMANS qui ouvrait la piste, pour finalement le dépasser et rallier l’arrivée en première position. Une belle opération puisque cette victoire lui permet de reprendre la tête de la catégorie auto, 6’27’’ devant le Kazakh Yuriy SAZONOV, à nouveau dans le top 3 aujourd’hui, et Jacky LOOMANS, désormais à 19’12’’. Avec Kanat SHAGIROV et son TOYOTA Hilux en 4ème position, à la veille de l’ultime étape marocaine, ce sont ainsi quatre véhicules 4X4 qui occupent le haut du tableau du général provisoire auto, suivi de très près par les deux buggies de Mathieu SERRADORI et Jean Antoine SABATIER, à nouveau retardé aujourd’hui. A souligner également la belle performance de Erwin IMSCHOOT qui prouve qu’il s’habitue parfaitement à son nouveau TOYOTA Hilux en signant le 8ème temps de la spéciale, juste devant l’OSCAR 03 du sympathique Russe Anton GRIGOROV, enfin dans le top 10 d’une spéciale. A force de régularité, le pilote belge pointe désormais en 7ème position au général.

Dans la catégorie T2 des véhicules d’origine, le TOYOTA  VDJ 200 du pilote polonais Pawel MOLGO est toujours intouchable puisqu’il s’impose à nouveau à Assa et ce, malgré une petite frayeur juste avant le point chrono. Il devance cette fois le TOYOTA KDJ 120 de Marc AIVAZIAN qui a bien redressé la barre après ses soucis de début de course. Marat ABYKAYEV et son NISSAN Patrol complète le podium du jour en T2. Au général, MOLGO possède désormais près de deux heures d’avance sur Jean Louis JUCHAULT et son TOYOTA KDJ 120.

S’il n’y a pas eu de gros problème en auto, il n’en n’est pas de même dans la catégorie camion où deux des prétendants au podium final ne sont pas allés au bout de cette spéciale. Il s’agit de Elisabete JACINTO, victime d’une casse d’amortisseurs sur son MAN et de Miklos KOVACS dont la boite de vitesse du SCANIA a cédé. Autant dire que compte tenu de la qualité du plateau et des pénalités dont ils vont écoper, ils rouleront pour le fun sur le reste de l’AFRICA ECO RACE®, si bien sûr ils prennent la décision de poursuivre. En revanche, une nouvelle fois, Anton SHIBALOV a animé la course sur son monstrueux KAMAZ puisqu’il signe le 4ème temps scratch à 11’15’’ de l’auto de ZAPLETAL. Le 2ème camion du jour est le TATRA de Tomas TOMECEK, 9ème à 43’28’’. Le Tchèque devance l’IVECO du pilote belge Gregoor BOUWENS à 1h14’53’’ et l’autre KAMAZ, dont le moteur fonctionne au gaz, de Sergey KUPRIANOV, seulement 4ème en raison d’une crevaison. Au niveau du classement général, SHIBALOV mène la danse devant TOMECEK à 49 minutes et KUPRIANOV à 1h30.

Demain, la dernière étape marocaine amènera les concurrents de l’AFRICA ECO RACE® dans la banlieue de Laayoune. Une spéciale de 225 km avant d’entamer la longue liaison de 532 km au bord de l’Océan Atlantique jusqu’à Dakhla où sera installé un somptueux bivouac pour la journée de repos de ce dimanche 4 janvier 2015. Lundi, le rallye entrera en Mauritanie…
 
Par : Marc d’Haenen – Correspondant Africa Eco Race.




Marc D'Haenen