thrmagazine

AFRICA ECO RACE® 2015 : Etape 9 - Le Buggy de Marrakech en tête de la course


Jeudi 8 Janvier 2015

Le soleil est enfin revenu sur la Mauritanie avec, du coup, des températures plus conformes à la région. De quoi redonner du peps à la caravane de l‘AFRICA ECO RACE® 2015 pour entamer la dernière ligne droite du rallye. La bonne humeur était donc de mise ce matin au bivouac d’Azougui d’où était donné le départ de la spéciale de 367 km vers Akjoujt. D’autant plus que la liaison en assistance n’étant pas longue, beaucoup de membres de l’organisation et d’assistants étaient restés pour encourager les courageux rentrés dans la nuit et déjà alignés au départ.



Chaque jour qui passe rapproche un peu plus Pal Anders ULLEVALSETER de la victoire finale. Parti deuxième ce matin, le Norvégien s’est denouveau imposé en reléguant Robert THEURETZBACHER, son adversaire direct au général, à plus de 22’48’’. D’ailleurs, l’Autrichien qui avait pourtant bien marché jusqu’au CP 3, s’est égaré dans le dernier cordon de dunes, laissant la 2ème place du jour à Ingo WALDSCHMIDT. L’éleveur de volailles de Namibie adore le sable et il prouve, encore une fois, qu’il va falloir compter sur lui pour le podium final car il n’est plus qu’à 39 secondes de Gilles VANDERWEYEN. Le Belge a pourtant tout donné avec l’espoir de faire un résultat le jour de ses 42 ans. Il termine 4ème de la spéciale, sauvant in extremis sa 3ème place au général.

A noter que la catégorie moto a été très animée sur cette 9ème étape puisque du 4ème au 7ème, c’est à dire de Gilles VANDERWEYEN à Vadim PRITULYAK en passant par John Olav LINDTJORN et Norbert DUBOIS, les quatre pilotes se tiennent en 2’30’’ seulement. Une course très animée donc avec des pilotes tels que Julien SANCHEZ, Stefano PELLONI ou encore Anastasiya NIFONTOVA qui confirme en entrant à nouveau dans le top 10 et d’autres nouveaux qui pointent le bout de leurs nez comme le Slovaque Jan ZATKO ou le Britannique Robin POWELL. Un mot enfin sur David FRETIGNÉ qui, après avoir passé une petite nuit dans le désert bloqué dans un cordon de dunes trop difficile pour le gabarit de sa YAMAHA 1200 Super Ténéré, il est reparti ce matin avec toujours la même envie de découvrir les limites de cette machine de légende.

1er au classement général auto : le Bugga One de Marrakech !

Le véritable coup de théâtre de cette 7ème édition de l’AFRICA ECO RACE® est venu de la catégorie Auto. En effet, alors que Jean Antoine SABATIER était arrivé en première position depuis une dizaine de minutes et qu’il était en train de dire à la presse que Mathieu SERRADORI, retardé par une crevaison, ne devrait pas tarder à arriver, le PREDATOR N° 211 était effectivement en vue de tous. Mais, alors à 500 mètres de la cellule de chronométrage, le Buggy bleu s’est immobilisé soudainement. Didier HAQUETTE et Mathieu SERRADORI sont alors sortis de la voiture pour la pousser jusqu’à l’arrivée. Pour rien, puisque le Buggy a refusé de redémarrer, moteur bloqué. Une catastrophe pour l’équipage français qui avait jusqu’alors réalisé un sans faute et qui occupait, ce matin encore, la tête du classement général provisoire. Une immense déception surtout pour cet ex motard qui avait énormément investi pour préparer cette course. D’ailleurs, Mathieu SERRADORI a immédiatement quitté le bivouac pour rejoindre Nouakchott et s’envoler pour Paris afin d’être dès demain au travail à Fréjus pour tenter d’oublier cet abandon.

Du coup, l’horizon s’éclaircit pour Jean Antoine SABATIER, nouveau leader du général provisoire avec son Bugga One. Il dispose d’une cinquantaine de minutes d’avance sur le  sur le KAMAZ d’Anton SHIBALOV. Sur les deux dernières étapes mauritaniennes, le Franco Marocain devra cependant gérer sa course et la mécanique de son BUGGA ONE car, il est plutôt rare de voir les KAMAZ en difficulté et, outre SHIBALOV, Sergey KUPRIANOV est 3ème du général sur le 2ème KAMAZ fonctionnant au gaz. Autant dire que SABATIER n’a pas droit à l’erreur.
 
D’autant plus qu’ Anton GRIGOROV et son OSCAR signe à nouveau une belle performance en terminant 2ème de l’étape en auto à 9’13’’, devant Patrick MARTIN et son VW Tarek à 34’38’’. Derrière, les Kazakhs sont toujours bien présents avec Kanat SHAGIROV sur TOYOTA et Andrey CHEREDNIKOV sur HUMMER, respectivement 4ème et 5ème, devant Philippe PORCHERON qui refait surface en terminant 6ème au volant de son buggy, devant Yuriy SAZONOV et son H3. Les pays de l’Est qui monopolisent les places d’honneur au général puisqu’on retrouve trois Russes et trois Kazakhs plus un Tchèque dans le top 10.

Dans la catégorie camion, après sa journée de galère d’hier, Tomas TOMECEK a remis les pendules à l’heure aujourd’hui en imposant son TATRA devant le MAN d’Elisabete JACINTO et le KAMAZ de Sergey KUPRIANOV. Du coup, TOMECEK conforte sa 3ème place au général derrière KUPRIANOV et SHIBALOV sur les deux KAMAZ.
 
L’avant dernière étape mauritanienne devrait être le dernier gros morceau de l’AFRICA ECO RACE® 2015. Il s’agira d’une étape partant du bivouac d’Akjoujt pour arriver à Toueila avec une spéciale de 342 km comportant notamment un passage d’anthologie de dunes cathédrales qui laissera un souvenir inoubliable aux concurrents encore en course.
 
Par : Marc d’Haenen – Correspondant Africa Eco Race.





Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux