thrmagazine

AFRICA ECO RACE® : Etape 10 - UNE VRAIE ÉTAPE MAURITANIENNE


Samedi 10 Janvier 2015

Lors du briefing quotidien hier soir, en présence de l’équipe d’ouverture de l’Africa Eco Race 2015 qui a terminé sa mission, René METGE a insisté sur le fait de bien vérifier ses caps et surtout de bien les conserver sous peine de perdre beaucoup de temps. Lorsqu’on choisi un cap, pour pouvoir le tenir, il suffit de prendre un point de repère à l’horizon. Or, ce matin, un fort vent de sable balayait la piste de cette 10ème spéciale entre Akjoujt et Akreidil, rendant la visibilité quasi nulle et par conséquent compliquant particulièrement la navigation. Ajoutez à cela un cordon de dunes particulièrement copieux à franchir entre le CP1 et le CP2 et vous obtenez une avant dernière étape Mauritanienne très difficile. Malgré cela, les différents leaders sont restés solides et aucun des classements généraux provisoires n’a connu de gros bouleversements.



Le Bugga One de Marrakech
Le Bugga One de Marrakech
En remportant ce matin sa 3ème spéciale depuis le début de cette 7ème édition de l’AFRICA ECO RACE®, Robert THEURETZBACHER a prouvé qu’il a désormais la vitesse et le sens de la navigation pour s’imposer sur l’épreuve. En effet, l’Autrichien a réalisé un sans faute, contrairement à Pal Anders ULLEVALESETER qui s’est égaré dans les cinquante premiers kilomètres. N’ayant perdu que 3’58’’ et conservant 2h28’10’’ d’avance sur THEURETZBACHER, ULLEVALSETER ne semblait pas traumatisé par sa 2ème place et se disait concentré sur l’ultime étape de demain, ainsi que sur la spéciale de dimanche au Lac Rose à Dakar. En revanche, comme on pouvait s’y attendre, Gilles VANDERWEYEN n’a pas réussi à conserver sa 3ème place au général face à Ingo WALDSCHMIDT, auteur lui aussi d’une spéciale quasi parfaite, alors que le Belge a concédé près de deux heures. Le bon résultat du jour est à mettre à l’actif de John Olav LINDTJORN, 4ème devant l’époustouflante Anastasiya NIFONTOVA, 5ème au guidon de sa HUSABERG 450, face à l’armada de KTM. Une véritable performance pour cette jeune femme russe qui semble plus rapide et solide chaque jour, à l’image du Franco Sénégalais Julien SANCHEZ sur YAMAHA, 6ème à 4’53’’ du numéro 113.

Une victoire d’étape de plus pour « Bugga One » de Marrakech

En auto, c’est la première fois que Jean Antoine SABATIER semblait vraiment heureux à l’arrivée d’une spéciale. Il faut dire qu’en l’absence de toute trace balayée par le vent de sable, le Franco Marocain a roulé en aveugle toute la journée, laissant entièrement son destin entre les mains de Jean Luc ROJAT, son navigateur. En difficulté à plusieurs reprises depuis le début de l’AFRICA ECO RACE®, cette fois, le copilote a réalisé un sans faute, menant le BUGGA ONE à la victoire. Une étape de plus pour Bugga One, confortant encore sa place de leader au classement général. Sauf gros soucis, on se dirige vers une grande première, un véhicule Marocain vainqueur de l’Africa Eco Race. Mais attention, un rallye se termine quand on passe la ligne d’arrivée finale.

Derrière, les deux KAMAZ d’Anton SHIBALOV et Sergey KUPRIANOV se classent 2ème à 4’19’’ et 3ème à 5’52’’, devant le TOYOTA Hilux de Kanat SHAGIROV, de plus en plus performant. La troisième voiture à être sortie de la spéciale est le Buggy de Philippe PORCHERON, 7ème au scratch, suivi par l’étonnant NISSAN Patrol T2 de Marat ABYKAYEV. A noter l’entrée dans le top 10 d’une étape, pour la première fois depuis Nador, de Gintas PETRUS et son DESERT Warrior. Le Lituanien redresse ainsi la barre après une édition 2015 compliquée pour lui. Enfin, signalons qu’à 17h30, seulement 16 véhicules étaient sortis de la spéciale en auto et camion. Parmi ceux-ci, le MITSUBISHI Pajero de Guy CONTAZ, relativement loin au général mais très à l’aise depuis qu’il a posé ses roues dans les sables mauritaniens.
Chez les mastodontes du désert, en dehors des KAMAZ ayant encore trusté les deux premières places, Elisabete JACINTO a encore su tirer son épingle du jeu en terminant 3ème à une trentaine de minutes, devançant de plus de 12 minutes une nouvelle fois le TATRA de Tomas TOMECEK, victime d’un gros plantage en début de spéciale.

Ce samedi 10 janvier sera le départ de l’ultime étape mauritanienne de l’AFRICA ECO RACE® 2015, mais aussi et surtout du dernier secteur chronométré de cette 7ème édition. Cela signifie qu’à l’issue de cette spéciale de 201 km entre Toueila et Ghreidat Lighjoulé, le classement général sera établi et l’on connaitra les différents lauréats. Même si le parcours est connu des fidèles de l’Africa Eco Race puisque emprunté sur les deux dernières éditions, qu’il ne comporte pas de difficulté majeure, il y a toujours eu des surprises pour les places d’honneur. Il y a donc de grandes chances que certains aient du mal à trouver le sommeil ce soir au bivouac.
 
Par : Marc d’Haenen – Correspondant Africa Eco Race.





Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux