thrmagazine

AFRICA ECO RACE® : Etape 7 - LA MAURITANIE TOUJOURS AUSSI SÉLECTIVE


Mardi 6 Janvier 2015

La météo encore très incertaine hier soir à l’heure du briefing s’est finalement arrangée au levé du jour. Du coup, la spéciale de 433 km entre Chami et Amsaga a pu se dérouler normalement en partant tout de même avec une heure de retard, le temps de laisser les hélicoptères arriver de Nouadibou. Comme prévu et annoncé par René METGE, cette première étape mauritanienne a été des plus sélectives et nombreux sont ceux qui vont rentrer tard au bivouac.



Décidemment, Pal Anders ULLEVALSETER est intouchable sur cette 7ème édition de l’AFRICA ECO RACE® puisque le Norvégien remporte cette 7ème étape, empochant au passage sa 5ème victoire depuis le début du rallye. Le Viking a connu une étape sans soucis et il a terminé 7’07’’ devant l’Autrichien Robert THEURETZBACHER, de plus en plus à l’aise dans les difficultés, tout comme le Namibien Ingo WALDSCHMIDT, solide 3ème à 29’45’’. Derrière, le Français Norbert DUBOIS termine 4ème  à 41’02’’ après avoir souffert avec sa KTM 660 face aux 450 cc de ses adversaires, alors que le Norvégien John Olav LINDTJORN et le Belge Gilles VANDERWEYEN sont respectivement 5ème et 6ème, séparés par  seulement 26 secondes. Mention spéciale à Julien SANCHEZ, le franco sénégalais, 9ème en effectuant les 50 derniers kilomètres de la spéciale avec le guidon et son support maintenus avec une sangle, mais aussi à la pilote russe Anastasiya NIFONTOVA, 10ème du jour mais surtout 6ème du général provisoire.

Le Bugga One de Marrakech second de cette spéciale et au général !

A 19h00 (20h00 heure de Paris), seulement 16 autos et camions étaient rentrés au magnifique bivouac d’Azougui, sur 35 partants ce matin. C’est dire si la journée était copieuse. D’ailleurs, cette première étape mauritanienne a signé la revanche des buggies avec la 2ème victoire de spéciale pour Mathieu SERRADORI et son PREDATOR X18s, 19’26’’devant le BUGGA ONE du pilote de Marrakech Jean Antoine SABATIER. Toujours du côté des autos, très belle performance du Belge Erwin IMSCHOOT qui place son TOYOTA Hilux en 3ème position, à 39’50’’ du vainqueur et du HUMMER H3 de Yuriy SAZONOV 2’03’’. Le grand perdant du jour est Jacky LOOMANS, victime d’un énorme plantage dont le Belge mettra plus d’une heure à se sortir. Un coup dur qui relègue l’ex leader du général en 5ème position à 49’36’’ du leader. En revanche, avec sa nouvelle performance, SERRADORI est à présent en tête de la catégorie auto avec une confortable avance de plus de 30 minutes sur SABATIER et 41 minutes sur SAZONOV.

Mais la véritable attraction de cette AFRICA ECO RACE® 2015 vient des camions puisque pour la première fois depuis la création de cette course en 2009, un de ces mastodontes du désert est en tête du classement général provisoire auto et camion. Il s’agit du KAMAZ du Russe Anton SHIBALOV, troisième aujourd’hui à 35’01’’ du meilleur temps. Un nouveau sans-faute qui permet au KAMAZ N° 401, très régulier depuis le début de la course, de mener la danse pour 58 petites secondes sur SERRADORI. Les autres camions ne sont pas en reste puisqu’on retrouve cinq T4 dans le top 10 du jour avec le Tchèque Tomas TOMECEK et son TATRA, 5ème à 40’29’’, le Russe Sergey KUPRIANOV sur le KAMAZ fonctionnant au gaz, 7ème à 49’, le MAN de la Portugaise Elisabete JACINTO, 8ème à 51’56’’ et enfin le Hongrois Miklos KOVACS, 9ème au volant de son SCANIA à 53’23’’. En revanche, la course est à priori terminée pour Gregoor BOUWENS dont le moteur de l’IVECO a rendu l’âme. Au classement général auto et camion, hormis SHIBALOV qui mène la danse, on retrouve TOMECEK en 7ème position à 56’34’’, juste devant KUPRIANOV à 1h33’07’’.

L’équipe d’organisation de l’AFRICA ECO RACE®, et notamment le PC Course, devraient connaître une courte nuit afin de ramener à bon port les concurrents en galère. Demain, ceux rentrés trop tard ou ayant besoin de réparer pourront faire l’impasse sur la boucle de 399 km autour d’Azougui. Pour les autres, ce sera une nouvelle grosse étape qui devrait permettre à certains de faire la différence et à d’autres de se racheter.



Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux