thrmagazine

AGADIR ARTISANAT : Abounaîm : un artisan doué d’un savoir faire artistique de valeur. Lauréat de la plus grand Ecole artisanale et artistique privée.


Lundi 31 Juillet 2017

Sauvé, à l’âge de 13 ans, par le Maître artisan Coco Polizzi, Mohamed Abounaîm, est devenu au fil des années, dans les ateliers artistiques et d’artisanat de la Médina d’Agadir, un brillant artisan. IL était parmi une cinquantaine de jeunes qui n’avaient jamais subi aucune formation, ni avoir suivi un parcours d’enseignement, mais qui avaient été formés dans la plus grande école artisanale et artistique privée, créée par Coco Polizzi.



Abounaim et COCO
Abounaim et COCO
 Sauvé, à l’âge de 13 ans, par le Maître artisan Coco Polizzi, Mohamed Abounaîm, est devenu au fil des années, dans les ateliers artistiques et d’artisanat de la Médina d’Agadir, un brillant artisan. IL était parmi une cinquantaine de jeunes qui n’avaient jamais subi aucune formation, ni avoir suivi un parcours d’enseignement, mais qui avaient été formés dans la plus grande école artisanale et artistique privée, créée par Coco Polizzi.
 
 Alors qu’il ne ne faisait que confectionner des pièces métalliques pour cages à oiseaux circulaires, dites tunisiennes, il devient un excellent artisan dans la réalisation d’œuvres exceptionnelles avec du « Moucharabii » et du marbre. Il a excelle également avec un grand travail de rénovation des grands et anciennes portes issues d Arabie Saoudite qui étaient acheminées directement à Agadir, dans les ateliers de Coco pour rénovation. Abounaîm préparait les maquettes de rénovation et veillait, avec Coco, à l’exécution des rénovations.
 
 Il passa après dans un stade de raffinement artisanal et artistique formidable avec la confection des œufs avec du bois du thuya qu’il faisait incrusté avec divers matériaux dont de l’or, de l’argent, le cuivre, le coquillage etc… Du beau travail qui émerveille tout ceux qui voient ses productions. Bref, une création sans limites qui se trouve bien coincée par manque de commercialisation de tous ses œuvres. Parmi ses chef d’oeuvre, un coffre exceptionnel pour Coran, commandé par le Roi Fahd. Parmi les réalisations extraordinaires, supervisé par le Maitre artisan Coco, une table en thuya, d’un seul morceau, incrusté avec des pièces totalisant 17 kg d’argent.
 
 L’un des grands souvenirs qui ont marqué Abounaîm en compagnie de Coco ; c’est la réalisation d’un coffre en thuya exceptionnel qui avait fait dire au conservateur des « Œufs » de Fabergé du Musée privée de la Reine Elisabeth d’Angleterre : « si vous avez réalisé ce coffre à Coran, avec « Tatch Lach » vous avez battu Fabergé… ». Le coffre est signé Abounaim, signature bien incrustée, donc pratiquement inimitable.
 
 Avec le temps, les compétences artisanales de Abounaîm, furent renforcées, par des créations artistiques en peinture figurative, copiant les grands artistes mondiaux dans ce domaine. D’ailleurs une Exposition est en cours de préparation à Agadir, en compagnie des autres artistes et peintres, qui ont appris l’art sur le tas, poussé par leur don à faire de mieux en mieux, en s’inspirants des autres grands artistes plasticiens, locaux et autres…
 
 Moralité : la création d’une Ecole de Formation Artisanale et Artistique, avec des formateurs praticiens, ne peut que donner du beau travail en la matière.  SI Coco Polizzi est arrivé avec ses moyens de bord et ses difficultés financières à former, plus de 200 jeunes artisans, qui sont actuellement tous indépendants et vivent du savoir faire appris à la Médina d’Agadir, c’est qu’avec une vraie Ecole de Formation bien structurée et bien gérée, par des connaisseurs, on peut faire beaucoup mieux.
 
 A Bon entendeur, salut
 
Mohamed RIAL
 






Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux