thrmagazine

Africa Eco Race 2015 – L’heure des bilans…


Lundi 12 Janvier 2015

La magnifique victoire de Jean-Antoine Sabatier, au volant du Bugga One de Marrakech, a braqué les projecteurs sur ce rallye. L’Africa Eco Race reprend le parcours des Dakar d’antan, avant que cette course mythique ne s’expatrie en Amérique du Sud. Un vrai rallye qui démarre de France et se termine à Dakar, sur les rives du Lac Rose, là même où se déroulaient les arrivées du temps de Thierry Sabine.



Le podium final au Lac Rose à Dakar
Le podium final au Lac Rose à Dakar
En fin d’année, les amateurs de Rallye Raid ont le choix entre deux évènements. L’un affichant clairement des volontés commerciales à outrance, l’autre misant sur l’authenticité. Ceux qui choisissent l’Amérique du Sud sont confrontés constamment à cette logique de l’argent. Les participants payent très cher, pour n’être qu’un numéro anonyme, dans une foule d’autres numéros, participant à une course appelée « Rallye Dakar », mais ne voyant jamais la ville du même nom…. A l’Africa Eco Race, outre le fait que c’est nettement moins cher, tout le monde se connait, l’ambiance règne sur les bivouacs et tout le monde arrive à Dakar, même ceux qui sont hors classement. La philosophie est radicalement opposée.
 
Au niveau sportif, les étapes et le kilométrage n’a pas grand-chose à envier à d’autres rallyes d’envergure internationale. Une centaine de participants, dont des teams officiels, de différentes nationalités : Français, Russes, Kazaks, Belges, etc,… Le plateau est magnifiquement relevé et très homogène. De quoi assurer une belle bagarre aux premières places.
 
René Medge, l’organisateur de l’Africa Eco Race, est une personnalité des Rallyes Raids. Outre son palmarès personnel édifiant, avec notamment trois victoires au Dakar. Il fut également Directeur de course du Dakar en 1987. Mais aussi organisateur du Rallye Paris – Moscou – Pékin et la Transorientale. Sa volonté de faire revivre le « Vrai Dakar » l’a amené à créer cette course retraçant les grands exploits des premiers Dakar. L’aventure n’est pas un vain mot sur L’Africa Eco Race, et surtout, un concurrent amateur à toute les chances de se retrouver sur le podium, avec un budget de départ restant dans les limites du raisonnable.
 
Jean-Louis Schlesser, dont le nom est indissociable de l’Africa Eco Race, est lui aussi l’un des personnages les plus emblématiques du Rallye Raid. Au volant de son buggy, il a gagné les six précédentes éditions ! Ayant décidé de laisser la chance à d’autres pilotes de briller sur cette épreuve, cette année c’est depuis les airs, en pilotant son avion, qu’il a suivit la course, servant de relais radio aérien pour l’organisation. On comprend donc la joie et on mesure la performance de Jean-Antoine Sabatier, qui inscrit donc son nom à la suite du grand Jean-Louis en tant que vainqueur de cette course.

Des pilotes marocains intéressés pour les prochaines éditions

Harite Gabari, le motard Gadiri, malheureusement blessé sur la précédente édition et obligé de déclarer forfait sur celle-ci, à déjà annoncé qu’il fera tout ce qu’il peut pour être au départ de l’Africa Eco Race 2016. D’autres compétiteurs d’Agadir sont en recherche active de financements et de sponsors pour aligner un 4x4 au départ également en 2016. Et ce ne seront certainement pas les seuls. Un appel est donc lancé aux sociétés marocaines pour faire un bon accueil aux compétiteurs en recherche de sponsors, pour hisser haut les couleurs du Maroc sur une course qui se déroule en grande partie sur le territoire national. Un appel aussi aux médias marocains, chaines de télé et autres, pour assurer une belle couverture du rallye. A noter que l’Africa Eco Race est retransmise sur Eurosport tous les jours.

Une organisation « éco responsable »

Le Bugga One de Marrakech
Le Bugga One de Marrakech
AFRICA ECO RACE® affiche clairement sa volonté de donner au développement durable une réelle dimension en l’intégrant dans l’organisation quotidienne de la course grâce à des démarches et à un comportement éco responsable, en mettant l’accent sur la prise de conscience individuelle et quotidienne en matière d’écologie.
Par exemple, à l'issue des vérifications, l'organisation met en place des camions pour transporter les véhicules (Autos et Motos) et des bus pour les participants pour effectuer la liaison depuis la ville de départ jusqu'au port d'embarquement afin de limiter la production de CO2. Ceci permet aussi d'éviter la fatigue des pilotes et les accidents éventuels.

Egalement, un certain nombre de véhicules de l’organisation sont équipés de panneaux photovoltaïques afin de fournir de l’énergie toute la journée pour mener à bien leurs missions (chrono à l’arrivée, mise en ligne des classements ou simple alimentation des circuits électriques du véhicule).

L’organisation récupère les huiles de vidanges pour les recycler au retour en France.
L’économie africaine est mise en avant en faisant appel à des prestataires locaux pour l’installation et le nettoyage des bivouacs afin de ne laisser que des traces de pneus dans le désert.

De même, le parcours est défini en étroite collaboration avec les autorités des pays traversés afin d’éviter les zones à protéger comme les parcs nationaux.
Des projets durables.

En 2014, un des teams du Rallye a offert l’installation de panneaux photovoltaïques à une ONG « La Kaïma des petits » située dans le centre de Nouakchott.
«Planter plus d’un million d’arbres sur 2000 hectares autour de la ville de Nouakchott. C’est le défi que veut relever la capitale mauritanienne à l’horizon 2015. Objectif : faire obstacle à l’avancée des dunes de sable et aux incursions marines. 2000 hectares en quatre ans, à raison de 500 hectares par an ».

L'AFRICA ECO RACE® participe à l’implantation d’arbres dans Nouakchott, la capitale mauritanienne. Quelques milliers d’Eucalyptus seront plantés Avenue Gamal Abdel Nasser jusqu’à la Plage et vers le port afin de remplacer les arbres arrachés lors de la rénovation.
 
Au niveau des concurrents, cette année un camion Kamaz roulait au gaz naturel « GPL » et termine à une très belle place sur le podium. Preuve que des alternatives éco-responsables peuvent êtres trouvées pour la course automobile.
 
Il reste à souhaiter à tout le monde on bon retour dans leurs pays respectifs et aux organisateurs de nous préparer une magnifique édition de l’Africa Eco Race 2016.
 
Par : Marc d’Haenen – Correspondant Africa Eco Race.
 

L'équipage du Bugga One
L'équipage du Bugga One

Jean-Louis Schlesser et René Medge
Jean-Louis Schlesser et René Medge

Le Kamaz vainqueur en catégorie Camion
Le Kamaz vainqueur en catégorie Camion

L'arrivée au Lac Rose à Dakar
L'arrivée au Lac Rose à Dakar

Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux