thrmagazine

Agadir Investissement : La région nouveau hub de l’offshoring?


Lundi 4 Juin 2012

Parc Haliopolis, agropole… parmi les autres gros projets Plus de 40.000 emplois à la clé

La nouvelle station touristique d’Immi Ouaddar opérationnelle en 2013

La région d’Agadir, nouvelle plateforme de l’offshoring? Autorités locales, élus et acteurs économiques, explorent de nouvelles pistes d’investissement. Un des grands chantiers concerne l’implantation d’une zone off-shore dans la ville.



La région d’Agadir, nouvelle plateforme de l’offshoring? Autorités locales, élus et acteurs économiques, explorent de nouvelles pistes d’investissement. Un des grands chantiers concerne l’implantation d’une zone off-shore dans la ville.
 
Un projet qui nécessitera 9,5 millions de DH pour sa réalisation et générera à terme 15.000 emplois. Les études sont achevées et il ne reste plus qu’à valider le dossier au niveau central. A noter que MedZ, filiale de la CDG, chef de file de ce projet d’envergure mène également en parallèle le chantier du parc Haliopolis, la future zone intégrée dédiée au traitement des produits de la mer. Un des projets phares qui drainent pour l’heure un grand nombre d’investisseurs.
 
Parmi les grosses entreprises qui vont s’installer sur la future zone d’activité, figure la conserverie de poisson La Gironde sur un terrain de 60.000 m². L’investissement envisagé est de 150 millions de DH et le nombre d’emplois devraient atteindre 780.
 
Autre investissement, une unité de production italienne de semi-conserves de poisson d’une valeur de 50 millions de DH qui devrait créer quelque 750 emplois. L’établissement sera aménagé sur un terrain de 20.000 m² et devrait être opérationnel début 2012.

Pour l’heure, la viabilisation et le lotissement de la première tranche sont achevés. Pour rappel le projet réunit plusieurs partenaires. D’un côté, la région Souss Massa Draâ. De l’autre, le fonds Igrane et le Crédit Agricole ainsi que MedZ en tant que maître d’ouvrage délégué. Sans oublier la société Parc Haliopolis créée fin 2009. Le programme sera réalisé en deux tranches. Ce mégaprojet qui consiste en un complexe innovant pour une nouvelle génération de parcs industriels est prévu sur 150 ha dans la commune de Drarga (périphérie d’Agadir).
 
Il bénéficiera ainsi de la proximité des infrastructures routières, du port et de l’aéroport. Le parc halieutique de la région du Souss sera enfin une zone d’activités ouverte à l’industrie de la transformation des produits de la mer. Mais aussi à celles de logistique. Le montant alloué pour les aménagements in site est estimé à 265 millions de DH. Le développement du projet nécessitera une enveloppe de 6 milliards de DH.
 
Outre la modernisation du secteur de la pêche, il permettra la création de plus de 20.000 emplois dans divers secteurs tel que la transformation, la logistique, le support et les services.
Parmi les secteurs dynamiques, l’immobilier et le tourisme attirent également les investissements dans la région d’Agadir. Et ce malgré une conjoncture économique morose. La destination vient de s’enrichir de plus de 1500 lits additionnels à travers un cinq étoiles du groupe Tikida et un nouveau Sofitel.

Dans la liste des grandes réalisations au niveau de ce domaine, la nouvelle station touristique d’Immi Ouaddar. Initiée par la CGI elle s’inscrit dans le cadre du plan Biladi visant le développement du tourisme national. Elle s’étend sur un terrain forestier de 38 ha et nécessitera un investissement de 400 millions de DH. Pour l’heure, les travaux sont réalisés à près de 65%. La nouvelle station devrait être opérationnelle en 2013. 

Toujours dans la périphérie d’Agadir, c’est un autre gros projet qui est en gestation en faveur du développement agricole. Il s’agit de la mise en place d’un agropole à travers deux sites différents. L’un à Chtouka Ait Baha pour l’implantation d’une plateforme de recherche et développement et d’innovation;  l’autre à Taroudant pour l’aménagement d’un pôle de transformation intégré des produits agricoles. Pour l’heure, le dossier est au stade de mobilisation du foncier. La convention de mise en valeur est par ailleurs en cours de préparation. Comme pour le chantier Haliopolis, MedZ est le chef de file de ce projet.
 
Animation
Outre ces chantiers d’envergure, la niche de l’animation touristique draine aussi des investissements. Pour l’heure, de grands projets sont dans le pipe. Il s’agit de l’aménagement sur cinq hectares d’un  parc aquatique à Agadir par la Société “Morocco egyptienne d’investissement Tourisitique sarl’’ pour un montant de 132 millions de DH et le nombre d’emplois devrait atteindre à terme 250. Pour la réalisation d’un centre de karting dans la commune urbaine d’Agadir à proximité du grand stade, ce sont 4,97 millions de DH qui seront investis.
 
Le terrain qui accueillera cette infrastructure est de cinq hectares dans une zone forestière. La réalisation d’un complexe cinématographique Mégarama à Agadir sur un terrain domanial de 2 ha dans la zone de Hay Mohammadi générera pour sa part 300 emplois pour un financement de 150 millions de DH. Le dossier a été validé par la commission régionale d’investissement. Il est aujourd’hui au stade d’autorisation de construire. 

La ville d’Agadir devrait donc offrir à court et moyen terme de nombreuses activités ludiques et ainsi diversifier ses atouts touristiques. Tant mieux pour la station balnéaire où l’animation reste encore et encore à renforcer. Autres secteurs, autres gros projets dans la ville. Celui du BTP dope également l’investissement. Le segment du logement social est celui qui marche le plus. Lors de la période janvier/avril 2012, ce sont 12 projets porteurs de 4.490 unités qui ont été déposés à l’Agence urbaine d’Agadir. Cinq d’entre eux ont reçu l’avis favorable et deux sont déjà autorisés.
 
L ‘Economiste    Malika Alami

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux