thrmagazine

Agadir / Loisirs Agadir Land: le méga projet d’animation avec Téléphérique suit son cours. Haro sur une désinformation média qui sème la zizanie.


Dimanche 8 Janvier 2017

Agadir Land est vraiment le projet d’animation et de loisirs du siècle non seulement à Agadir mais également dans toute la Région du Grand Sud marocain. Le projet Agadir Land constitue également une première, à l’échelon national.
voir vidéo avec explication de Aziz Howayss Promoteur / https://youtu.be/zBDeeeGhwtk



  Agadir Land  est vraiment le projet d’animation et de loisirs du siècle non seulement à Agadir mais également dans toute la Région du Grand Sud marocain. Le projet Agadir Land constitue également une première, à l’échelon national. En effet  il s’agit d’un projet bien particulier et différent des autres, du genre. Jugez-en vous même : Aquaparc, Delphinarium, jeux d’échecs géants, parcs de jeux (tout âge), Cinéma 7 D, salles de jeux électroniques, Labyrinthe végétal,  un karting suspendu, camping caravaning, corniche sur colline …
 
 Récemment le projet, dans sa première phase de préparation des terrains et des accès, a été victime d’une manœuvre de déformation média, au sujet d’un soit disant arrêt du projet suite  à une décision du bureau d’étude LPEE. Or il n’en est rien, absolument rien. D’abord parce que ce bureau d’étude n’a pas la compétence ni d’octroyer des autorisations pour la réalisation des grands projets ; et encours moins d’arrêter, de bloquer ou annuler ces projets.
 
«Aucun rapport tangible n’a été émis par le Laboratoire Public d'Essais et d'Etudes (LPEE), au sujet du projet de parc d’attractions et de loisirs Agadir Land», nous confirme El Bachir Cherkaoui, directeur du Centre technique régional sud. « IL s’agit tout simplement  d’un avis technique, à caractère consultatif, qui a été avancé à l’égard de l’emplacement du projet suite à la demande de la CGP (Commission  des Grands Projets). »
 
 Le Média local incriminé n’ayant pas vérifié l’information à la source, selon la déontologie, a semé une zizanie indescriptible, malheureusement reprise, par d’autres médias électroniques de la place, dans un système de copier collé, des plus horribles et ahurissants.
 
  La sismicité de la zone où se trouve le projet a été soulevée lors d’une réunion, à la Wilaya, sur le Schéma directeur du Grand Agadir (SDAU). Or d’autres projets d’habitats notamment à Illigh, et Hay Mohammadi sont construits sur la faille de Tildi. Agadir est géré, dans le domaine des constructions par des normes techniques antisismiques précises. Faisant partie de la zone 4, forte sismicité avec Lhoceima, ces normes ont été revues en 2011 à travers la règlementation RPS 2000, version 2011.
 
 Dire que la zone où se trouve le projet Agadir Land est sismique n’est vraiment pas une trouvaille qui mérite une médaille en or. C’est du n’importe quoi car tout monde : ingénieurs, techniciens, responsables et élus, savent bien, et depuis des années, que tout Agadir est classé dans une zone sismique. Au moment du dépôt du dossier d’investissement concernant Agadir Land, les services compétents, devraient demander à temps au promoteur de faire appuyer son dossier par une étude géophysique spécifique de la zone.
 
 En tout cas à tout malheur, quelque chose est bon. Le soit disant scandale soulevé maladroitement par certains médias locaux, a bien servi au prometteur et a ses collaborateurs qui ont donné en une semaine un maximum d’information en guise de mise au point, bien bétonnée et irréfutable. Beaucoup de bruit pour une occupation du sol, avec un Cos de 0,08.  Conscient de l’importance de ce volet et pour clore le dossier définitivement, le promoteur est entrain de lancer une étude spécialisée par des experts internationaux, en parallèle des explications par les ingénieurs et techniciens locaux, fournis à qui de droit.
 
 « Notre projet mobilise à peine 1,5 et 3% de constructions au niveau du camping caravaning et du parc d’attractions », explique Abdelaziz Houays, directeur général, fondateur du projet Agadir Land.  Signalons que le promoteur du projet n’a reçu aucune demande officielle de suspension des travaux après la réception des autorisations requises. Projet avec un  montant d’investissement, qui est de l’ordre de 330 MDH. Pour l’heure, le promoteur et ses services techniques sont en train de travailler sur les remarques techniques émises par la CGP ( Commission des Grands Projets).  La version finale avec les modifications seraient déposées mi janvier en cours».
 
  S’agissant du téléphérique, c’est le groupe français du transport par câble «Pomagalski», adjudicataire du marché, qui se charge de la réalisation des études des pylônes et les deux gares (départ/arrivée) avec des cabines débrayées de câble tracteur. Le foncier sur lequel est réalisé le projet est composé d’une parcelle communale et domaniale a été déjà assaini, puisque le foncier étalé sur 15 hectares est actuellement loué au promoteur durant 40 ans.  Il est à savoir que toute éventuelle suspension des travaux, doit être justifiée officiellement, puisque le promoteur s’est déjà engagé dans le cadre de plusieurs contrats et conventions pour respecter ses engagements d’investissement.
 
 Rappelons que le téléphérique  sera d’une longueur de 1404 mètres sur une altitude de 210 mètres. Une  autre première dans la capitale du tourisme balnéaire national. Tout le projet s’inscrit dans le cadre du Tourisme Responsable et Durable avec respect de l’Environnement, en matière de traitement des eaux, énergie solaires, ramassages des ordures etc… Une initiative bien particulière illustre cet esprit avec la plantation de 25 000 arbres et 50 000 arbustes. Un projet magistralement conçu constituant un grand tournant en matière d’animation et loisirs à Agadir.
 
Agadir Land viendra donc combler un grand vide handicap de la destination, décrié et soulevé par tous depuis des années. Avec Agadir Land, c’est la solution adéquate qui va faire, à la fois, le bonheur des locaux, des visiteurs nationaux et des touristes étrangers. L’animation et les loisirs font partie du produit d’une destination aidant à la fois à sa commercialisation et à son image de marque. La réalisation d’un croco parc avait lancé cet élan. Elle sera suivie par un Safari Parc qui comprendra un zoo avec des espèces animalières et différents oiseaux… Ce n’est qu’un bon début car il reste encore énormément de projets à faire,  dont un aquarium géant…
 
 Très bonne continuation et bonne réussite à ce méga projet structurant dans le domaine du développement du tourisme, dans le secteur de l’animation et loisirs grand public, avec la création de centaines des emplois ; n’en déplaise, à ceux qui cherchent à nuire à l’apport formidable d’un tel projet, à tout point de vue. Cedi d’ailleurs explique le grand intérêt accordé par la population locale à ce projet, qui d’ailleurs, s’est senti bien déstabilisée et déroutée par des informations infondées et erronées, à cause de Médias qui cherchent du sensationnel, à tout prix.
 
 Avec ce projet en cours, on est en droit  de dire désormais à Agadir, enfin la destination prend le bon chemin en matière de réalisation des projets structurants son tourisme, à l’image d’Agadir Land, après une longue léthargie, notamment ces dix dernières années qui l’avait recalé au rang des derniers de la classe, en matière de tourisme, particulièrement par rapport à Marrakech, grande fierté du tourisme national. «  Vaut mieux tard que Jamais… »
 
 Mohamed RIAL
 



 


Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux