thrmagazine

Agadir Nécrologie Décès de Hj Lhoucine Achengli un grand avocat économique du Souss.


Lundi 6 Avril 2015

Ayant eu une grande passion pour les voitures qu'il voyait passer à Founti, Feu Hj Lhoucine Achengli voulut devenir mécanicien. Grâce à un de ses camarades, passionné de foot, dont le père travaillait à la SATAS, il obtint de Fernand Barutel une formation de mécanicien automobile, selon ses proches amis.



  Ayant eu une grande passion pour les voitures qu'il voyait passer à Founti, Feu Hj Lhoucine Achengli  voulut devenir mécanicien. Grâce à un de ses camarades, passionné de foot, dont le père travaillait à la SATAS, il obtint de Fernand Barutel une formation de mécanicien automobile, selon ses proches amis.
 
  C'était la période d'après guerre et les camions fonctionnaient au gazogène. Il devint un mécanicien hors pair qui n'hésita pas à créer son propre atelier de mécanique ainsi qu'une concession automobile, vendit des pompes agricoles et des moulins à grains avec Haj Ali.
Grâce à Fernand Barutel, il put installer des pompes chez les colons des Houara, à Taroudant et chez les caïds et notables de tout le sud marocain.
   HJ Lahoucine Achengli est très connu à Agadir en tant que membre fondateur du club de foot Hassania en 1947 avec Ahmed Kabbage, Abbès Kabbage, Lahoucine Bijaouane (qui fut député et président de la Chambre de Commerce).
Lahoucine Achengli fut président de l'HUSA (Hassania Union Sport d'Agadir), ne ménageant ni son temps, ni sa peine, ni son argent.
  Il fut un vétéran parlementaire du Souss, député sous l'étiquette du RNI, défendant avec ferveur le développement économique dans le Souss. Il dirigea également plusieurs années, le Chambre de Commerce et d’Industrie d’Agadir. L’une de ses grandes préoccupations fut la réalisation du port de Sidi Ifni et d’une zone industrielle dédiée.
  Le tourisme à Agadir était également présent dans son esprit au quotidien. C’est dans ce cadre qu’il avait créé avec des opérateurs touristiques locaux le GRIT (Groupement Régional d’Intérêt Touristique), l’ancêtre du CRT actuel. Son combat concernait également le dossier de l’autoroute Agadir / Marrakech, pour lequel il s’est investi sérieusement avec des dossiers et études techniques mais également  une pétition signée par les parlementaire de la Région.
   Malgré son âge, il n’avait jamais abandonné son combat économique dans le dernier est une étude détaillée sur le repositionnement du complexe portuaire d’Agadir. IL n’aura pas vu naître ce projet qui lui tenait à cœur et pour lequel il s’est investi grandement. L’homme d’affaires qu’il était, n’arrêtait pas de chercher des opportunités d’investissement et se plaisait de rappeler à chaque fois que se sont les hommes qui font les affaires et non l’inverse.
  Lorsqu’on évoquait avec lui la période de l’indépendance du Maroc, il ressorti avec émotion et grande satisfaction une photo souvenir dans laquelle il conduisait en personne la voiture officielle de Feu SM Mohamed V, lors de la première visite à Agadir.
  Avec sa disparition le Souss aura perdu un grand avocat économique. En cette douloureuse occasion nous présentons à ses enfants, à tous les membres de sa famille et à ses amis intimes, nos sincères condoléances.
«  Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons ».
 
RIAL
 




Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux