thrmagazine

Agadir et Région, la destination la plus primée en tourisme responsable au Maroc


Vendredi 22 Janvier 2016

Agadir et son arrière-pays se positionne chaque jour davantage en termes de durabilité grâce à de nombreuses initiatives en tourisme responsable. En effet, plus de 20% des lauréats des Trophées nationaux de tourisme responsable ont leur siège à Agadir soit un total de 5 structures depuis la première édition des trophées en 2008 à savoir l’ONG Migrations et développement en 2008, l’écolodge Atlas Kasbah en 2009, le Club Robinson d’Agadir et Progrès Action Citoyenne en 2010 et le Réseau de Développement Touristique Rural en 2012.



Tourisme de nature
Tourisme de nature
Agadir et son arrière-pays se positionne chaque jour davantage en termes de durabilité grâce à de nombreuses initiatives en tourisme responsable. En effet, plus de 20% des lauréats des Trophées nationaux de tourisme responsable ont leur siège à Agadir soit un total de 5 structures depuis la première édition des trophées en 2008 à savoir l’ONG Migrations et développement en 2008, l’écolodge Atlas Kasbah en 2009, le Club Robinson d’Agadir et Progrès Action Citoyenne en 2010 et le Réseau de Développement Touristique Rural en 2012.
 
  Cela fait d’Agadir et son arrière-pays, la destination la plus primée en tourisme responsable du Royaume devançant les provinces de Marrakech et Ouarzazate. Cette tendance est, d’ailleurs, confirmée depuis novembre 2015 dans la mesure où l’une de ces structures, l’écolodge Atlas Kasbah a obtenu la médaille d’or aux Trophées internationaux de Tourisme Responsable à Londres.
 
  L’ex-région Souss Massa Drâa elle-même est également la région la plus primée au Maroc puisqu’elle possède plus de la moitié des structures lauréates du pays avec 13 lauréats sur un total de 24. Pour l’édition 2016 des trophées, 2 finalistes sont issus de la région Souss Massa à savoir la SAPST pour Taghazout Bay et l’auberge Zolado.
 
  Trois des lauréats des Trophées font aussi partie du Réseau de Développement Touristique Rural (RDTR), l’unique association réunissant des acteurs touristiques locaux du monde rural au Maroc et créée avec l’appui du Conseil régional Souss Massa Drâa. Cette association avait créée en 2015 la première charte Qualité et Environnement du Maroc et un système de labellisation pour ses adhérents. Ce projet garantit, via un certain nombre de critères à remplir, un ensemble de standards lié à la qualité, à la responsabilité sociale et au management environnemental. En récompense de ses efforts, le RDTR avait donc obtenu le Trophée national de tourisme responsable en 2012.
 
   Au-delà de ces avancées dans le monde rural, le tourisme urbain à Agadir n’est pas en reste. Agadir possède plusieurs atouts dont le plus grand souk urbain d’Afrique et la plus grande roue du continent. La ville a également été couronnée par l’obtention du prix international d’architecture: le prix « Aga Khan » en 1980 pour les maisons à patios de l’architecte Zevaco, un prix qui était remis pour la première fois à un bâtiment au Maroc. Egalement, pour valoriser cette architecture, un projet pilote en cours de finalisation pour l’interprétation des sites et monuments de la ville via notamment la réalité augmentée et la mise en place d’ itinéraires de visite à pieds dans la ville.
 
  Dans ce contexte, le Ministère du Tourisme avait choisi la ville d’Agadir lors du 4e Symposium international sur le tourisme durable et la Conférence annuelle des membres du partenariat mondial pour le tourisme durable en février 2014.
 
  Au niveau régional, le Souss Massa bénéficie lui aussi d’atouts d’exception et d’une forte implication locale. La région était pionnière en tourisme solidaire en particulier grâce à l’ONG Migrations et Développement depuis les années 1980, et l’association Tiwizi créée dans les années 90. Quant au Pays d’accueil touristique, le PAT de Chtouka Aït Baha a été le premier du Royaume a être créé à l’initiative des acteurs locaux.
 
   Dans le cadre de la coopération décentralisée, les Canaries ont aussi misé sur la région via le Programme POCTEFEX sous l’égide de l’Union européenne. Celui-ci comprend à titre d’exemple, le projet « DRAGO», qui vise l’amélioration des standards de qualité au niveau des prestations touristiques des PME et TPE touristiques des deux régions via le développement d’activités touristiques responsables (randonnée, astrotourisme…).
 
  Dans le cadre de l’offre en patrimoine socioculturel, les pratiques et savoir-faire lié à l’arganier ont été inscrits comme patrimoine immatériel de l’humanité par l’UNESCO en 2014. On trouve aussi un patrimoine bâti exceptionnel, les greniers collectifs « igoudars » et le plus grand rucher traditionnel au monde. Cette offre est complétée par de nombreux produits de terroir uniques (huile d’argan, safran, miel, cactus…).
 
   En termes de patrimoine naturel, on y trouve la baie d’Agadir qui fait partie du Club des plus belles baies du monde ainsi que la plage d’Agadir qui a été récompensée par l’écolabel Pavillon bleu de la fondation Mohamed VI pour la protection de l’Environnement.  La région possède aussi la plus grande grotte d’Afrique à Wintimdiouine, l’ibis chauve, une espèce d’oiseau unique au monde, le Mont Toubkal, le plus haut sommet d’Afrique du Nord situé dans la Province de Taroudant, et deux réserves de biosphère reconnues par l’UNESCO.
 
  Pour les activités touristiques responsables, on trouve la plus grande concentration de spots de surf au Maroc se trouve dans l’arrière-pays d’Agadir, d’ailleurs Taghazout est baptisé « la Mecque du surf au Maroc ». Plusieurs champions internationaux de surf sont originaires de la région tels que Brahim Iddouch ou encore Ramzi Boukhiam. Ainsi, la Fondation Surfrider Maroc qui milite pour l’éducation à l’écologie et la protection des littoraux a choisi tout naturellement d’implanter son siège à Agadir. A tout cela s’ajoute de nombreux loisirs de nature : cyclotourisme, randonnée pédestre, équitation, parapente, spéléologie, pêche sportive, sports nautiques de type voile ou encore la visite du premier parc à crocodiles au Maroc…).
 
   De nombreux projets de tourisme responsable sont également en cours de réalisation dans la région qui vont conforter son positionnement en tourisme responsable. Par exemple, il y a celui initié par le Haut Commissariat des Eaux et Forêts pour l’écotourisme dans le Parc national du Souss Massa, la route écotouristique de Messguina par la coopération allemande, la GIZ, le projet de tourisme de nature par la SMIT ou encore le programme d’économie circulaire du PNUD qui intègre des PSE en tourisme. Tout cela est conjugué à des efforts importants pour valoriser ce patrimoine de la part des institutions telles que la Wilaya d’Agadir et le Conseil Régional du Souss Massa.
 
   D’autre part, La région Souss Massa est l’un des territoires les plus avancés en matière d’adaptation au changement climatique et les acteurs du tourisme se mobilisent pour mettre en avant l’engagement du Royaume du Maroc pour le climat et le tourisme durable. Déjà, en 2011, le RDTR avait lancé pour la première fois au Maroc une sensibilisation du changement climatique dans le secteur du tourisme avec l’organisation de la première conférence-forum sur le tourisme et le changement climatique à Agadir avec les plus grands experts mondiaux et des organismes prestigieux, l’OMT, Le PNUD, le PNUE, l’OMM, le GIEC, l’OCDE, la Banque Mondiale, l’IIPPT, l’IRD, l’ATD (http://www.conference-forum.com).
 
  Ainsi, à l’aube de la COP22, la région devrait être le porte - drapeau du développement touristique durable au Maroc. Son expérience à la fois spécifique, dynamique et concluante est un cas d’Ecole riche de nombreux enseignements bien utiles au développement du Tourisme Responsable et Solidaire dans notre pays. Grâce également à une implication citoyenne exemplaire des opérateurs et professionnels du secteur.
Très bonne continuation
 
Mohamed RIAL
 

bab El Oued Zagora
bab El Oued Zagora

Les Igoudars à AIt Baha
Les Igoudars à AIt Baha

Formation et Séminaire
Formation et Séminaire

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux