thrmagazine

Animation & Loisirs : quelle stratégie nationale ?


Dimanche 2 Août 2015

Après avoir été mal classé, bien des années, par rapport au tourisme international, le tourisme interne, dit national également, a gravité les marches ces toutes dernières années. Désormais il est classé premier marché dans pratiquement toutes les destinations touristiques du pays, en tête de liste Marrakech et Agadir.



Après avoir été mal classé, bien des années, par rapport au tourisme international, le tourisme interne, dit national également, a gravité les marches ces toutes dernières années. Désormais il est classé premier marché dans pratiquement toutes les destinations touristiques du pays, en tête de liste Marrakech et Agadir.
  Les Marocains voyagent, chez eux, de plus en plus. En famille, entre amis et individuellement. Pour certains le tourisme social, à travers celui des entreprises, est une opportunité bien exploitée. Le produit touristique recherché en été est évidemment le balnéaire, d’abord ; suivi de celui de la montagne pour la recherche d’une fraîcheur. L’obstacle principal du développement du tourisme national est celui, avant tout d’un hébergement adéquat à bon prix.
 Les nationaux préfèrent les appart hôtels, les appartements privés, car ils voyagent nombreux et veulent revivre l’ambiance familiale, notamment du côté cuisine. La grande restauration ne cadre pas avec l’esprit marocain, parce que chère. En cas de besoin, on se rattrape sur la restauration rapide avec tous ces inconvénients en matière d’hygiène et de cuisson. Un mal nécessaire pour de nombreux voyageurs.
 La faille du système de vacances marocain vis à vis des nationaux est marquée par une absence flagrante en matière d’animation touristique, grand public. Les visiteurs des destinations nationales flânent toute la nuit et une partie du jour, sans trouver une animation correcte qui les occuperait et agrémenterait leur séjour. Ainsi donc, chez nous, pas d’aquarium, pas de parcs d’attraction et de loisirs aux normes internationales, pas de patinoire, pas de parcs à thèmes non plus, as de musées spécialisés, entre autres…
  En bref, le tourisme national est vraiment handicapé par ce manque de stratégie en matière d’animation et de loisirs alors qu’il est un créneau très porteur, pour le tourisme international aussi. Dès le lancement de la Vison 2010, on avait suggéré d’accompagner la vision avec un Plan National en matière d’animation touristique grand public et loisirs, à la fois dans les destinations touristiques comme dans celles prévues dans la Vision et celui de 2020.
  Si on avait défini ce plan et si on l’avait alimenté par un cadre d’investissement encourageant adéquat et le lancement d’un appel d’offre international, on aurait gagné bien de réalisation, en la matière. Hélas, rien n’a été fait et rien ne se fait toujours. Or lorsqu’on apprend qu’à lui seul, Disney World Paris draine 4 millions de touristes par an, il y a matière à réflexion, bien sérieuse, toute proportion gardée. On parle là de principe général ; celle de l’exploitation intelligente d’un créneau touristique…
  Il y a peut être, un espoir qui se dessine avec le nouveau statut de la régionalisation et ses prérogatives de gestion, pour prendre ce dossier en main, via les nouveaux élus, à la fois régionaux  et locaux, pour définir et réaliser des stratégies adéquates, selon les besoins, en vue d’animer toute l’année nos destinations touristiques. IL y a va de la création de nouveaux emplois, de la promotion touristique et du développement du tourisme interne et celui à l’international.
  Le Maroc touristique ignore ce volet important et laisse ainsi à la concurrence l’exploitation d’un tourisme d’animation et de loisirs, qui rapporte bien tant en devises et séjours hôteliers et touristiques en général. Or les chances d’investissements sont nombreuses à l’échelon national et ne peuvent qu’être rentables, à la fois à cours, moyen et long terme.
A bon entendeur, salut.
 
Mohamed RIAL
 

Mohamed Rial




Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux