thrmagazine

Animation : l’éternel handicap de notre tourisme.


Samedi 16 Juin 2012

S’il y a un handicap majeur à notre tourisme national, c’est bien celui de l’animation touristique. En effet le manque d’animation touristique, est malheureusement existant dans nos destinations touristiques de Saïdia à Agadir, en passant par Fès, Meknès, Tanger etc… Marrakech sort un peu du lot d’une fait que la Place Jamaâ El Fna lui apporte une animation particulière, sinon par grande chose non plus en matière d’animation touristique grand public, structurée et professionnelle.



Animation : l’éternel handicap de notre tourisme.

 

    S’il y a un handicap majeur à notre tourisme national, c’est bien celui de l’animation touristique. En effet le manque d’animation touristique, est malheureusement existant dans nos destinations touristiques de Saïdia à Agadir, en passant par Fès, Meknès, Tanger etc… Marrakech sort un peu du lot d’une fait que la Place Jamaâ El Fna lui apporte une animation particulière, sinon par grande chose non plus en matière d’animation touristique grand public, structurée et professionnelle.

  Lorsque l’Etat avait lancé la stratégie touristique Vision 2010, on avait suggéré alors, en guise d’accompagnement pour la réussite de cette vision, d’adopter une stratégie nationale d’animation touristique. En clair cela veut dire permettre aux destinations balnéaires nouvellement créées, comme à celles existantes, d’avoir un moyen efficace pour attirer les foules, via une bonne animation. Hélas rien n’a été fait dans ce sens, et encore moins de nos jours.

   Ainsi en créant des aqua parcs, des parcs karting, des aquariums, des parcs à thèmes, des bowling, des parcs sportifs, des patinoires, des parcs de distraction, des piscines couvertes … on assure aux destinations des visiteurs à la fois nationaux et étrangers. En effet, on sait bien que ces diverses animations, plaisent à la fois aux individuels, comme aux familles, aux jeunes comme aux adultes, aux hommes comme aux femmes. Elles génèrent des nuitées de plus, font bouger l’économie locale, en parallèle de la création d’emplois qu’elles offrent.

  Il est certain que l’animation touristique grand public permet de drainer des foules et meuble ainsi les moments de crise et de baisse enregistrés par le secteur en cas de difficulté. L’animation permet aussi d’assurer des arrivées permanentes, aussi bien l’été que l’hiver, et c’est ce dont notre tourisme a besoin. On ne peut concevoir qu’une nouvelle station balnéaire comme Saïdia, nouvellement créée, ne disposant par d’un aqua parc ou d’un parc d’attraction. La marina, les hôtels oui, il faut que le reste suive également.

    Agadir, destination balnéaire nationale N°1, souffre depuis des années de ce handicap d’animation. Autorités, élus, professionnels, ministère de tutelle … ne sont pas arrivés ensemble à régler un problème qui dure et perdure depuis plus de 30 ans. C’est quand même grave, très grave même. Avec toute la fameuse infrastructure hôtelière dans la destination, il n’y a pas une seule piscine équipée de toboggans alors que cela fait fureur partout. Comment voulez vous trainer des foules alors qu’ailleurs ( dans les destinations touristiques soit disant concurrentes, alors qu’en fait on est out de toute concurrence) l’animation touristique est non seulement existante mais riche, variée à tel point que le visiteur se trouve devant un vrai embarras de choix.

   L’investissement en matière d’animation touristique grand public doit être encouragé par l’Etat au même titre que l’investissement hôtelier, sinon plus encore, car novateur et nécessaire. Cela permet des vases communicants entre les deux secteurs qui dynamisme les économies locales, créent des emplois, apportent une plus value en matière de promotion et génèrent une grande satisfaction chez le grand public. Une destination comme  Mas Palomas, (à quelques kms de Las Palmas) est un bon exemple à suivre en matière d’infrastructure d’animation touristique grand public.

  Le tourisme ce n’est pas uniquement des hôtels, c’est tout ce qui gravite autour, en matière d’urbanisme, d’éclairage public, d’établissements de santé, d’espace vert, d’information touristique et bien évidemment d’animation, la plus riche, la plus diversifiée mais surtout la plus réfléchie et la plus professionnelle possible. La gamme en matière d’animation touristique structurée est tellement large que toutes les destinations touristiques peuvent y puiser pour renforcer et consolider l’activité hôtelière, de restauration et des voyages.

 Le retard que vit notre tourisme à ce sujet lui est préjudiciable. IL faut y remède le plus tôt possible avec la stratégie, l’encouragement et le professionnalisme nécessaires.

A bon entendeur, salut

Mohamed RIAL


Animation : l’éternel handicap de notre tourisme.

Mohamed Rial




Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux