thrmagazine

CRI-Souss Massa Premier semestre2016. Augmentation de l’ordre de 8%. Le secteur du Tourisme enregistre 50% des investissements.


Mardi 30 Août 2016

Au cours de ce premier semestre 2016, le bilan des investissements du CRI-SM a enregistré une augmentation de l’ordre de 8% en comparaison avec la même période de l’année 2015 avec plus d’un Milliard et demi d’investissements engagés et près de 3160 emplois à créer. 50% de ces investissements ont été réalisés par le secteur du Tourisme, l’un des leviers majeurs de l’économie locale et régionale. Le secteur est le premier employeur dans la région. Avec les projets à venir : 755 millions de DH à engager et 1,400 emplois à créer.



Au cours de ce premier semestre 2016,  le bilan des investissements du CRI-SM a enregistré une augmentation de l’ordre de 8% en comparaison avec la même période de l’année 2015 avec plus d’un Milliard et demi d’investissements engagés et près de 3160 emplois à créer. 50%  de ces investissements ont été réalisés par le secteur du Tourisme, l’un des leviers majeurs de  l’économie locale et régionale.  Le secteur est le premier employeur dans la région. Avec les projets à venir : 755 millions de DH à engager et 1,400 emplois à créer.
 
 
Un nouveau souffle de dynamisation des investissements et de déblocages de nombreux projets a soufflé à Agadir, depuis la nomination de Mme Zineb El Adaoui , wali du souss Massa. EN fait, c’est un bon pas en avant  franchi dans le processus de développement économique régional. Mme le Wali dira à cette occasion du bilan du CRI :
 
« Nous voulons à travers cette rencontre, instaurer un système d’évaluation et de suivi régulier et pluriel et faire le point des avancées de nos travaux concernant la mise en  marche et la réalisation des  projets validés par nos différentes commissions d’investissement.
 Instaurer un dispositif de contrôle et de suivi est l’une des meilleures approches d’ouverture et d’amélioration continue que nous pourrons adopter. Une démarche que nous espérons, nous permettra de voir clair et de décider des actions et recommandations à entreprendre pour la promotion des investissements dans la région. »
 Cette dynamique d’investissement, encadré par un bon suivi de terrain, par le CRI SM, à sa tête Khalil Nazih, soutenu par un staff expérimenté et performant, a donné un bon résultat. Elle est aussi la résultante de la volonté de plusieurs acteurs et porteurs de  projets nationaux, étrangers mais aussi d’une implication forte des Marocains Résidant à l'Etranger, qui étaient derrière l’ouverture et le démarrage de plusieurs chantiers et initiatives locales  génératrices de valeurs ajoutées et d’emplois.
 
A savoir des projets importants tel
le projet d’aménagement d'un Aquaparc au centre d’Anza, présenté par la société « ASSETS REAL ESTATE DEVELOPMENT MAROC » avec un investissement global de 25 millions d’euros. Le Projet de réalisation d’un parc d’attraction et de loisirs « Agadir Land » à Agadir. Ce projet nécessitera un investissement de 192 millions de DH, et permettra la création de 750 emplois directs.
 
Le projet  tant attendu depuis des années : « Agadir City Center ».Promoteur: Sté Centre d’exposition et Développement. Montant d’investissement: 1,45 Milliards de DH.Emplois: 720 directs et 3500 indirects (chantiers). Superficie: 8,08 ha Statut Foncier: Terrains Privés / CU Agadir. Composantes: Palais des congrès, Centre d’affaire, Centre commercial, Salles de cinéma.
 
 « Notre pays a lancé le 04 Juillet 2016  sous la présidence et la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’assiste, le nouveau plan de réforme de l'investissement, avec des mesures phares de soutien à l’investissement : (exonération fiscales à la création et à l’exportation, développement de zones franches, et mise en place d’appuis renforcés aux Régions les moins favorisées). L’objectif étant d’assurer un environnement économique favorable à l’investissement productif et de garantir une croissance saine et pérenne. Cette réforme nous impose un travail d’analyse et de proposition pour faire de notre région un pôle économique attractif aux investissements attendus par le Maroc.
L’amélioration du climat des affaires et de l’investissement  n’est pas seulement une question de ressources financière, elle est, de plus en plus, une affaire du niveau qualitatif des institutions qui le suivent et l’accompagnent, et surtout leur aptitude et leur disponibilité à procurer un service de qualité.
L’investissement au niveau régional souffre encore de la lenteur et la lourdeur des procédures administratives, la multiplicité des intervenants, la difficulté d’accès au foncier, et le régime spéculatif qui privilégie encore certains secteurs.
Le premier objectif à tracer, aujourd’hui, consiste à proposer des mesures de simplification de manière à alléger les procédures administratives dans le cadre d’une vision intégrée de l’investissement entre l’administration centrale et l’administration régionale et ce conformément à l’esprit de la Lettre Royale relative à la gestion déconcentrée de l’investissement», a, brillamment, précisé Mme El Adaoui dans son allocution d’introduction.
  Des mesures d’accompagnement à la réussite des investissements et aux déblocages de certains projets, vont encourager  les investisseurs à la réalisation des projets dans les délais prévus ; avec  la mise en place d’un comité de suivi présidé par Madame le Wali comprenant les intervenants dans l’acte d’exécution et de mise en œuvre des projets: Wilaya, CRI-SM, Commune, AUA, RAMSA, ONEE, ABH…  La mise en place d’une équipe de suivi des chantiers. Le recensement et le contrôle des procédures liées à l’acte d’investir: arrêté gubernatorail pour fixer le nombre et le délai d’exécution des procédures. La Création du Club des Investisseur.
 
En résumé, comme l’ont exprimé les différents intervenants, un nouveau vent souffle sur Agadir, avec cette approche concluante de concertation, d’analyses des problèmes et de prise des décisions qu’il faut. La réunion a vu la présence de du Président de la Région, du Président du Conseil Préfectoral d’Agadir Idaoutanane, du Président de la Commune Urbaine d’Agadir, les représentants des chambres et groupements professionnels, les services extérieurs ainsi que les opérateurs économiques de la région. Très bonne continuation dans cette nouvelle dynamique participative de tous les intervenants et opérateurs en vue de la relance du développement économique et social régional, tant attendu.
 
Reste à souligner toute de même que certains projets connaissent des déblocages qui n’ont que trop duré, et ce depuis des années, concernant l’hôtellerie mais également concernant le tourisme en général. C’est le cas de la source chaude Ait Lamine à 7 km d’Agadir, dont le projet a été lancé en 1990 ; mais bloqué deux ans après par des élus locaux qui n’avaient rien compris à l’investissement au sujet d’une station thermale, première du genre au Maroc, juxtaposant la première destination balnéaire du pays. Un beau record, malheureux, en matière de blocage d’investissement qui dure depuis 25 ans. IL faut le vivre pour le croire…
 
 Mohamed RIAL
 


Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux