thrmagazine

Dakar Argentina Bolivia Chile 2014 – 13ème et dernière étape : La Serena – Valparaiso


Dimanche 19 Janvier 2014

Liaison : 378 km
Spéciale : 157 km
Podium à Valparaiso (Chili)

En autos, malgré la charge de Peterhansel lors de la 12e étape, et la victoire de Giniel De Villiers dans la dernière, c'est bien « comme convenu » Nani Roma qui, 10 ans pile après son succès en moto, remporte son 1er titre auto, rejoignant ainsi dans l'histoire du Dakar Hubert Auriol et Stéphane Peterhansel au rang des lauréats sur 2 et 4 roues, devant « Peter » justement et Nasser Al-Attiyah pour un podium 100% Mini.



Isabelle Patissier et Thierry Delli Zotti sur le podium
Isabelle Patissier et Thierry Delli Zotti sur le podium
Une édition « à part » chez les autos. Partie sur une surprise avec la 6e victoire sur un Dakar pour le Portugais Carlos Sousa, mais la 1ère d'un constructeur Chinois, Haval, la 36e édition du plus grand-rallye raid du monde aura joué la carte du suspense jusqu'à la 13e et dernière spéciale. Des performances impressionnantes du buggy SMG confiées aux mains de Carlos Sainz, vainqueurs de 2 spéciales et leader du général au soir de la 4e étape, mais contraint à l'abandon lors d'une bête sortie de route en liaison sur l'étape 10, à la régularité toujours aussi remarquable de Giniel De Villiers, finalement seul comme souvent à pouvoir rivaliser jusqu'au bout avec les Mini, en passant par l'imbroglio des consignes pour les 3 derniers jours chez X-Raid, le Dakar 2014 restera dans l'Histoire comme une cuvée marquante !

Au final, et presque comme attendu, Mini termine à la parade et place 5 de ses 11 voitures engagées dans le top 6, dont 3 sur le podium et les 11 franchissant d'ailleurs la ligne d'arrivée à Valparaiso. Un bilan éloquent de maîtrise technique qui tranche avec l'approximation dans la gestion sportive. En effet, avant que Nani Roma ne puisse savourer sa 1ère victoire auto sur le Dakar, 10 ans après l'avoir emporté sur 2 roues, ce qui lui permet de devenir le 3e pilote de l'histoire à l'emporter sur 2 puis 4 roues après Hubert Auriol et Stéphane Peterhansel, l'Espagnol aura dû montrer des nerfs plus que solide face aux consignes de courses données par Sven Quandt au soir d'Antofagasta, mais non respectées le lendemain avant qu'au final tout rentre dans l'ordre le dernier jour. 

Reste que cette « affaire » des consignes, tout comme le regroupement des Minis de tête dans la dernière étape qui rend ainsi la victoire finale à Nani Roma, vient ternir le 1er titre auto du Catalan de 41 ans, pourtant impressionnant de maîtrise pendant 10 étapes, avant de craquer sous la pression d'un Stéphane Peterhansel, déchaîné sur les derniers jours. Toujours aussi régulier, mais d'un niveau d'attaque qu'il avait rarement montré, « Monsieur Dakar » aura en effet éclaboussé de toute sa légende cette édition 2014 dont il finit 2e à 5'38'', mais meilleur performer avec 4 victoires d'étapes et désormais recordman absolu des victoires d'étapes sur le Dakar avec 65 lauriers. Isolé en 3e position, Nasser Al Attiyah s'offre un 3e podium dans l'épreuve, mais regrettera surement longtemps d'avoir baissé les bras dans sa recherche de tous les way points de l'étape 10. A la clé, une heure de pénalité qui le prive peut-être d'un 2e titre, puisqu'il termine finalement à 56'52'' du vainqueur. Finalement seul à rivaliser avec la troupe Mini jusqu'à Valparaiso, le Sud-Africain Giniel De Villiers remporte la dernière spéciale et consacre ainsi tant sa 4e place au général, soit son 7e top 5 en 10 participations !

Isabelle Patissier dans la dernière spéciale
Isabelle Patissier dans la dernière spéciale

Ce que les pilotes en disent

 

Nani Roma

« Je ne sais pas si c'est le plus grand stress que j'ai vécu mais c'était très dur. La 2e semaine avec des étapes dures, longues, ce n'était pas facile. On est contents, très contents du travail effectué avec Michel (Périn). Je vais savourer. 10 ans après avoir gagné en moto, un 18 janvier, je gagne en voiture. C'est un rêve devenu réalité. Je pense beaucoup à Henri Magne, mon ancien copilote, à sa femme Lucette. Je dédie cette victoire à Henri… »

 

Stéphane Peterhansel

« On va quand même positiver. La voiture a été exceptionnelle, elle a été béton comme d'habitude, et il y a eu beaucoup de plaisir de pilotage. Mais il y a une frustration sur le résultat final. Le troisième point, c'est que Nani est mon ami, et ça me fait plaisir de le voir heureux, puisque c'était son rêve depuis dix ans, quand il est passé à la voiture. »

 

Nasser Al-Attyiah

« C'est une bonne sensation de terminer sur le podium, et spécialement de voir que nous avons trois Mini sur le podium. Mais bien sûr, en franchissant la ligne, je pense immédiatement à cette pénalité d'une heure, qui m'a empêché d'être dans la bagarre pour la gagne. Mais nous sommes quand même passés de la 5ème position à la 3ème position, c'est déjà un beau mouvement, et je termine pour la 3ème fois sur le podium. Si nous n'avions pas eu cette pénalité, les débats n'auraient pas été les mêmes. Nous avons la vitesse, nous l'avons montré en remportant deux étapes, ce qui prouve que nous pouvions aussi gagner. » 

 

Giniel De Villiers

C'est une petite déception de ne pas être sur le podium. Mais il faut être réaliste, nous n'avions pas le niveau de performance des Mini cette année, notamment en altitude, et en plus nous avons perdu trop de temps d'entrée avec nos problèmes de direction assistée. Dans une course aussi difficile que celle que nous avons vécu cette année, le temps perdu au début est irattrapable, mais je dois quand même féliciter l'équipe qui a fait un très gros travail pour résoudre ce souci. Ensuite, nous avons prouvé la fiabilité de notre voiture. Cela dit, nous allons retourner en Afrique du Sud pour travailler encore à augmenter la performance de notre machine et faire mieux l'an prochain. Mais bien sur je félicite Nani (Roma), Stéphane (Peterhansel) et Nasser (Al Attiyah) qui ont fait un excellent boulot et mérite leurs positions finales

 

Le message d’Isabelle Patissier

Ca y est, nous venons de terminer la dernière spéciale de ce Dakar 2014. Comme bilan : nous nous sommes vraiment régalés du début à la fin ! Nous avons crevé deux fois et « tanqué » deux fois. Pas une seule fois nous avons sorti la boite à outil sur la piste, ni fait une fin de spéciale de nuit ! Notre seul regret est de ne pas faire une meilleure place au général, mais avec 10 Mini et 4 ou 5 Overdrive devant nous, nous ne pouvions pas rivaliser… Nous tenons vraiment à remercier Louis, notre mécanicien, pour tout le boulot qu’il a fait sur le buggy, avec une bonne humeur permanente. Sans lui, c’est sûr que nous n’aurions pas fait ce résultat. Merci à tous les partenaires, sans qui l’aventure ne serait pas possible et merci à vous tous et toutes qui nous avez suivit tout au long de ces 15 jours de course.

 

Au niveau des classements, Isabelle et Thierry terminent cette dernière spéciale en 32ème position, ce qui les place à la 25ème position au général et à la 5ème position du classement de leur catégorie, véhicule deux roues motrices essence. Ils sont d’ailleurs aussi les derniers de cette catégorie, car sur les 20 véhicules engagés au départ, seuls cinq terminent le rallye. 15 abandons, et pas des moindres, avec des pointures tels Carlos Sainz, Robby Gordon ou encore Pascal Thomasse… Ce qui rend la performance d’autant plus méritée.

Isabelle est en outre la seule femme pilote auto à rejoindre Valparaiso dans le classement.


Le vainqueur, Nani Roma et son copilote
Le vainqueur, Nani Roma et son copilote
Les dix premiers au général
 
1.    ROMA (ESP), sur MINI, en 50:44:58
2.    PETERHANSEL (FRA), sur MINI, en 50:50:36
3.    AL-ATTIYAH (QAT), sur MINI, en 51:41:50
4.    DE VILLIERS (ZAF), sur TOYOTA, en 52:04:05
5.    TERRANOVA (ARG), sur MINI, en 52:12:42
6.    HOLOWCZYC (POL), sur MINI, en 54:40:40
7.    DABROWSKI (POL), sur TOYOTA, en 56:19:23
8.    LAVIEILLE (FRA), sur HAVAL, en 56:20:48
9.    KACZMARSKI (POL), sur MINI, en 57:43:10
10. VASILYEV (RUS), sur MINI, en 57:44:32
 
 
Les femmes du Dakar :
 
Moto : coup de chapeau à Laia Sanz, seule féminine Moto à rallier l'arrivée, elle figure en plus à une très belle 16ème place.
Quad : Seule féminine, à l'arrivée, l'italienne Camelia Liparoti a eu un Dakar difficile, mais elle est à l'arrivée.
Auto : seule pilote féminine encore dans le classement Isabelle Patissier à assuré tout au long du rallye, se battant à l’égale des hommes. L’argentine Alicia Reina à roulé jusque Valparaiso, mais hors classement depuis la 9ème étape. Comme copilote, la Suisse Eugénie Decré est toujours en course à bord du buggy Sodicar piloté par le Français Laurent Fouquet.
 
Par Marc d’Haenen – Correspondant du Dakar.
 

Isabelle et Thierry sur le podium
Isabelle et Thierry sur le podium

Stéphane Peterhansel et Nani Roma
Stéphane Peterhansel et Nani Roma


Marc D'Haenen