thrmagazine

Dakar Argentina Bolivia Chile 2014 – Etape 10 : Iquique - Antofagasta


Vendredi 17 Janvier 2014

Liaison : 58 km
Spéciale : 631 km

La descente du littoral pacifique à débuté une spéciale scindée en deux tronçons aux caractéristiques bien distinctes. Les 200 premiers kilomètres ont été marqués par le sable. Les hautes dunes ont piégé pas mal de concurrents. La deuxième partie elle s’est faite sous la dominance du fechfech, ce sable très léger qui ne porte pas sous les roues des véhicules. La vue du rocher de La Portada à quelques encablures du bivouac d’Antofagasta sera méritée.



Toujours marquée par la forte présence de sable et de fesh-fesh, la 10e étape a vu la 2e victoire d'étape en 2014 de Nasser Al Attiyah. Le grand gagnant du jour s'appelle Peterhansel qui reprend encore près de 10 minutes à Nani roma et revient ainsi à seulement 2'15'' du leader du général.

« Peter » se fâche, Roma lâche, Sainz gâche. Chez les autos, cette 10e étape a d'abord été marquée par l'abandon de l'Espagnol Carlos Sainz, victime d'une sortie de route sur le parcours de liaison entre les deux secteurs chronométrés du jour. Mais c'est surtout sportivement que cette journée marquera peut-être un tournant dans cette édition 2014. En effet, après avoir perdu plus de 11 minutes hier sur Stéphane Peterhansel, le leader du général Nani Roma a encore craqué aujourd'hui et perdu 9'55'' sur le Vésulien. 

La faute tant à un plantage en haut d'une dune en 1e spéciale, suivi d'une crevaison sur la 2e, qu'à la pression psychologique imposée depuis 2 jours par Stéphane Peterhansel, toujours aussi redoutable dans la position du chasseur. A l'attaque maximale tout au long d'une journée débutée en position d'ouvreur, « Monsieur Dakar » a imposé un rythme forcené, que seul Nasser Al Attiyah a pu suivre. Lancé de son côté dans une chasse au podium, le Qatari a profité des traces de « Peter » en début de parcours avant de finalement le doubler quelques kilomètres avant l'arrivée. Au final, Al Attiyah signe ainsi sa 19e victoire d'étape sur le Dakar, 3'50'' devant le double tenant du titre et 13'45'' devant Nani Roma. Surtout le Qatari reprend respectivement 28'15''à Giniel De Villiers, et 33'48'' à Orlando Terranova , planté pendant plus de 30 minutes dans une dune en début d'étape.  

Conséquence de cette folle journée, un classement général totalement bouleversé, puisque si Nani Roma conserve la tête, il ne compte plus que 2'15'' d'avance sur Stéphane Peterhansel. Alors que derrière Nasser Al Attiyah s'empare de la 3e place, certes à 46'01'' du leader, mais 28'15'' devant De Villiers et 28'35'' devant l'Argentin Terranova. Une bagarre à trois qui devrait encore réserver du beau spectacle jusqu'à Valparaiso.


Ce qu’ils en disent :

 

Nasser Al-Attyiah

« Nous n'avons plus qu'une seule voie à suivre : l'attaque. Maintenant, il nous reste trois jours de course, et nous sommes plutôt contents. C'était une étape de plaisir, avec Stéphane nous avons roulé très vite, en restant plus ou moins ensemble toute la journée. J'ai essayé de gagner aujourd'hui, aussi parce que l'écart entre Terranova et moi était réduit, il y avait quelque chose à jouer. De toute façon, il y a encore du challenge pour moi sur cette course, ce n'est pas terminé. »

 

Nani Roma

« Sur la première partie de spéciale, on s'est planté sur la crête d'une dune, environ huit minutes. Et nous avons perdu un peu de temps sur une crevaison dans la deuxième partie de spéciale. Mais cela fait partie de la course, c'est la bagarre, c'est le sport. Ce n'est pas fini, on savait que cette semaine ce serait difficile… et demain ce sera encore une autre spéciale. »

 

Stephane Peterhansel

« Ça chauffe bien avec Nasser, il nous a rattrapés sur la piste, et ensuite j'ai même eu du mal à le suivre, il roule très vite. Globalement c'est encore une bonne spéciale. Depuis quelques jours, on roule vraiment en mettant tout ce qu'on a. On est vraiment aux limites de la voiture, ça glisse, ça saute. La Mini est super costaud, elle tient le choc, on se régale. On a confiance dans la mesure où l'on se sent bien dans la voiture, les notes s'enchaînent bien… et tout va pour le mieux. »

 

Le message d’Isabelle Patissier en fin de spéciale :

Le départ ce matin ressemblait plus à une course de camions, il y en avait dix devant nous et dix derrière !!! C’était super impressionnant et il a fallut jouer des coudes pour passer dans la poussière. Sinon, on a fait deux petites erreurs, on s’est posés deux fois dans les dunes. On a du y laisser deux fois 40 minutes. Dans la foulée on a loupé un way point. Bon, il y a des jours sans, et c’était aujourd’hui ! Demain encore un gros morceau avec 600Km de spéciale…

 

Au niveau des classements, Isabelle et Thierry terminent la spéciale en 09:28:06, à la 35ème position. Ce qui les classe en 27ème position au général et en 6ème position au classement de leur catégorie – véhicule deux roues motrices essence.


Antofagasta
Antofagasta
Les dix premiers au classement général
 
1.    ROMA (ESP), sur MINI, en 38:52:57
2.    PETERHANSEL (FRA), sur MINI, en 38:55:12
3.    AL-ATTIYAH (QAT), sur MINI, en 39:38:58
4.    DE VILLIERS (ZAF), sur TOYOTA, en 40:07:13
5.    TERRANOVA (ARG), sur MINI, en 40:07:33
6.    HOLOWCZYC (POL), sur MINI, en 42:10:28
7.    DABROWSKI (POL), sur TOYOTA, en 42:56:54
8.    LAVIEILLE (FRA), sur HAVAL, en 43:25:42
9.    MALYSZ (POL), sur TOYOTA, en 43:44:00
10. KACZMARSKI (POL), sur MINI, en 44:26:51
 
Demain - Etape 11 : Antafagosta – El Salvador
 
Liaison : 144 km
Spéciale : 605 km
En plus de la distance, ils seront ici testés sur l’ensemble des difficultés que propose le désert d’Atacama… et tout ce que le rallye raid exige comme qualités. Après les pistes de mines, puis les nombreux rios à négocier, les pilotes seront appelés à se départager au cœur des dunes de Copiapo : sept heures au guidon sont programmées pour les plus rapides des motards. Autant dire que cette journée décisive ne manquera pas d’opportunités pour faire son retour dans le match pour la gagne. Ce sera l’étape de référence de l’édition 2014.
 
Par Marc d’Haenen – Correspondant du Dakar.


Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux