thrmagazine

Economie 5 ou 10 milliards de DH, combien coûterait réellement la réalisation du tunnel de Tichka ?


Jeudi 4 Octobre 2012

Une rencontre a été organisée le 22 septembre à Ouarzazate entre les associations de la région et le ministère de l'équipement pour débattre de la question. Pour les associations, le coût se situerait autour de 5 milliards de DH maximum n Le ministère avance, lui, un coût de 10 milliards de DH.



Economie 5 ou 10 milliards de DH, combien coûterait réellement la réalisation du tunnel de Tichka ?
Une rencontre a été organisée le 22 septembre à Ouarzazate entre les associations de la région et le ministère de l'équipement pour débattre de la question. Pour les associations, le coût se situerait autour de 5 milliards de DH maximum n Le ministère avance, lui, un coût de 10 milliards de DH.
 
Le tunnel de Tichka dans le Haut-Atlas revient régulièrement au-devant de la scène, avant de retomber dans l’oubli. Et le feuilleton dure depuis la fin des années 1940 quand les autorités du protectorat, sentant leur fin proche, ont abandonné ce projet alors qu’ils avaient entamé les travaux de creusement sur près d’un kilomètre. Plusieurs études géologiques et de faisabilité ainsi que les estimations du coût de cet ouvrage ont été réalisées depuis, et la dernière en date est celle du cabinet McKinsey, réalisée en 2004 et réactualisée en novembre 2010.

Bref, cette fois ce sont les acteurs associatifs de la région Souss-Massa Drâa qui, après le tragique accident survenu le 3 septembre sur la route reliant Marrakech à Zagora, ont remis ce dossier du tunnel sur la table à l’occasion d’une rencontre organisée le 22 septembre à Ouarzazate à laquelle furent conviés les représentants du ministère de l’équipement et du transport. Le but de cette rencontre pour les représentants du collectif associatif de cette région était de convaincre les responsables au niveau du département de l’équipement d’intégrer ce projet dans le cadre des grands chantiers d’infrastructures programmés par l’Etat.
En résumé, le réseau associatif au niveau de la région de Ouarzazate, Tinghir et Zagora est unanime et il ne se gêne pas de dire qu’il n’ y a plus de temps à perdre et qu’après tout, le Maroc, même s’il ne dispose pas de moyens pour réaliser de grands chantiers, les responsables ont réussi à mobiliser les fonds nécessaires pour financer des projets tels que le TGV. Et dans leur esprit, le tunnel de Tichka mérite la même attention que les autres grands chantiers dans la mesure où ce projet est de nature à bénéficier à tous les Marocains.

Les associations avancent des exemples en Espagne pour justifier leurs estimations

Sauf qu’au niveau du financement et de la configuration de ce tunnel, les représentants du ministère de l’équipement et ceux du réseau associatif ne partagent pas du tout la même vision. En effet, se basant principalement sur l’étude du cabinet Mckinsey, les représentants des associations de la région estiment la réalisation de ce tunnel «monotube» à deux voies entre 2,5 et 2,8 milliards de DH, alors que le ministère de l’équipement parle d’un tunnel «bitubes», c’est-à-dire un tunnel pour chaque sens qui coûterait quelque 10 milliards de DH. Une manière de botter en touche, estiment les représentants des ONG locales, qui étaient plus de 400 personnes à avoir pris part à cette réunion. Le projet mis en avant par le ministère est interprété par les participants comme une manière de renvoyer, encore une fois, le dossier aux calendes grecques, car en plus du coût, le projet nécessite de nouvelles études, sans compter que la construction elle-même nécessiterait entre 7 et 10 ans.

Mais c’est mal évaluer la détermination des habitants de cette région qui ont aussi étudié cette question d’un tunnel bitubes. En effet, pour le chercheur Zoubir Bouhoute, qui est aussi membre du comité d’organisation de cette rencontre, le coût de réalisation de ce projet n’excéderait pas les 4,9 milliards de DH, soit 4,2 milliards de DH pour le tunnel de 10 kilomètres proprement dit et 700 millions de DH pour l’aménagement et la mise à niveau des routes reliant les deux bouts du tunnel, à savoir les routes principales 2017 et 1510 et la route nationale n°9 reliant Marrakech à Ouarzazate. Et, conclut le chercheur, «le coût global ne dépasse pas dans tous les cas les 5 milliards de DH si l’on adopte une démarche fondée sur la bonne gouvernance».

Contacté pour commenter cette différence qui va du simple au double, M. Bouhoute nous a expliqué que son estimation se base sur les nombreuses études existantes, mais aussi sur les exemples de tunnels similaires ayant été réalisés en Espagne.

Il cite le cas de trois tunnels, Prajes, Guadarrama et Abdalajis, réalisés respectivement en 2004, 2005 et 2007 pour un coût moyen au kilomètre de 27,2 millions d’euros pour le premier, 21,7 millions d’euros pour le 2e et 19,1 millions d’euros pour le 3e. En transposant le coût moyen au kilomètre des ouvrages espagnols au tunnel de Tichka qui devrait faire 10 kilomètres, on ne voit pas comment on peut atteindre les 10 milliards de DH annoncés. Et, fait remarquer l’intéressé, avec l’évolution des technologies, le coût de réalisation au kilomètre ne cesse de baisser. Il suffit donc de trouver la société qui réalisera cet ouvrage d’infrastructure au meilleur rapport qualité/prix. Et, après tout, conclut-il, le désenclavement de cette région n’a pas de prix.
 
La Vie éco.     Mohamed Moujahid

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux