thrmagazine

Essaouira Festival Gnaoua 17 ème. Valorisation du patrimoine Gnaoui et des musiques du monde.


Mardi 3 Juin 2014

Dans quelques jours Essaouira va vibrer de nouveau aux rythmes du Festival Gnaoua et Musiques du Monde qui souffle cette année sa 17ème bougie, du 12 au 15 juin.



Dans quelques jours Essaouira va vibrer de nouveau aux rythmes du Festival Gnaoua et Musiques du Monde qui souffle cette année sa 17ème bougie, du 12 au 15 juin.
 
  Cette année encore, le Festival promet une expérience musicale unique, fruit du mélange harmonieux entre la richesse du patrimoine gnaoui et la diversité des musiques du monde pour plus de 30 concerts répartis dans six lieux différents de la ville.
 
  Sur scène, les maâlmines gnaoua joindront leur talent à celui des grands noms de la world et du jazz. Le bal sera ouvert jeudi 12 juin par l’union de trois artistes : le célèbre violoniste Didier Lockwood, le maâlem Hassan Boussou et le virtuose du ribab l'amazigh Foulane. Venus d‘horizons divers, ils ont joint leur talent le temps d’une résidence artistique à Paris pour produire un spectacle inédit.
 
  Le jeune et désormais célèbre trompettiste Ibrahim Maalouf retrouvera la scène d'Essaouira après une expérience expérimentale en 2008, six ans après et des millions de fans en plus, son nom s'inscrit désormais en tête d'affiche des scènes musicales mondiales.
 
  Le bassiste et poly-instrumentiste Marcus Miller sera également au rendez-vous. Il jouera aux côtés du maâlem Mustapha Baqbou. Il est le boss de la basse, Marcus Miller est connu pour s'être produit avec les plus grands, pour avoir produit des albums d'anthologie dont Tutu du célèbre Miles Davis, mais aussi pour son engagement humanitaire. Il vient d’être nommé artiste de l’Unesco pour la paix dont il deviendra le porte-parole pour la commémoration de la Route de l’esclave. Dans son dernier album Renaissance, il célèbre « Gorée », l’île aux esclaves.
 
  Mettant la musique africaine au centre de sa programmation, le festival donne une place de choix aux artistes d’Afrique subsaharienne. A leur tête, on retrouve le  griot malien Bassekou Kouyaté & N'goni Ba. Virtuose du n’goni, ancêtre du guembri, il se joindra au maâlem Hamid El Kasri pour clôturer le festival sur les rythmes déchaînés de deux instruments chargés de traditions.
 
  Comme à l’accoutumée, le festival révèle les jeunes talents du monde au public marocain. Pour sa 17ème édition, il accueille la nouvelle star du reggae, le sénégalais Meta & The Cornerstones. Du côté des voix féminines, c’est la somptueuse Ayo qui envoûtera les festivaliers.
 
  Et parce que la musique gnaouie doit être préservée et promue, une anthologie des Gnaoua sera diffusée cette année. Ayant nécessité quatre ans de travail, ce document est édité par l’Association Yerma Gnaoua et soutenu par la Fondation OCP, par Sidi Ali et  la BmceBank.
 
Fidèle à son esprit, le festival Gnaoua d’Essaouira, unique festival du genre en Afrique et dans le monde, reflète l’âme africaine du Maroc. Un festival qui place la fusion et la découverte musicale au cœur de sa programmation musicale. Un festival  reconnu pour son originalité et son ambiance particulières. Un festival qui valorise la part africaine de l’identité marocaine et qui illustre l’attachement des marocains à toutes les cultures du monde.
Voir les détails du programme sur : www.festival-gnaoua.net

 
Med RIAL


Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux