thrmagazine

Essaouira Tourisme. D’excellentes performances en arrivées, nuitées et une forte capacité litière avec 20% par an depuis 2000.


Mardi 3 Juin 2014

L’évolution de la capacité litière à Essaouira aura été des meilleures au Maroc, particulièrement entre 2009 et 2013, avec un taux d’évolution de 106 %. Bref un beau record national. Les capacités litières ont enregistré depuis 2000 une forte progression avec une explosion de l’offre et un taux de 20% par an.



 
    L’évolution de la capacité litière à Essaouira aura été des meilleures au Maroc, particulièrement entre 2009 et 2013, avec un taux d’évolution de 106 %. Bref un beau record national. Les capacités litières ont enregistré depuis 2000 une forte progression avec une explosion de l’offre et un taux de 20% par an.
  Autre performance est le taux de croissance annuel concernant les nuitées qui a été multiplié par trois entre 2001 et 2013. Le taux annuel moyen pour les quatre dernières années est de17,21%. De quoi rendre fier Mouhsine Chafai Alaoui, délégué provincial du tourisme qui depuis sa nomination s’implique sérieusement dans le développement du tourisme à Essaouira  et dans ses diverses composantes. 2013 a enregistré une hausse de 18% des nuitées réalisées par les principaux marchés émetteurs : France, Angleterre, Allemagne et National.
   La province d’Essaouira dispose aujourd’hui de 134 établissements touristiques classés toute catégorie confondue, soit une capacité de 5 600 lits. La dominante reste celle des maisons d’hôtes avec 61 établissements classés. Offre renforcée par quatre  établissements de haut de gamme qui connaissent un bon taux de remplissage. A signaler que la capacité hôtelière a doublé depuis 2010 passant de 2 720 à 5 600 lits.
  Le marché national (20%) des nuitées, se place derrière le marché français, de loin le premier marché émetteur de la destination avec 34% des nuitées, suivi du Royaume Uni ( 10%) et de l’Allemagne ( 8%). Les catégories d’hôtels classés 5* et les maisons d’hôtes cumulent 60% des arrivées et 67% des nuitées totales enregistrées à Essaouira. Le produit culturel de la destination y est pour de bon. En effet, la destination souirie se positionne en premier lieu comme une destination culturelle, très appréciée par les visiteurs par ailleurs, qu’ils soient étrangers ou nationaux.
  Le Golf de Mogador , un link en effet, car réalisé en bordure de mer, constitue une niche importante qui valorise la station Essaouira Mogador, avec la réalisation d’un premier établissement cinq étoiles, donnant ainsi à la destination son golf 27 trous formaavec Marrakech et Agadir un triangle golfique , à égale distance, qui ne peut que bien servir le développement de cette niche de valeur.
  La Medina est le capital principal de la destination Essaouira. La Médina a été classée patrimoine culturel universel de l’humanité par l’Unesco en 2001. Elle accueille tous les visiteurs en passage à Essaouira et les fascine avec son architecture ses monuments historiques, ses artisans (notamment le travail du thuya et du tissage), ses galeries d’arts, ses nombreux restaurants de poisson et son port qui a la fonction culturelle et architecturale, bien particulières.
  L’arrière pays regorge de potentialités naturelles et socio culturelles pour le développement du tourisme rural. Une belle niche à bien exploiter et qui constitue un renforcement du produit culturel de la Médina. Essaouira c ‘est aussi une station de sport nautique, notamment de glisse, très bien appréciée par les surfeurs, kitesurfeurs, wind serfeurs avec le fameux site de MY Bouzerktoun et celui de Sidi Kaouki.
  Reste à signaler que de nombreux investisseurs étrangers, principalement européens, s’installent d’année en année à Essaouira et opèrent notamment en matière d’hébergement dans des maisons d’hôtes. Ces investissements ont donné naissance à un produit nouveau, grandement bien aménagé, à la fois conservant une valeur authentique, artistique et culturel bien appréciée par les visiteurs. Ce sont 60 maisons d’hôtes d’une capacité de 1 600 lits, en grande majorité situées en plein Médina. Les bénéfices en matière de publicité, promotion et communication sur la Médina en sont certains ; mais également sur le volet économique, social et culturel.
  La Médina d’Essaouira en tant que capitale principale du tourisme, doit jouir de tout l’intérêt qu’elle mérite, en matière de conservation, sauvegarde, hygiène, propreté, signalétique, éclairage et gestion des espaces publics. Conscient de l’importance indiscutable de la Médina, dans l’échiquier économique, social et culturel de la ville, le nouveau gouverneur d’Essaouira, Jamal Mokhtatar, veille, à travers les services compétents, à la bonne conduite de la mise à niveau de ce patrimoine humanitaire. L’implication du gouverneur dans une réflexion novatrice sur la gestion de la chose touristique dans la destination augure d’un nouveau souffle de dynamisme qui ne peut que pousser encore plus de développement en la matière. Bon courage et très bonne continuation.

Mohamed RIAL






Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux