thrmagazine

Essaouira Windsurf Boujemaa Guilloul, le prodige de Moulay Bouzarktoun. Le grand artiste jumpeur marocain de d’Hawaï


Jeudi 27 Août 2015

C’est le marocain le plus connu à Hawaï dans le domaine du windsurf. Lors des sessions de navigation à Baby beach sur l'île de Maui, Boujmaa fait toujours de son mieux pour dévoiler une grosse partie de son savoir faire en jump. IL vole toujours plus haut et en grande vitesse à tel point qu’il a battu bien des records en la matière. Et en acquiert une reconnaissance internationale. Boujmaa est un véritable artiste du windsurf.



Guilloul en action`
Guilloul en action`
 
 
 C’est le marocain le plus connu à Hawaï dans le domaine du windsurf. Lors des sessions de navigation à Baby beach sur l'île de Maui, Boujmaa fait toujours de son mieux pour dévoiler une grosse partie de son savoir faire en jump.  IL vole toujours plus haut et en grande vitesse à tel point qu’il a battu bien des records en la matière. Et en acquiert une reconnaissance internationale. Boujmaa est un véritable artiste du windsurf.
 
 Le jeune souiri, avait attrapé la passion du WindSurg dans une école natique d’Essaouira, dirigée à l’époque par Sebastien Deflandre un fervent passionné en la matière.  Sebastien d’ailleurs continue à investir dans cette passion des sports nautiques les bases nautiques Océan Vagabond à Essaouira et à Dakhla.
 
  Au fils des années, grâce à sa persévérance, Boujemaa Guilloul, porte haut en couleur le drapeau marocain lors des compétitions du Wind Surf à l’international.  IL est devenu un windsurfer professionnel et a imposé son style parmi les légendes de la planche à voile. Aujourd’hui  il vit comme un poisson « sur l’eau », toute sa vie tourne autour des vagues. Boujmaa Guilloul est l’archétype du waterboy, à l’aise sur tout type de support pourvu que ça glisse. C’est une fierté pour Essaouira et pour le Maroc, pour un jeune récupéré des méandres sociales défavorisées.
 
 
  C’est en windsurf qu’il a percé et c’est avec sa planche à voile qu’il gravit les podiums du circuit international, avec un trajet atypique de Moulay Bouzarktoun, près d’Essaouira à Hawaï. Tout un parcours réussi grâce à un dur labeur, des entrainements constants et une passion hors limite. Le jeune Boujmaa est l’exemple type de jeunes qui peuvent réussir, même si issus de milieux sociaux défavorisés, mais avec une bonne implication et une assiduité de toute épreuve. L’autre condition est de tomber sur la bonne personne qui vous met dans le bon chemin.
 
   En guise de reconnaissance  de ce don sportif et de la chance qui s’est présentée à lui, Boujemaa revient régulièrement enseigner aux plus jeunes dans le sport marocain de Moulay Bouzerktoun, à une vingtaine de kilomètres au nord d’Essaouira. Son style acrobatique et ses figures effectuées avec une apparente facilité lui valent de faire la couverture des magazines spécialisés.
 
 On n’est jamais bon prophète dans son pays. En effet, Boujmaa Guilloul est plus connu, plus encouragé aussi, à l’international dans le domaine du Kite  beaucoup plus que dans son pays, sauf par les passionnés de ce sport.  Or, le volet social avec les cours donnés aux jeunes défavorisés est fortement concluant, permettant une bonne insertion sociale à de nombreux jeunes, à travers le sport nautique et autres sports. ON l’oublie malheureusement. C’est là la responsabilité de la tutelle de sport mais également celle de certaines ONG spécialisées dans des actions citoyennes de terrain. C’est celle également des élus locaux.
 
  " Je suis le seul Marocain, Arabe et Africain sur des  circuits internationaux ",  affirme avec fierté Boujmaa, exprimant sa profonde reconnaissance et ses vifs remerciements à la Fondation ONA, ainsi qu'à l'Association Essaouira Mogador qui lui ont facilité les conditions de voyage et de séjour à Maui. C’est là sa plage d’attache où il est en compétition avec les champions internationaux du Windsurf.
 
  On se rappelle bien d’ailleurs, sa première participation à une compétition internationale, à l'âge de 18 ans à Hawaii où il a été classé 31ème sur 64, décrochant la couverture de plusieurs magazines. De nombreux articles lui ont été dédiés dans les revues spécialisées de surf et windsurf en Europe et aux USA. C’était là son grand pas dans le monde des grands de ce sport de grande endurance.

Bravo Boujemaa et très bonne continuation

Mohamed RIAL
 

Boujemaa Guilloul
Boujemaa Guilloul



Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux