thrmagazine

L’hôtel Kenzi Azghor de Ouarzazate fait peau neuve…


Jeudi 15 Décembre 2011

Considéré comme l’un des fleurons de l’hôtellerie de Ouarzazate, le Kenzi Azghor en est aussi l’un des bâtiments historique. A l’origine il fut l’un des tout premiers bâtiments en « dur » construit dans cette ville aux portes du désert. Sa première affectation fut le Mess des Officiers de l’armée Française, en poste durant le protectorat, au début du siècle passé. Après l’indépendance, il fut transformé en hôtel et resta longtemps l’établissement le plus prestigieux de la ville…



L’hôtel Kenzi Azghor de Ouarzazate fait peau neuve…

Le Kenzi Azghor fut aussi la Résidence Royale de Ouarzazate. Les appartements de feu sa Majesté le Roi Hassan II ont été conservés dans leur état d’origine et sont parfois encore utilisés par des clients privilégiés. De grands réalisateurs, acteurs de cinéma et autres vedettes y ont d’ailleurs séjourné : Omar Sharif, Peter O’Tool, Antony quinn, Johnny Halliday,... Martin Scorsese y a habité durant quatre mois.  


L’hôtel Kenzi Azghor de Ouarzazate fait peau neuve…

L’une des raisons du caractère original de cet hôtel est sa position au cœur de la ville, sur une colline surplombant le paysage, avec une terrasse offrant un panorama à couper le souffle. La piscine, le snack ou le bar extérieur sont autant d’endroits où il fait bon flâner, se détendre et apprécier la douceur de vivre de cette région pré-saharienne.


L’hôtel Kenzi Azghor de Ouarzazate fait peau neuve…

Ces derniers temps, après la nomination de Abdelmounaim Attobi, l’un  des grands vétérans de l’hôtellerie dans le Sud, au poste de Directeur Général, des travaux de rénovations furent entamés. Ces travaux furent accomplis en plusieurs tranches, permettant ainsi de ne pas fermer l’hôtel et de ne pas pénaliser le personnel par de longues périodes d’inactivité. Ces travaux n’ont pas modifié la structure originale de l’établissement. Ils ont été réalisés en respectant le caractère historique des lieux. Après le hall d’entrée, les salons et le bar, les chambres furent décorées et réaménagées en  tenant compte des standards actuels de confort des hôtels de la chaîne. Les espaces ont été revus, agrandissant les chambres de plusieurs mètres carrés, les salles de bain ont été entièrement refaites et chaque chambre bénéficie maintenant d’une télévision à écran plat.


L’hôtel Kenzi Azghor de Ouarzazate fait peau neuve…

   Les rénovations se poursuivront à ce rythme et bientôt l’hôtel dans son entièreté aura fait peau neuve, méritant largement ses 4 étoiles. Le service légendaire, la qualité de l’accueil, la disponibilité et la gentillesse du personnel continueront à faire de cet endroit exceptionnel, l’un des fleurons de l’hôtellerie à Ouarzazate et une fierté du Group Kenzi, dans le Sud Est marocain.


L’hôtel Kenzi Azghor de Ouarzazate fait peau neuve…

       Dans un autre registre, le chef Hassan Ward fait partie de ces grands professionnels de restauration qui étaient formés dans la fameuse école militaire de Bengrir. Actuellement conseiller culinaire au Kenzi Azgor de Ouarzazate, il garde toujours en bonne mémoire  son parcours professionnel, à commencer par un bon passage au Grand Hôtel, dans sa ville natale Ifrane.

    Dès sa formation, il a exercé dans de grands établissent de restauration et hôteliers : La Mamounia en tant que commis de cuisine, puis chef de partie poisson ; au Moulin Rouge à Paris, comme chef de partie. Sa carrière à l’étranger compte aussi un poste de second chef au Lyban Arba Airlines Cathering. Retour au Maroc pour un poste de Chef de cuisine à l’Hôtel suisse de Casablanca, puis en 1992 chef au Pulman Karam Ouarzazate.


L’hôtel Kenzi Azghor de Ouarzazate fait peau neuve…

   C’est dans cet établissement qu’il a rencontré un autre grand professionnel de l’hôtellerie, Abdelmouïm Attobi, qu’il retrouvera en 2011 au Kenzi Azgor. Lorsque deux bons professionnels se rencontrent, il n’y a que du beau travail qui en sort. La carrière de Hassane Warda a été marquée aussi par un bon passage de cinq ans au King Abdulaziz International Airrport à Jeddah en Arabie Saoudite. Des toutes ces années d’expériences de terrain, sa carrière en restauration a été bien façonné dans les spécialités culinaires : cuisine marocaine, orientale et internationale.


  En tant que pédagogue et formateur de terrain, il inculte à la jeune génération les recettes pratiques qui leur serviront dans leur carrière. Nous avons tenu à rendre hommage à ce grand chef, comme on le fera désormais pour d’autres, pour son travail concluant de tous les jours au service de développement touristique dans sa composante restauration.

Bravo si Hassan et bonne continuation.

Mohamed Rial & Marc d'Haenen

 


Marc D'Haenen