thrmagazine

La Fédération Nationale des Riads et Maisons d’Hôtes est née.


Lundi 6 Juin 2016

Les Associations de Maisons d’Hôtes de Ouarzazate, Fès, Rabat et Marrakech-Essaouira viennent de donner naissance à la Fédération Nationale des Riads et Maisons d’Hôtes (FNRMH) en présence de membres de l’Association de Maisons d’Hôtes de Tanger en cours de création.



Les Associations de Maisons d’Hôtes de Ouarzazate, Fès, Rabat et Marrakech-Essaouira viennent de donner naissance à la Fédération Nationale des Riads et Maisons d’Hôtes (FNRMH) en présence de membres de l’Association de Maisons d’Hôtes de Tanger en cours de création.
 
Les 2 500 Maisons d’Hôtes, Riads ou Kasbahs du Maroc ont désormais leur Fédération qui aura pour mission de représenter leurs intérêts auprès des autorités et de toutes les instances du Tourisme.
 
« Aujourd’hui ces Maisons d’Hôtes ressentent le besoin de voir leur rôle et leur spécificité reconnus. La Fédération devra donc poursuivre le travail mené par les Associations Régionales  et notamment la lutte contre les établissements non officiels qui n’ont cessé de se développer au point de mettre en péril l’existence même des Maisons d’Hôtes classées. » souligne Christian Le Bour, Président de cette nouvelle Fédération.
 
 
  Une première avancée avait été enregistrée entre le Ministère du Tourisme et Booking.com qui rendait obligatoire le classement pour être présent sur son portail de réservation.
 
« LA FNRMH mènera aussi des actions contre le phénomène d’ubérisation des activités touristiques dont AirBnb est la tête de pont dans le monde entier et en particulier au Maroc et demandera au Ministère de prendre de toute urgence des mesures de sauvegardes des hébergements touristiques classés  comme cela se met en place en Europe. » ajoute Christian Le Bour
 
 
   D’autres domaines feront l’objet d’une attention particulière de la FNRMH.
En juillet 2015 les associations régionales de maisons d’hôtes avaient remis au ministère une proposition de  grilles de classement adaptée à la spécificité des maisons d’hôtes. Depuis il n’y a eu aucun retour du ministère sur ce dossier.  « La FNRMH suggère au gouvernement que ce nouveau classement ne soit pas caractérisé par des étoiles pour éviter toute confusion avec le classement hôtelier mais par des lanternes ou des babouches qui donneraient immédiatement l’idée d’un hébergement particulier au Maroc » explique Christian Le Bour.
 
  La fédération compte aussi dénoncer les incohérences des normes que les établissements sont invités à respecter.  La fédération veillera à ce que ces normes soient en adéquation avec la réalité du terrain et que leur application ne devienne pas source de « zones grises ». Les exigences à l’égard d’établissements situés en Médina ou en ville nouvelle ne sauraient être identiques.
 
Un agenda chargé donc pour cette nouvelle Fédération qui s’ajoute ainsi aux fédérations métiers de la profession. Il n’y a pas mieux que la cohérence dans la concertation et dans l’implication professionnelle pour l’intérêt du secteur et du tourisme au Maroc.
 
 
Source : TourismaPost
 




Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux