thrmagazine

Morocco Tizin'Trail - Etape 2 – mardi 29 avril 2014 (33 kilomètres)


Jeudi 1 Mai 2014

Les coureurs ont passés leur première nuit en bivouac sous une légère brise et un beau ciel étoilé. Les visages, ce matin, commencent à être marqués d’une part par le peu de sommeil causé par les chiens « hurleurs » et d’autre part, par quelques stigmates de la première étape.
Le départ est donné à 8h30 et 9h00 à 500 m du bivouac à pied de la mosquée de Tamdakht. L’organisation a décidé de faire deux groupes afin de laisser 30 minutes d’avance aux jeunes handis et leur joëlettes, ce qui leur a permis également de voir tous les autres sportifs les doubler et les encourager.



On pensait que les participants partiraient plus doucement et plus sagement qu’hier. Pourtant en tête ça ne lambine pas à voir la cadence des athlètes marocains mais aussi des féminins leaders du classement, Cécile Ciman (27), Georgia Wood (14) et Edith Doyen (16). Une belle surprise aussi avec la belle course de l’italienne, Lorenza Visintin, bien plus à l’aise sur ce type de terrain montagneux.

Sur ce magnifique parcours, les traileurs ont remonté la vallée luxuriante de l'Ounila, le long de l'oued, en direction de Telouet. Au fil des kilomètres et des canaux, c’est un paysage splendide qu’offre dame nature.

Sur les 33 kilomètres, les organisateurs ont réussi à faire passer les participants une infime portion de bitume, ce qui permet une progression très agréable. Les coureurs enchaînent sur des mono traces dans un décor d’émeraude. Lors des passages dans les nombreux villages agricoles, les traileurs étaient supportés par les habitants. Les participants progressent jusqu’au village d'Animiter, situé à 1730 m d'altitude et en prennent plein les yeux. Certains coureurs ont tout de même « jardiné » afin de trouver leur chemin. Il est vrai que les marques de peinture sont quelquefois sur des pierres que les enfants s’amusent à retourner !


Les organisateurs et traceurs de l’épreuve, Gilles et Richard ont voulu faire découvrir aux coureurs par les quatre étapes, quatre aspects des différents paysages marocains. Les coureurs ont fait le désert, hier, aujourd’hui la vie près de l’eau, demain c’est un paysage de montagne qui est prévu et pour la dernière étape c’est un paysage mixte de tout ce que les traileurs auront traversés.
L’arrivée est posée sur le terrain de foot du village, niché au milieu d’une ancienne carrière de sel qui offre un contraste du rouge de la terre et du blanc du sel.
Les deux marocains, Mohamed El Morabity du Team Managem Garmin (3) et Omar Benhnida du team CNCR (36) fissent ensemble, main dans la main à plus de 20 minutes de leurs poursuivants.
Les impressions données par les féminines se confirment et nous les retrouvons logiquement dans les premières à l’arrivée.
Demain, la troisième étape emmène les concurrents vers le village de Telouet sur un parcours de montagne qui devrait éprouver les forces en présence. Verrons nous les marocains aussi à l’aise sur ce type de terrain ?   Jean François JOBERT

mtnt_etape_2_trie.pdf MTNT Etape 2 Trié.pdf  (395.8 Ko)



Cécile Ciman, traileuse de la Réunion, et Thibaut, traileur de la Réunion vont faire vivre en quelques lignes cette très belle 2ème étape de 34 km pour 1130 m D+.
Tout à commencé un matin d’été…non je plaisante…
Nous sommes partis sur des allures rapides environ 13 km/h sur les 5 premiers kilomètres. Très vite les 10 participants marocains de Garmin se sont détachés du groupe et je me suis retrouvée derrière ce poleton jusqu’à ce que Thibaut et Jean Baptiste me rattrapent au kilomètre 6. Je me suis sentie donc moins seule et soulagée car cette étape demandait beaucoup d’attention du fait d’un balisage très discret (la contrainte étant pour les organisateurs de ne pas mettre de rubalise dans des paysages classés.
Jusqu’au kilomètre 17 nous avons tous les trois fait course commune en appréciant les bords de l’Oued de la vallée de l’Ounila, sa fraicheur, ses odeurs, ses couleurs. Plusieurs passages à guets nous ont permis de nous rafraîchir et par la même occasion de « jardiner ».
Cette étape a été très variée en paysage et correspondait davantage à nos attentes par rapport à la première étape plus « roulante » et moins technique.
Nous passions de village en village reliés par un seul chemin, avec des décors très arides et minéraux, ce qui nous évoqua par moment Mafate avec ses ilets.
Au PK 17, Thibaut se faisait distancer de 5 minutes et quelques temps après, nous avons rejoint avec JB, Gorgia (alors en tête de l’étape) avec un concurrent Marocain Tarik. Nous avons fait donc route à 4 pendant 4 km.
C’est alors que le chemin se terminait dans un canyon pour rejoindre le village d’Anmiter à 1787 mètres d’altitude, ce qui nous a voulu un nouvel épisode croustillant de jardinage avec Jean Baptiste, Gorgia et Tarik.
Pour finir, nous décidons donc avec Gorgia de finir main dans la main, Tarik nous précède de quelques secondes, JB nous suit à 3 minutes et Thibaut, qui n’a pas « jardiné » lui ! arrive 4 minutes derrière nous.
Pour conclure, belle étape nécessitant un sens de l’orientation accrue, nous sommes donc prêts à devenir de « vrais raideurs ».
Nous sommes très heureux de participer à cette belle aventure, pleine de nouvelles expériences et nous tirons notre chapeau aux 4 équipages d’enfants handicapés acheminés sur le parcours par 20 Relayeurs poussant les joëlettes.
Cécile CIMAN et Thibaut LEFEBVRE

Je suis Tarik ELMLIH, du team Marocain Managem Gamin (dossard 5).
Mon expérience dans la course à pied se résume à quelques marathons, principalement les 100 km de Millau 2013 où je termine premier marocain en 9H03 et 21ème au classement général sur 1692 finishers, mais aussi 496ème sur le marathon de paris 2013 sur 46000.
Quand Bernard Hollier (directeur de Garmin Maroc) m’a demandé si je souhaitais participer au Morocco Tizi N’Trail (Tizi signifie Col de montagne avec de nombreux virages en berbère), j’étais réellement fier mais aussi douteux quant à mes capacités physiques pour relever un tel défi. En fait, je suis un coureur de bitume et non pas de trail, malgré une expérience timide sur le Trail des Cèdres dans la région d’Ifrane.
Le team est composé de 12 coureurs qui on fait leurs preuves sur des courses marocaines et internationales.
C’est une première expérience pour moi de participer à une telle épreuve à étape, et je remercie le  team MANAGEM GARMIN de me permettre de vivre cette aventure.
C’est une course magnifique avec des paysages dignes des grands raids comme la diagonale des Fous à la réunion. C’est vrai que je suis marocain et que j’aime mon pays qui est le plus beau du monde !
Ce type d’épreuve me permet de découvrir des régions et des villages de mon pays que je n’aurais jamais visité. Deux étapes sont déjà bouclées et j’ai des souvenirs à remplir un Ipad 64G.
Cette course me permet également de faire de belles rencontres sportives et humaines telles Edith de Rennes (16), l’anglaise Georgia (14), qui est la première femme au classement féminine  ou encore Cécile la réunionnaise. Elles m’ont vraiment éclaté, au vrai sens du terme, durant la course, je me demandais si elles n’étaient pas des « kenyanes blanches », mais elles sont bien européennes.
Je suis également agréablement surpris par la qualité de l’organisation, de l’accueil et la disponibilité des organisateurs.
Bref c’est une expérience éprouvante et marquante que j’espère revivre l’an prochain en 2015. Maintenant récupération et préparation pour la troisième étape qui sera une vraie partie de plaisir mais certainement aussi de douleur. C’est ça la magie de ce type de course.
Karim 

Photos © Christophe Angot - photossports

Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux