thrmagazine

Ouarzazate Cinéma Tournage de « Transporteur 2 » : production franco-canadienne, en partie au Maroc.


Lundi 5 Mai 2014

La série de 12 épisodes « Transporteur 2 », saison deux, a été tournée en partie au Maroc, notamment à Ouarzazate, le Hollywood marocain, mais également à Casablanca. La suite du tournage a lieu à Prague et au Canada. Il s’agit d’une production franco-canadienne, avec comme acteur principale, l’américain Christopher Vance. Pour la réalisation de la série 2, elle revient au français Eric Valette et au canadien Erik Camuel.



 
  La série de 12 épisodes «  Transporteur 2 », saison deux, a été tournée en partie au Maroc, notamment à Ouarzazate, le Hollywood marocain, mais également à Casablanca. La suite du tournage a lieu à Prague et au Canada. Il s’agit d’une production franco-canadienne, avec comme acteur principale, l’américain Christopher Vance. Pour la réalisation de la série 2, elle revient  au français Eric Valette et au canadien Erik Camuel.
   Dans le film, il incarne le personnage de Frank auquel on confie des missions dont celle de sauver une personne. Le scénario est composé d’aventures qui se passent en Afrique. Il s’agit aussi de sauver des enfants cachés dans un orphelinat clandestin. C’est une série avec beaucoup de cascades, explosion de camions et voitures, qui ont été filmés dans les alentours de Ouarzazate.
  Le tournage à Casablanca, en ville, censé se dérouler en Iraq, avait duré plus d’une semaine. Le Maroc, notamment Ouarzazate offre grâce au décor et paysage naturel, diversifié et fantastique un grand atout qui s’ajoute à celui de la luminosité exceptionnelle tant chercher par les réalisateurs pour d’excellentes prises de vue.
  L’autre atout est celui de l’excellence des équipes marocaines au niveau de techniciens qui savent bien travailler avec les producteurs étrangers (aussi bien les américains, les Français, les Canadiens, les Anglais ou les belges). Ainsi donc tout ce qu’il faut en décor, compétence et figurants se trouve sur place à Ouarzazate. C’est Agora film société de production marocaine, dirigée par deux femmes : Benedicte Bellocq et Souad Lamriki, qui a eu la responsabilité de production déléguée qui s’est acquittée de sa tâche avec professionnalisme et savoir faire.
  Les deux femmes associées depuis 16 ans, de formation différente mais complémentaire travaillent dans la production marocaine avec la réalisation de courts et longs métrage. Leur apport est aussi d’amener les films marocains dans les grands festivals internationaux (dont celui de Cannes). La spécialité de la maison de production est la production de films d’auteur. Le tournage de la série « Atlantis » saison 2 ; à lieu à Ouarzazate également.
  Agora cherche de la co-production internationale et font beaucoup de production exécutive. La production est un combat de longue haleine que la maison assume avec dynamisme et persévérance. Si les tournages qui se passent à Ouarzazate se déroulent bien  au point de vue technique, savoir faire et coordination, il est toujours regrettable de constater qu’en matière d’aérien, le handicap est sérieux et dérange les professionnels du cinéma. Or sans développement de l’aérien, point de développement correct de tournages en nombre suffisant.
   Autre point négatif est aussi est l’absence totale an matière d’animation et de distraction. Ouarzazate est une ville tranquille, mais a besoin d’offrir aux professionnels du cinéma un autre cadre de distraction. Le golf est une grande opportunité qui va ajouter une plus value à la fois aux tournages mais également à la destination. IL est grand temps que les élus et les Autorités prennent sérieusement en charge ce dossier pour remettre en activité le parcours  existant, qui malheureusement délaissé, ignoré, depuis des années.
  Il est aussi grand  de remettre et de refaire la salle de cinéma à Ouarzazate. Il est toute même décevant de se trouver dans une ville où se fait la majorité de production cinématographique au Maroc, mais qui n’est pas dotée d’une salle de cinéma correcte. Et dire que Ouarzazate abrite un Institut de formation aux métiers du Cinéma, ainsi qu’une Faculté qui prépare au diplôme de licence en production cinéma. Il est également temps de renforcer le Musée du cinéma avec les moyens et les outils de travail pour le hisser au niveau de grands musées similaires.
  Dans un autre registre, il est à savoir que les cascades effectuées à Ouarzazate dans le cadre du tournage de «  Transporteur 2 » avaient été effectué aussi par des cascadeurs marocains dont le plus réputé et le plus professionnel d’entre eux Moha El Achid , dit Momo. Moha est un cascadeur professionnel, mais également chorégraphe, réalisateur de bagarre et de cascades. Son passé de sportif  l’a beaucoup aidé, notamment en tant que champion de France, plusieurs fois, en Kun Fu Wuschu toute catégorie. Il a été classé 4 ème mondial dans les compétitions de Karaté. 
  Dans Transporteur 1 et 2, il été chorégraphe principal et travaille principalement avec une équipe de cascadeurs marocains qui ont appris le métier sur le terrain et qui restent bien performants. Il faut savoir qu’il faut un entrainement intensif pour rester bon cascadeur, jusqu’à huit heures par jour. Momo dirige également des équipes russes et chinoises.
   Selon lui les plus performants sont les marocains notamment une équipe de Sidi Hmad Oumoussa convertie en cascadeurs professionnels, basée à Marrakech. Des cascadeurs étrangers viennent au Maroc pour apprendre certaines acrobaties, très bien appréciées à l’étranger et issues d’entrainements durs.
Très bonne continuation à nos cascadeurs marocains qui font la fierté du pays avec un savoir faire bien demandé dans les tournages de longs métrages d’action et autres…
 
Mohamed RIAL

Chris Vance
Chris Vance

Moha El Achi
Moha El Achi

Affiche Kanyamakane
Affiche Kanyamakane

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux