thrmagazine

Ouarzazate Lancement officiel du méga-projet de parc solaire


Dimanche 12 Mai 2013

SM le Roi Mohammed VI a présidé à Ouarzazate la cérémonie de lancement des travaux de réalisation de la première centrale du complexe solaire intégré d'Ouarzazate "Noor", le
10 mai 2013, dans la Commune Rurale Ghessate.



Ouarzazate   Lancement officiel du  méga-projet de parc solaire
 
 Ainsi, Le Maroc a officiellement lancé vendredi les travaux de construction de son parc solaire de Ouarzazate, point de départ d'un ambitieux programme qui doit permettre au royaume de s'imposer comme une place forte en matière de production d'énergies renouvelables à l'horizon 2020.
 
Première du genre au monde en termes de capacité de production (160 MW), la future centrale (7 milliards de dirhams) sera opérationnelle dans un délai de 28 mois et permettra la promotion de l'industrie locale, l'acquisition d'une expertise de haut niveau en la matière, le développement intégré de la région d'implantation, ainsi que la production d'une énergie électrique propre et renouvelable, a souligné M. Bakkoury.
 
S 'étendant sur 3.000 hectares, le Complexe solaire "Noor" devra atteindre à terme une capacité de production globale de 500 MW, a-t-il rappelé, notant que ce projet bénéficie du soutien de bailleurs de fonds internationaux, d'importants opérateurs et développeurs d'énergie solaire et d'acteurs de la société civile.
 
 Sa construction vient "conforter la volonté (...) d'optimiser l'exploitation des ressources naturelles du Maroc, de préserver son environnement" et de "pérenniser son développement", a-t-il ajouté, Bakoury.
Cette première centrale, dont la construction a été confiée à un consortium majoritairement saoudien, entrera en fonction d'ici fin 2015 et disposera d'une capacité de production de 160 mégawatts.
 
Une seconde phase, pour laquelle un appel d'offres est en cours, permettra ensuite de porter la capacité du parc de Ouarzazate à 500 MW, soit l'équivalent de l'alimentation en électricité d'une ville d'un million et demi d'habitants. A l'horizon 2020, le Maroc, dépourvu d'importantes réserves en hydrocarbures, prévoit la construction de cinq parcs solaires au total, pour une capacité de production estimée à 2000 MW.
 
Ce plan, couplé à un développement comparable dans l'éolien, devra permettre au royaume de couvrir 42% de ses besoins grâce aux énergies renouvelables.
A lui seul, le coût du programme de développement de l'énergie solaire a été estimé à près de neuf milliards de dollars.
 
Présent au lancement du projet solaire, Mohamed Abdullah Abunayyan, président du conseil d'administration d'Acwa Power --le groupe saoudien lauréat du premier appel d'offres--, a jugé que ce projet inaugural constituait "une preuve supplémentaire de la capacité du Maroc et de l'Arabie Saoudite à relever des défis technologiques d'envergure dans le domaine des énergies renouvelables".
 
La première centrale du Complexe solaire "Noor" a pour caractéristique principale l'installation d'un très large champ de capteurs cylindro-paraboliques qui permettra de concentrer la réflexion des rayons du soleil en vue de chauffer à très haute température un fluide qui circulera dans un tube qui lui-même sera chauffé à très haute température par les rayons de soleil concentrés.
 
Ce liquide à température très élevée générera de la vapeur d'eau qui fera fonctionner des turbines qui génèrent de l'électricité.La centrale permettra la production de l'énergie électrique aussi bien pendant la journée que pendant la nuit, grâce à une capacité installée de trois heures de stockage avec la technologie des sels fondus.
 
 
S'agissant de l'appel d'offres pour la réalisation de la seconde phase du parc de Ouarzazate, l'ensemble des dossiers de candidatures devaient avoir été déposés mi-avril. Le lauréat sera connu "d'ici un an, un an et demi", avait indiqué en mars à l'AFP Mustapha Bakkoury. Le lauréat sera Premier partenaire économique de Rabat, la France a publiquement marqué son intérêt pour la construction de cette seconde phase. Paris a remporté en début d'année un contrat dans l'éolien, le groupe GDF Suez annonçant qu'il allait bâtir et gérer à Tarfaya (sud-ouest) le plus grand parc d'Afrique, en partenariat avec la société locale Nareva Holding.
D'un coût d'environ un demi milliard d'euros et d'une puissance de 300 mégawatts, il s'agit du plus grand projet jamais entrepris par GDF Suez dans l'éolien. Son entrée en service est prévue fin 2014.

Ouarzazate   Lancement officiel du  méga-projet de parc solaire

Ouarzazate   Lancement officiel du  méga-projet de parc solaire

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux