thrmagazine

Rallye Oilibya du Maroc 2011, 2° partie


Mercredi 2 Novembre 2011

CHEGGAGA EXPRESS
Seconde spéciale et premier rendez vous avec le sable dans un véritable océan de dunes ocre s’étendant au sud de Mhamid, l’erg Chegaga offre un décor aussi splendide que redoutable à cette 2e étape demandant beaucoup de navigation et de franchissement. Une double boucle de 133 km.



Rallye Oilibya du Maroc 2011, 2° partie
Marc Coma (n°3) suite à ses ennuis mécaniques de la veille à prouvé qu’il tient actuellement la super forme. Parti 11e après avoir écopé de 4 heures de pénalité hier, il a littéralement survolé l’étape dans un  rythme d’enfer mais ne pointe qu’en 25° place au général. C’est Helder Rodrigues (Yamaha 450 n°1) malgré 5’ de retard sur Coma qui s’empare de la tête du classement général.

Marc Coma
Marc Coma

Du coté Marocain Harite Gabari remonte de deux places au général (10°).
La seule réelle victime du jour se nomme Olivier Pain (Yamaha 450 n°9). Déjà victime d’une lourde chute en Amérique du Sud, en janvier dernier, le pilote Yamaha Motor France, s’est laissé surprendre au km 44 de la première boucle. Un ‘jump’ inopiné et une forte douleur à l’épaule, en plus d’une moto un chiffonnée : autant de bonnes raisons pour rallier l’arrivée en ligne droite…
 


En catégorie Enduro Cup, Thomas Bourgin (Husaberg n°250) profite de cette lourde étape pour prendre la 12° place. Le Stéphanois relègue Joël Vidal (KTM n°257) à près d’une quart d’heure et Eric Shiano (Sherco 450 n°251) à près d’une heure trente !
Thomas Bourgin (Husaberg n°250)
Thomas Bourgin (Husaberg n°250)

le Russe Dmitry Pavlov
le Russe Dmitry Pavlov
Bouleversements également chez les quads, où le Russe Dmitry Pavlov (Honda n°264) profite des soucis de navigation de Vincent Albira (Honda n°201) pour lui prendre 1h20 au classement général. Troisième lundi, Hicham Choufani (Honda n°270) a dû rebrousser chemin après seulement quelques kilomètres après avoir crevé à l’arrière droit et plié son triangle avant gauche et écope de 13 heures de pénalité !!

A signaler également, l’excellente 13e place du jour pour le petit SSV Can-Am n°121 du Chilien Francisco Lopez
Le Can-Am n°121 du Chilien Francisco Lopez.
Le Can-Am n°121 du Chilien Francisco Lopez.

En catégorie auto, cette deuxième étape a aussi connu son lot de mésaventures. Et si nombre d’équipages amateurs passèrent l’essentiel de leur journée à jouer dans l’immense bac à sable de Cheggaga avec pelles et plaques, d’autres, y ont enfoui leurs derniers espoirs sportifs.
Un beau plantage
Un beau plantage

Le Predator 339 de Jean-Antoine Sabatier et Jean-Luc Redoux du team Bugg’Afrique se classent 21° de cette spéciale ce qui les classent à la 14 place au général.

Jean-jacques Radelet et son Oscar (n°327) se hissent grâce à une course sans fautes et très régulière de la 9° à la 7° place au général.

Jean-jacques Radelet et son Oscar (n°327)
Jean-jacques Radelet et son Oscar (n°327)

Bernhard Ten Brinke
Bernhard Ten Brinke
Après leurs exploits de lundi, les Mitsubishi Racing Lancer venues des Pays-Bas ont déçus. Si Bernhard Ten Brinke (n°305), vainqueur lundi, conserve la tête du général grâce à une deuxième boucle exceptionnelle. Eric Wevers (n°318), lui pointe en tête au premier CP du jour avant de casser son moteur.Et enfin Eric Van Loon (n°303), victime d’un bris d’amortisseur sera contraint de rallier Zagora plus vite que convenu.

Boris Garafulic (BMW X3 n°304)
Boris Garafulic (BMW X3 n°304)
Avec un bris de boîte pour Leonid Novitsky, à quelques kilomètres seulement de l’arrivée et après avoir tenu la tête durant toute la journée, les MINI du team X-Raid subissent un nouveau contretemps de poids au lendemain de la casse moteur de Roma. Cela permettant au pilote argentin Orlando Terranova d’offrir au Pickup Toyota Hilux du team Overdrive, sa première victoire en compétition après son tonneau de la veille. Il devance l’étonnant Boris Garafulic (BMW X3 n°304) qui découvrit le rallye-raid, ici même, voici tout juste un an et nous réservera encore quelques surprises tout au long de la course…

le buggy 311 du team MD Rallye Sport
le buggy 311 du team MD Rallye Sport
Troisième et seul pilote rescapé de la malchance des MINI, le Portugais Ricardo Leal Dos Santos complète le podium du jour, juste devant les buggys du team MD Rallye Sport de Pascal Thomasse (n°311) et Régis Delahaye (n°309).

Septième temps scratch du jour voitures et camions confondus, Gerard De Rooy, co-piloté par Tom Colsoul, et son tout nouvel IVECO Torpedo Powerstar ne concèdent que moins d’une heure à la première voiture. Il est absolument certain que ce nouvel IVECO long nez sera un adversaire de taille pour les Kamaz sur le prochain Dakar ! Elisabete Jacinto ne commis qu’une seule erreur qui causa l’ensablement de son MAN (n°400) durant près d’une demi-heure dans l’erg de Cheggaga, ce qui la fait pointer à la 15° place à plus de 2 heures du Hollandais volant.
Gerard De Rooy, co-piloté par Tom Colsoul
Gerard De Rooy, co-piloté par Tom Colsoul

Elisabete Jacinto
Elisabete Jacinto

Alain Weets



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux