thrmagazine

Rallye Oilibya du Maroc - Chegaga… c’est complètement fou


Samedi 22 Octobre 2011

Surnommée ‘Rodéo des sables’ cette 4e étape du Rallye OiLibya du Maroc a tenu toutes ses promesses. Car même si les concurrents furent contraints d’éviter le Lac Iriki, rendu impraticable par de récentes pluies, le nouveau crochet dans l’erg des Chegaga a offert du spectacle à gogo et provoqué de nouveaux bouleversements sportifs. A deux jours de l’arrivée finale à Ouarzazate, l’issue de cette édition 2011, demeure donc plus incertaine que jamais !

Tout a mal commencé, ce matin pour Joan Barreda. Vainqueur de sa 2e étape hier et leader du général, le pilote de la Husqvarna Speedbrain n°12 dut brutalement rebrousser chemin après seulement 15 kilomètres. En cause : un réservoir arrière complètement fissurer et dont l’essence coulait à flots, notamment dans la botte du motard valencian. Revenu à son assistance pour réparer, l’incontestable révélation de ce Rallye OiLibya du Maroc concède près de 50 minutes et voit donc s’évaporer, d’un coup, toute chance de victoire finale.



Motos : Rodrigues se rebiffe

Rallye Oilibya du Maroc - Chegaga… c’est complètement fou
Car avec cinq pilotes en moins de 9 minutes, le sacre risque de se jouer sur des détails. C’est ce qu’ont très bien compris Jakub Przygonski (KTM 450 n°2) et Frans Verhoeven (Sherco 450 n°4), les deux pilotes les plus réguliers depuis le début de ce rallye. Jamais gagnants, mais toujours placés, l’espoir Polonais (2e aujourd’hui et 3e au général à 1:30) et l’expérimenté Néerlandais (5e du jour et 4e du général à 8:08) s’incrustent aux avants postes au classement général en regardant leurs adversaires enchaîner les résultats en dents de scie.

Ce fut encore le cas aujourd’hui pour Helder Rodrigues (Yamaha 450 n°1), parti très loin après ses ennuis de navigation hier. Le Champion du Monde 2011 met tout le monde d’accord et reprend la tête du général pour… 27 secondes, devant le Portugais Paulo Gonçalves (Husqvarna 450 n°10). Voilà qui promet un beau sprint final, auquel le Norvégien Ullevalseter (KTM 450 n°5) s’invite également avec une 3e place à l’étape et un top 5 au général à 8:29 de Rodrigues.

Définitivement distancé au général depuis ses ennuis de la première étape, Marc Coma (KTM 450 n°3), poursuit, quant à lui, sa séance d’essai en vue du Dakar, et ce malgré une petite chute sans gravité, aujourd’hui, non loin du Lac Iriki. Nouvelle mauvaise journée, en revanche, pour Olivier Pain (Yamaha 450 n°9). Déjà victime d’une chute mardi, le pilote poitevin a passé plusieurs heures sur la piste à résoudre des problèmes électriques. Idem pour Bruno Da Costa (Yamaha 450 n°11), en proie à des soucis d’alimentation d’essence.

En bon gestionnaire de son capital en catégorie Enduro Cup réservée aux motos de séries, Thomas Bourgin (Husaberg 450 n°250) signe une nouvelle victoire d’étape et conforte son avantage au général devant devant Joël Vidal (KTM n°257) et Eric Shiano (Sherco 450 n°251).

Chez les quads, l’info du jour, c’est l’abandon (moteur cassé) de Vincent Albira (Honda n°201). Tout bénéfice donc pour le Russe Dmitry Pavlov, à nouveau vainqueur de la spéciale devant les Can-Am des Bulgares Cenkov (n°200) et Vachkov (n°202).

Autos : Coucou, revoilà Terranova!

Rallye Oilibya du Maroc - Chegaga… c’est complètement fou
Autres intermittents du spectacle sur ce Rallye OiLibya du Maroc, l’Argentin Orlando Terranova et l’Espagnol Lucas Cruz (Pickup Toyota Hilux n°302) remportent cette 4e étape et confirment, au passage, le gros potentiel de leur toute nouvelle voiture dans le sable et les dunes. Il ne reste donc plus au ‘gaucho’ des dunes à démontrer toute sa maîtrise de sa monture sur des étapes plus techniques. Deuxième de cette étape, le petit Optimus MD Rallye Sport n°311 de Pascal Thomasse et Pascal Larroque réalisent la toute belle opération du jour en reprenant 18 minutes à leurs équipiers Régis Delahaye et Eugénie Decré (Buggy MD Rallye Sport n°309), complètement déboussolés par un Way Point… manqué, mais néanmoins toujours deuxièmes au général.

Etonnant leader depuis le premier jour, le Néerlandais Bernhard Ten Brinke, bien secondé par Mathieu Baumel dans l’habitacle de la Mitsubishi Racing Lancer n°305, poursuit son parcours quasiment sans faute. Troisième du jour, malgré un ensablement qui lui coûte près de 20 minutes, le ‘Hollandais volant’ conserve la tête du général avec près d’une heure d’avance sur les deux buggy’s jaunes…

Victimes d’un tonneau dans la double boucle de Chegaga mardi, Patrick Sireyjol et Didier Haquette (Huggy SMG Cummins n°306) se ressaisissent parfaitement en enlevant la 4e place du jour, devant la Mitsubishi Racing Lancer n°303 du Néerlandais Eric Van Loon

Mauvaise journée, en revanche pour la BMW X3 de Boris Garafulic et Gilles Picard. Un peu optimiste à l’attaque des premières dunes, leur voiture a basculé par l’avant avant de perdre sa portière passager. Autant dire que le gentleman driver chilien et son équipier français ont rallié l’arrivée avec beaucoup de retard...

Bouleversement de situation en catégorie T2 où l’Espagnol Xavier Foj (Toyota Land Cruiser n°329), confortable leader hier, a été contraint de retourner trop longtemps le sablier dans les dunes de Chegaga. Tout profit pour Thierry Genovini et Franck Chahinian (Toyota n°332), deuxième véhicule de série aujourd’hui, juste derrière le Pickup Toyota n°338 de Banaclocha et Tornabell.

Camions : De Rooy dans le top 5 !

Rallye Oilibya du Maroc - Chegaga… c’est complètement fou
Premier camion à pointer son long nez à l’arrivée, le nouvel IVECO Torpedo Powerstar n°401 de Gerard De Rooy, Tom Colsoul et Darek Rodewald, poursuit son irrésistible ascension. Neuvième de l’étape après avoir dû lever le pied suite à une chauffe du moteur et de la boîte de vitesses, le proto du team néerlandais pointe désormais à la 5e place au général auto/camions, juste devant l’autre IVECO de Miki Biasion. Quant à Elisabete Jacinto (MAN n°400) elle concède encore plus d’une heure aujourd’hui, dans les dunes de Chegaga, décidément peu accueillantes pour son camion de série…

INTERVIEWS

Rallye Oilibya du Maroc - Chegaga… c’est complètement fou
MOTOS

Helder Rodrigues (Por/Yamaha 450 n°1) : «C’était une étape difficile, je savais donc qu’en attaquant du début à la fin, j’aurais une chance de refaire le retard concédé hier. J’ai réussi à rester très concentré sans commettre de faute et cela a payé. Il faudra encore attaquer sur les deux derniers jours, si je veux l’emporter ici…»

Pal Anders Ullevalseter (Nor/KTM 450 n°5) : «Pour moi, le plus important est de retrouver le rythme qui devra être le mien lors du Dakar. Il y a sept, voire huit pilotes plus rapides que moi. Je dois donc être régulier si je veux figurer en bonne place au classement final… »

Marc Coma (Esp/KTM 450 n°3) : «Encore une étape bien belle et surtout très lourde en difficultés. Je suis très content, car j’ai réussi à maintenir un bon rythme. Je me suis un peu énervé sur Gonçalves car il m’a frôlé en me doublant sur la piste. C’est dangereux car les cailloux volent en l’air et peuvent vous heurter à haute vitesse… Demain, ce sera technique et samedi, le GP de Ouarzazate, ce sera la… fiesta ! »

Frans Verhoeven (P-B/Sherco 450 n°4) : «Je suis parti derrière Marc aujourd’hui. Le but était de ne pas perdre trop de temps sur lui. Lorsque Ullevalseter est revenu sur moi, j’ai élevé le rythme pour lui reprendre une bonne minute. L’étape de demain, plus technique, devrait mieux me convenir, moi qui vient du trial… »

Harite Gabari (Mar/Yamaha 450 n°14) : «Tout avait très bien commencé pour moi. Je tenais un bon rythme, lorsque, à l’approche des dunes, j’ai chuté lourdement. J’ai plié le guidon de la moto et je me suis fait mal au poignet. Après, ce fut l’enfer dans les dunes. J’ai accumulé les gamelles et je suis sorti de l’étape tant bien que mal. Je ferai tout pour terminer mon Rallye OiLibya du Maroc. »

Olivier Pain (Fra/Yamaha 450 n°9) : « C’est un rallye galère pour moi. Après ma chute dans l’étape de Chegaga, ma moto s’est arrêtée net aujourd’hui. J’ai mis longtemps avant d’en trouver la cause. Il s’agissait d’une cosse électrique qui s’était cassée net. Le temps de réparer et je perds à nouveau gros… »

Rallye Oilibya du Maroc - Chegaga… c’est complètement fou
AUTOS

Orlando Terranova (Arg/Pickup Toyota Hilux n°302) : « C’était un peu compliqué au début dans la poussière des autres voitures. Ensuite, dans les dunes tout était parfait. La voiture se comporte vraiment à merveille et le moteur Toyota est plein de ressources. Nous avons perdu 5 à 6 minutes sur un petit plantage dans la dernière dune, mais vraiment rien de grave… »

Pascal Thomasse (Fra/Buggy Optimus MD Rallye Sport n°311): « Nous nous sommes posés dans une dune, donc j’étais plutôt étonné d’être la deuxième voiture à l’arrivée. Cela veut dire que nous nous en sortons vraiment bien avec ce petit buggy très fiable dont trois exemplaires seront présents sur le Dakar. Le reste du team MD Rallye Sport sera présent sur l’Africa Eco Race avec pas moins de 9 voitures ! »

Bernhard Ten Brinke (P-B/Mitsubishi Racing Lancer n°305) : « Encore une super étape pour nous. Hormis un ensablement qui nous coute une vingtaine de minutes, nous nous en sortons encore très bien. Pour moi, l’essentiel maintenant est de gérer cette fin de rallye pour cueillir une victoire complètement inespérée, samedi à Zagora. Et dire que j’étais venu ici pour découvrir ma voiture et le désert… »

Régis Delahaye (Fra/Buggy MD Rallye Sport n°309) : « Je suis très déçu, car je suis persuadé que nous aurions pu prendre la tête du général aujourd’hui. Nous avons passé Ter Brinke qui était planté. Malheureusement, nous avons manqué un way point qu’il a fallu aller rechercher. C’est dommage, mais c’est aussi cela la course… »

Philippe de Korsak (Fra/Buggy SMG n°317) : « Avec Léonard (Vernet), nous prenons vraiment beaucoup de plaisir sur ce rallye. Aujourd’hui, j’ai pris le volant et tout s’est passé à merveille. Un vrai plaisir, à renouveler au plus vite ! »

Jean-Jacques Radelet (Bel/Proto OSCAR n°327) : « Nous avons commencé par crever à deux reprises avant les dunes car nous avions mal étudié la configuration du terrain avant les dunes et nous sommes partis avec une pression trop basse dans les pneus. Ensuite, nous avons jardiné très longtemps à la recherche d’un point de passage. Dommage, vraiment, car nous avions une belle carte à jouer…»

Rallye Oilibya du Maroc - Chegaga… c’est complètement fou
CAMIONS
Gerard De Rooy (P-B/IVECO n°401) : « Hier nous avions testé des suspensions plus dures et ce fut une erreur. Aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre et nous avons pu maintenir un excellent rythme tout au long de la spéciale. Dans les dunes, nous avons levé un peu la cadence car les températures moteur et de boîte montaient dangereusement. Mais depuis le début de ce Rallye OiLibya du Maroc tout se déroule parfaitement pour notre nouveau camion… »

Rallye Oilibya du Maroc - Chegaga… c’est complètement fou


Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux