thrmagazine

Slow Food au Sommet Rio+20 Des initiatives pour sensibiliser au sujet de l’impact de l’alimentation sur le développement durable


Mercredi 23 Mai 2012

L’association Slow Food International veut jouer un rôle très actif lors de la Conférence Rio+20, en sensibilisant le public quant à l’impact mondial de la production alimentaire sur le changement climatique et le développement durable. Slow Food est convaincu que le système alimentaire actuel met en danger la santé de la Terre et de ses habitants.



Slow Food au Sommet Rio+20 Des initiatives pour sensibiliser au sujet de l’impact de l’alimentation sur le développement durable
L’association Slow Food International veut jouer un rôle très actif lors de la Conférence Rio+20, en sensibilisant le public quant à l’impact mondial de la production alimentaire sur le changement climatique et le développement durable. Slow Food est convaincu que le système alimentaire actuel met en danger la santé de la Terre et de ses habitants.
 
 Terra Madre*, un réseau mondial de petits agriculteurs, pêcheurs, artisans mais aussi d’étudiants, chefs et experts, présent dans 150 pays et initié par Slow Food, a démontré qu’une production à petite échelle peut constituer une alternative viable à l’échelle mondiale.
 
Carlo Petrini, le président de Slow Food, a été convié par le gouvernement brésilien à participer au Dialogue sur le développement durable, l’alimentation et la sécurité alimentaire, l’un des dix Dialogues préparatoires au Sommet, qui auront lieu du 16 au 19 juin. Les conclusions de ces sessions seront par la suite transmises aux tables rondes du Sommet de Rio.
 
Le programme de Slow Food, proposé avant et pendant le Sommet, invitera le public local et étranger à participer à des activités pédagogiques – ateliers et visites de marchés bio, par exemple – afin de les sensibiliser au rôle clé de l’alimentation sur le développement durable.
 
Slow Food édite également un guide proposant 100 conseils pour une ‘alimentation bonne, propre et juste’, visant à aider à la fois les habitants de Rio et les milliers de participants au Sommet à découvrir les produits, restaurants et projets locaux. Le guide propose des endroits où manger, acheter des produits locaux et découvrir les nombreux projets d’agriculture urbaine ayant poussé dans cette ville bourdonnante.
 
Selon Carlo Petrini, président de Slow Food, « La Conférence de l’ONU, qui s’est tenue à Rio de Janeiro en 1992, a constitué un tournant historique en dirigeant enfin tous les regards du monde sur le développement durable. Vingt ans plus tard, nous n’avons pas encore fait suffisamment de progrès pour relever les défis qui s’imposaient alors à nous. J’espère que Rio+20 enverra un message d’unité fort, dans lequel nous reconnaîtrons nos responsabilités en tant que citoyens du monde et nous nous engagerons à jouer un rôle actif dans la résolution des problèmes affectant la terre et la communauté mondiale dans son ensemble. »
 
La Conférence des Nations Unies pour le développement durable - Rio+20, aura lieu du 20 au 22 juin, vingt ans après le jalon qu’a constitué la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement. Une centaine de chefs d’état et de gouvernements, ainsi que 50 000 délégués prendront part à cet événement qui définira le futur de notre environnement et les moyens d’existence de millions de personnes dans le monde entier.
 
L’association Slow Food est présente au Brésil depuis 2002 ; elle compte aujourd’hui 32 Conviviums et implique plus de 40 000 producteurs dans son réseau. Slow Food est une organisation citoyenne mondiale : elle œuvre pour un monde dans lequel chacun peut accéder à et jouir d’une alimentation bonne pour le consommateur, pour ses producteurs et pour la planète. L’association compte 100 000 membres dans le monde entier, des centaines de Conviviums (antennes locales) et des communautés Terra Madre dans plus de 150 pays.
 
*Terra Madre et le Salon du Goût auront lieu du 25 au 29 octobre 2012 à Turin, en Italie. Ce rendez-vous international présentera l’extraordinaire diversité alimentaire de tous les continents du monde et rassemblera des petits agriculteurs et artisans du monde entier qui respectent les principes d’une production bonne, propre et juste.
 
Le programme Terra Madre comprend une biennale mondiale, des rencontres régionales/nationales, un jour d’action mondial et un réseau de projets internationaux impliquant tous les acteurs du système alimentaire. Il représente une mondialisation positive et donne une voix à ceux qui refusent de courber l’échine devant une approche agricole industrielle et une standardisation des cultures alimentaires.

Pour en savoir plus, consultez les sites
www.slowfood.com  
www.slowfoodfoundation.com
http://www.slowfood.com/sloweurope/eng/83/climate-change

Paola Nano
Slow Food International
Press Office Director
Via della Mendicità Istruita, 14
12042 BRA (Cn) - Italy
Tel ++39 0172 419645
Cell ++39 329 8321285
E-mail p.nano@slowfood.it

Slow Food au Sommet Rio+20 Des initiatives pour sensibiliser au sujet de l’impact de l’alimentation sur le développement durable

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux