thrmagazine

Tourisme 3 èmes Journées Professionnelles Les journalistes personna non grata. Le tourisme serait-il devenu Secret d’Etat ?


Jeudi 25 Avril 2013

Pour une action stratégique concertée sur nos marchés », tel est le thème des 3 èmes Journées Professionnelles organisées du 26 au 27 courant à El Jadida. Ces fameuses journées vont se dérouler sans la présence des médias nationaux et des journalistes. C’est ce que les organisateurs avaient décidé en commun accord. Décision pour le moins que l’on puisse dire, totalement incroyable voire insensée et absurde. Une mauvaise première du genre.



 
« Pour une action stratégique concertée sur nos marchés », tel est le thème des 3 èmes Journées Professionnelles organisées du 26 au 27 courant à El Jadida. Ces fameuses journées vont se dérouler sans la présence des médias nationaux et des journalistes. C’est ce que les organisateurs avaient décidé en commun accord. Décision pour le moins que l’on puisse dire, totalement incroyable voire insensée et absurde. Une mauvaise première du genre.

  Comment des responsables du ministère du tourisme, ceux de l’ONMT et ceux de la FNT ( Fédération Nationale du tourisme), les principaux organisateurs des Journées donc, peuvent-ils oser prendre une telle décision alors que la Nouvelle Constitution est claire sur le Droit à l’Information et sur le Droit à l’accès à la source d’information ?

  Le tourisme est-il devenu Secret d’Etat sans qu’on le sache ? Les journalistes sont-ils devenus, aux yeux des ces fameux organisateurs, si perturbateurs qu’ils dérangent la tenue des Journées ? Les organisateurs ont-ils des choses à cacher, donc veulent fuir des yeux des journalistes ? La participation à ces Journées est elle tomber aussi bas qu’ils ne veulent pas être ridiculiser par la présences des médias ?  On sait que l’on a demande aux participants de payer les frais du logement dans un grand hôtel d’El Jadida, alors que pour Agadir ce fut la destination qui avait offert  gracieusement les chambres aux participants des 2 èmes Rencontres venus du Maroc entier, ainsi que les divers déjeuners et diners des deux journées.

 Bref, bien des questions que l’on peut se poser sur le bien fondé de cette décision saugrenue d’autant plus que les journalistes avaient assisté aux précédentes éditions sans problèmes et avaient pris part aux conférences de presse en l’occasion comme fut le cas aux 2 èmes Journées tenue à Agadir, l’an dernier.
   Le développement tourisme national est une affaire publique qui demande l’intervention de chacun selon son niveau de responsabilité, y compris celle des médias qui est incontournable en démocratie pour plusieurs raisons, dont justement la participation à la promotion touristique et à l’éclairage de L’Opinion Publique au sujet de la gestion d’un secteur dynamique et important pour l’économie nationale.

C’est justement au nom de L’Opinion Publique que nous dénonçons fortement cet état de fait qui consiste à bannir la présence des médias et des journalistes lors de la tenue des 3 èmes Journées Professionnels du Tourisme d’El Jadida. Car il ne s’agit pas d’un Conseil d’Administration d’une entreprise privée qui se déroule à huit clos, mais bien d’un Forum qui réunit des professionnels du secteur et des responsables officiels ( en présence du ministre de tutelle et de ses proches collaborateurs et cadres de l’ONMT du tourisme national dont les délégués opérant à l’étranger).

 En toute honnêteté donc, rien de bien secret à cacher aux journalistes, surtout en cette mauvaise conjoncture touristique étalée au quotidien dans les médias nationaux. EN plus les Journées sont une occasion de réflexion et n’ont en aucun cas  une force décisionnelle ou exécutoire vis à vis de quiconque, encore mois vis-à-vis des Pouvoirs Publics.... Les Journées émettent des recommandations ni plus ni moins. Alors à quoi bon interdire la participation aux journalistes qui viennent pour faire leur travail et informer le grand public au sujet de l’évolution d’un secteur déclaré depuis une bonne décennie comme priorité économique nationale.

  Quand est ce que des réflexions, des analyses, des suggestions débattues ouvertement entre professionnels et responsables du tourisme, sont-ils devenus un secret au point de le cacher aux médias. C’est vraiment de l’absurde et du ridicule pur et dur surtout pris en « bonne concertation des organisateurs ».
On nous parle d’un communiqué qui sera diffusé à la presse enfin à la fin des Journées. OUI mais ce que cherchent les journalistes c’est de la matière vivante, de la matière première, de recueillir en direct des appréciations et des prises de positions qu’ils vivent de visu pour en faire les commentaires, les analyses qui leur semble nécessaire. UN communiqué officiel laconique ne fait pas l’affaire du tout. C’est pire que la langue du bois. C’est du jeu anti démocratique qui touche au principe sacré de l’information, qui depuis des années est basé sur le principe : «  l’information est sacrée, le commentaire libre… »

  Or là, les journalistes n’auront ni l’information qu’ils désirent puisqu’ils sont écartés délibérément et se trouvent ainsi dans l’incapacité de commenter quoique se soit car démunis de la matière première recueillie sur place. Et dire que lorsqu’on entend parler tous ces fameux « responsables » se gargariser de démocratie, de libre de presse, de respect des Droits de l’Homme, dans des salons ou des rencontres politiques, on se croit être vraiment devant des gens qui pensent vraiment ce qu’ils disent. Or ce double jeu, de bonne démocratie pour les autres et mauvaise pour les journalistes et les médias, est le plus horrible  et la plus injurieux comportement vis-à-vis de l’Opinion Publique  et du sacré Droit à l’Information.

En bref, jusqu’à mercredi soir la décision était toujours sans appel pour ne pas admettre les journalistes aux 3 èmes Journées d’El Jadida à Mazagan, même pour ceux qui avaient rempli le formulaire de participation qui fut par ailleurs ignoré sans aucun réponse justifiée auprès des intéressés. ON peut dire que c’est là un précédent de mauvais goût et de grave plaisanterie, que nous espérons, sera suivi dans un proche délai des excuses de plus nécessaires (à défaut d’explications car il n’y en a pas logiquement) et ne se répétera plus ailleurs et dans d’autres occasions touristiques ou autres… sinon alors où allons nous  avec des décisions qu’on croirait n’émaner que des fous dictateurs politiques.

  Aux « responsables » qui ont pris la décision d’exclure les médias et les journalistes de la couverture des 3 èmes Journées Touristiques d’El Jadida, nous disons : « messieurs vous vous tromper incroyablement bien si vous pensez qu’en se cachant à la presse, vous l’allez nous faire taire. Tout finit par ce savoir et vous finirez à court terme de regretter « votre brillante décision » qui va entrer dans les annales des interdictions contre la Liberté de Presse et du Droit à l’Information. ET en vous vous mettant contre le Doit à l’Information et à l’accès à l’Information vous vous déclarer officiellement hors jeu démocratique pour lequel les citoyens n’ont cessé et ne cessent encore d de militer, dans toutes les occasions possible.

Mohamed RIAL
Tourisme     3 èmes  Journées Professionnelles Les journalistes personna non grata. Le tourisme serait-il devenu Secret d’Etat ?

Tourisme     3 èmes  Journées Professionnelles Les journalistes personna non grata. Le tourisme serait-il devenu Secret d’Etat ?

Mohamed Rial




Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux