thrmagazine

Tourisme Aérien. Ryanair réduit 34 vols vers et à partir du Maroc. Un vrai casse tête pour les professionnels du secteur


Dimanche 1 Juillet 2012

Ryanair a annoncé, jeudi 28 dernier une importante réduction des ses vols vers et à partir le Maroc. La compagnie aérienne low-cost supprimera, à partir du 1er octobre, 34 vols hebdomadaires, à savoir 8 fréquences de Nador, 8 d’Oujda, 6 de Fès, 8 de Marrakech et 4 de Tanger.



Tourisme   Aérien.  Ryanair réduit 34 vols vers et à partir du Maroc. Un vrai casse tête pour les professionnels du secteur
   Ryanair a annoncé,  jeudi 28 dernier une importante réduction des ses vols vers et à partir le Maroc. La compagnie aérienne low-cost supprimera, à partir du 1er octobre, 34 vols hebdomadaires, à savoir 8 fréquences de Nador, 8 d’Oujda, 6 de Fès, 8 de Marrakech et 4 de Tanger.
 
 Selon la direction de la compagnie irlandaise, cette décision a été prise après que l’Office National Des Aéroports (ONDA) du Maroc ait « renié ses engagements en imposant une société en situation de monopole pour la gestion des opérations au sol, ce qui aurait résulté en une forte augmentation des charges pour la compagnie aérienne ».
 
 Il est certain qui si cette décision est mise en exécution, elle porterait un coup fatal  au secteur du secteur qui vit les moments les plus difficiles de son histoire et accentuera encore plus la crise. Il est à craindre la contagion envers d’autres compagnies, notamment que Ryanair point du doigt l’ONDA. L’annulation des vols RYANAIR à cause des augmentations des fees par l’ ONDA  c est le KO pour  Marrakech et Agadir, principales destinations touristiques du pays.
 
L’information et des articles de presse qui ont été publiés à ce sujet sont tombés comme une massue sur la tête des professionnels du secteur du tourisme. L’information est basée sur la déclaration de Michael CRAWLEY, Directeur Exécutif de Ryanair,  qui a fait  état de la suppression par la compagnie low cost RYANAIR de 34 de ses vols vers le Maroc, à partir du 1er octobre 2012.  Il est indiscutable que cette décision est très préjudiciable pour le flux des touristes vers la destination Maroc, notamment en ce moment de crise. En effet, cela représente un manque à gagner de quelques 250 000 passagers par an, une grande perte pour les opérateurs et pour l'Etat Marocain en général.
 
Selon des informations concordantes, il s'avère que la raison principale de cette décision est le remplacement du partenaire de Ryanair, Marhandling (Globalia)  par la société SWISSPORT pour gérer leurs opérations au sol, ce qui implique une augmentation de coût de handling pour  RYANAIR. Les professionnels se concertent depuis cette annonce tornade qui les as sérieusement secouée. Abderrahim Oummani a écrit officiellement au DG de l’ONDA,  au nom des professionnels du tourisme d’Agadir, lui demandant de trouver une solution rapide pour parer à cette décision qui aura sans aucun doute, un impact très négatif sur le secteur et sur la destination Agadir.
 
En effet,  l'importance compagnie aérienne low cost Ryanair, première en Europe pour le développement du tourisme au Maroc en considération de volume de touristes qu'elle génère, et le potentiel qui peut drainer en provenance des principales villes européennes, est plus qu’important, depuis l’ouverture du ciel (l’Open Sky). Les professionnels de la destination Marrakech en savent bien quelque chose.
 
On suivra de près cette situation pour le moins inattendue. En tout cas l’ONDA en tant qu’organisme étatique et en tant qu’acteur dans le développement du tourisme doit être à l’écoute des professionnels et des opérateurs touristiques nationaux et étrangers. Le développement du tourisme passe inéluctablement par le développement de l’aérien. 90% des clients qui viennent au Maroc arrivent par avion, cela veut tout dire. En participant au développement du tourisme, l’ONDA y gagne aussi alors elle doit bien faire attention à ses ressources financières. ON ne tue pas la poule aux œufs d’or, en moins que l’on soit bien déphasé avec la réalité, pour ne pas dire autre chose de bien péjoratif.
 
On suivra de près ce sujet d’actualité bien brûlante

Mohamed RIAL

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux