thrmagazine

Tourisme Salon ITB Berlin 50 ème édition L’Allemagne, premier pourvoyeur de touristes dans le monde. Absence flagrante des officiels marocains. Un non sens


Vendredi 11 Mars 2016

La 50 ème édition 2016 de l’ITB (Bourse Internationale du Tourisme) de Berlin a connu la participation de 10 800 exposants venus de 189 pays, sur 1 069 stands, répartis en 26 halls d'exposition. Et une présence de 5 500 journalistes accrédités en provenance de 106 pays, un record inégalable. Le salon de Berlin devait recevoir, 115 000 visiteurs professionnels et 50 000 visiteurs privés. De quoi être fier, pour l’Allemagne d’enregistrer, la 1 ère place mondiale, depuis des années, en tant de salon du tourisme.



      La 50 ème édition 2016 de l’ITB (Bourse Internationale du Tourisme) de Berlin  a connu la participation de 10 800 exposants venus de 189 pays, sur 1 069 stands, répartis en 26 halls d'exposition. Et une présence de 5 500 journalistes accrédités en provenance de 106 pays, un record inégalable. Le salon de Berlin devait recevoir, 115 000 visiteurs professionnels et  50 000 visiteurs privés. De quoi être fier, pour l’Allemagne d’enregistrer, la 1 ère place mondiale, depuis des années, en tant de salon du tourisme.
   Les Allemands ont effectué en 2015, pas moins de 72 millions de voyages à l’étranger ; avec une durée moyenne de  séjour de 10,5 jours et des dépenses globales de 65 millions d’Euro. Le touriste allemand est essentiellement à la recherche de séjours balnéaires relaxants qu’il aime enrichir  par des découvertes culturelles.
  Il préfère d’abord voyager dans son propre pays puis en Italie, en Espagne, en Autriche, etc. Le touriste allemand choisit sa destination en se documentant sur la toile et concrétise l´acte d´achat via des agences de voyages. La sécurité, le confort, la diversité culturelle des destinations figurent, désormais, parmi les critères décisifs dans le choix des destinations du touriste allemand.
   A l’ITB, tous les secteurs de l'industrie touristique sont représentées : MICE, business travel, loisirs, destinations touristiques, hôtels,  Tour Opérateurs, compagnies aériennes, on liner…  L’édition 2016 s'inscrit alors que l'année 2015 a été marquée par une série d'attentats sur plusieurs destinations phares pour les voyageurs européens notamment en Tunisie, en Turquie mais aussi en France. Le Maroc a reçu un mauvais coup et une mauvaise publicité à cause des évènements de Cologne avec des marocains arrêtés pour agressions sexuelles.
  L’ITB devait être une occasion pour essayer de gommer partiellement cette image négative qui avait noircit l’image du Maroc, en tant que pays à vocation touristique, mais aussi en tant que nation, à cause des « violeurs » marocains. Sujet extrêmement développé dans la presse allemande, du 3 décembre au mois de février. Un sujet qui avait fait la une des principaux quotidiens, avec des titres fracassants, comme fut le cas lors de la première journée et la deuxième de l’ITB où le Bilt avait titré le marocain violeur est aussi chef d’une bande de voleurs à Dusseldorf. Ils étaient 38 maghrébins arrêtés, à Cologne,  dont 17 marocains qui avaient détruit la promotion touristique du Maroc, construite ces dernières années en Allemagne.
     Alors qu’on s’attendait à une participation dynamique à Berlin de la part du ministre du tourisme, de la part du DG de l’ONMT et de la part de l’ambassadeur du Maroc à Berlin, ils étaient tous absents de l’ITB, devant l’étonnement effroyable des professionnels marocains. Une absence flagrante, insensée, voire irresponsable car inexplicable et injustifiable dans cette conjoncture de crise touristique traverse le Maroc. L’ITB, c’est tout de même le plus grand salon mondial du tourisme et les Allemands sont la première clientèle mondiale. L’Allemagne renferme les quatre plus grand TO du monde. Avec tout cela nos responsables nationaux osent s’absenter lors d’une telle manifestation. «  A sidi Bazze… ». 
 Quel crédit alors accordé à ces responsables qui se gargarisent de discours pompeux, de rencontres avec la presse et de communiqués, à vous faire dormir debout, au sujet du développement du secteur du tourisme et des « visions et stratégies », des uns et des autres ? Les professionnels marocains étaient nombreux à l’ITB. Ils avoient besoin d’être soutenus par le ministre du tourisme et le DG de l’ONMT. « Wallouu  » Ils ont été largués à eux mêmes ; criant tous que c’est là un vrai scandale et une injure économique envers notre tourisme. Et dire que le ministre avait annoncé  une semaine avait l’ITB, de tout un programme d’activités à Berlin : rencontres avec les médias, participation aux débats sur le Maroc …De quoi dérouter tout observateur averti du secteur.
   La destination balnéaire Agadir était présente, à l’ITB, avec une forte délégation de 30 professionnels, à leur tête  Guy Marrache, nouveau président du CRT Agadir Souss Massa, accompagné de Youssef Maoun directeur. A signaler la présence de Abderrahim Oummani, past président du CRT, Salah Eddine Benhammane, président sortant. Les hôteliers représentés par le président de l’AIHA Chafiq Mahfoud, par Med Arabab, entre autres… Les voyagistes par le dynamique Brahim Ouakhir et son confrère, encor plus dynamique Rachid Dahmaz… des habitués de Berlin. Mais également par des jeunes hôteliers et voyagistes qui prennent la relève sous l’encadrement des parents, grands professionnels du secteur à Agadir.
   L’édition de 2016 de l’ITB coïncide, pour la destination gadirie, avec l’arrivée de FTI, quatrième grand TO allemand, qui détient 8% de part de marché, qui reprend ses activités à Agadir avec la gestion exclusive d’un hôtel, les dunes d’Or. FTI appartient à une seule personne, Mr Gunz, donc unique décideur, ce qui favorise la prise de décision. Le TO va programmer trois charters par semaine, à lui seul sur la destination balnéaire Agadir. Une bonne entrée en matière pour la relance du marché allemand.
   Il est à rappeler que le marché allemand est extrêmement structuré. IL est encadré par de grands tour-opérateurs, avec deux leaders mondiaux (TUI et Thomas Cook), suivis de REWE et puis FTI. Ces TO maîtrisent toute la chaine en tourisme puisqu’ils cumulent tour-operating, voyages, transport aérien,  transport touristique terrestre et hôtels… Cette position dominante et quasi monopoliste leur permet de « faire » et « défaire » des destinations selon leur programmation. Aucune destination ne peut se développer sans l’apport du marché allemand.
  Signalons enfin, une action positive enregistrée lors de l’ITB 2016, et qui aura été la nouvelle conception du stand du Maroc. Une conception bien appréciée par tous les marocains, car offrant plus d’espace de mobilité, alors qu’il s’agit de la même superficie qu’avant soit 470 m2. Le catring à travers une cuisine marocaine placée au centre du stand fut appréciée également, avec du thé, café et plats marocains au déjeuner, à volonté. Bref un stand qui nous a fait sortir de la routine du passé, quoique qu’il reste des corrections à faire. Mais c’est déjà un beau travail. Mais c’est de loin beaucoup mieux qu’avant.
 
 Mohamed RIAL
 
A suivre : « Quelle stratégie promotionnelle pour effacer les effets négatifs causés à Cologne ? »
 







Mohamed Rial




Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux