thrmagazine

AGADIR Production de plantes médicinales et aromatiques Bio à Biougra.


Mardi 9 Avril 2013

C’est à Agadir, à quelque km de Biougra, que Jean-Jacques Descamps, à la fois gersois et valaisan, phytothérapeute, auteur de plusieurs publications, a créé son petit paradis: Le Jardin de Jacky. Un paradis d’environ 50 000 m2 où poussent dix variétés de plantes médicinales certifiées bio.



AGADIR     Production de plantes médicinales et aromatiques Bio à Biougra.
 
   C’est à Agadir, à quelque km de Biougra, que Jean-Jacques Descamps, à la fois gersois et valaisan, phytothérapeute, auteur de plusieurs publications, a créé son petit paradis: Le Jardin de Jacky. Un paradis d’environ 50 000 m2 où poussent dix variétés de plantes médicinales certifiées bio.



    L’exploitation Jean Jacques Decamps, sous l’appellation « Jardin de Jacky », a été créée avec son fidèle partenaire marocain Haj Larbi Rada, depuis des années. le Jardin est une exploitation unique en son genre pour la production des plantes médicinales et aromatiques bio. La production est destinée aux curistes de « Thermalp, les bains d’Ovronnaz », grand centre de remise en forme, des plus réputés en Suisse et à d’autres partenaires suisses dans le domaine du Bien Etre.
 
 Le projet  repose sur quatre axes principaux :
L’agriculture biologique
La production de l’huile d’argan authentique
La mise en place de cuiseurs   solaires
L’accompagnement associatif
La promotion internationale et la communication.
 
 
L’exploitation du jardin de Jacky intégre aussi une composante touristique qui se veut une participation au tourisme du Maroc à travers un tourisme écologique, intélligent et qui cadre avec le développement durable et une implication citoyenne dans l’environnement socio-économique local de l’exploitation. D’ailleurs l’entreprise, fait partie depuis sa création de la Fondation Mohammed VI pour la Sauvegrade et la Protection de l’Arganier, dispose d’un institut de démonstration des produits du Maroc où sont organisés des visites pour les touristes en séjour à Agadir.
 
Pourquoi avoir choisi  le Maroc ?
Les recherches de Jean-Jacques Descamps  l’ont conduit dans les environs d’Agadir, à Biougra, précisement. L’examen des sols a prouvé que c’était le meilleur endroit permettant d’obtenir des plantes d'une qualité incomparable, grâce à la conjonction d'une terre d'une composition unique, d'un ensoleillement exceptionnel et d'un environnement encore protégé de toutes les pollutions environnantes.  Pour éviter l’utilisation de plantes médicinales d’origine incertaine, il fallait trouver le meilleur endroit pour les faire pousser.
 
  Pourquoi  des huiles essentielles ?
Parallèlement à la culture de plantes bios, le jardin de Jacky se consacre également à la  fabrication d'huile essentielle biologique. Ce sont des substances contenues dans les plantes ; elles sont odorantes, volatiles et de consistance huileuse. On en trouve dans les plantes aromatiques, dans certaines fleurs, ainsi que dans l’écorce des agrumes et du bois, les graines et certaines racines. Longtemps méconnues du grand public, leur histoire est présente dans les grimoires de monastères et dans les écrits d’herboristerie et de botanique. Ce sont les botanistes qui ont établi leur classification rigoureuse.
 
   Pourquoi  l’huile d’argan ?
L’arganier est un arbre endémique du Maroc dont les fruits contiennent une noix d’où les femmes extraient manuellement et depuis des siècles une huile utilisée dans la préparation des aliments mais aussi pour des préparations cosmétiques. Des études scientifiques ont prouvé ses multiples qualités et vertus dans bien des domaines. Mais le bois d’arganier étant aussi utilisé par les femmes pour cuisiner, il s’ensuit une grave déforestation contre laquelle il fallait trouver un moyen de lutter, en mettant en place un moyen de cuisiner écologiquement et économiquement.
 
Bravo J.J. Descamps à Hj Larbi et à toute l’équipe de terrain  qui travaillent depuis des années dans les environs d’Agadir, dans l’efficacité, la discrétion, une implication citoyenne dans son environnement immédiat. Le tout est  fait dans un souci permanent de participer au développement durable des populations locales avoisinantes mais également pour la promotion  du tourisme à Agadir.
 
   En effet, le but de cette belle réalisation , unique en songenre dans le Souss, est incontestablement touristique aussi et permet ainsi de faire découvrir un Maroc différent, un Maroc authentique, celui de son peuple et ses traditions en impliquant la population locale dans ce projet, en la responsabilisant sur l’aspect écologie et respect de l’environnement. (agriculture biologique, gestion des déchets, aménagement des structures, éducation scolaire) et développement de son artisanat en tenant compte des méfaits de la pollution.
  Très bonne continuation.
 
Mohamed  RIAL

AGADIR     Production de plantes médicinales et aromatiques Bio à Biougra.

AGADIR     Production de plantes médicinales et aromatiques Bio à Biougra.

AGADIR     Production de plantes médicinales et aromatiques Bio à Biougra.

AGADIR     Production de plantes médicinales et aromatiques Bio à Biougra.

AGADIR     Production de plantes médicinales et aromatiques Bio à Biougra.

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux