thrmagazine

Agadir 2ème COLLOQUE INTERNATIONAL: « La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) » 27 au 30 Avril 2012:


Vendredi 27 Avril 2012

L’ISIAM-Agadir, l’Université internationale d’Agadir UNIVERSIAPOLIS, l’Université du Québec à Montréal, le Réseau International de Recherche sur les Organisations et le Développement Durable et l’Université des Antilles et de la Guyane, regroupant le plus grand réseau de chercheurs francophones, sur « La Responsabilité Sociale des Entreprises », à Agadir du 27 au 30 Avril 2012.



Agadir   2ème COLLOQUE INTERNATIONAL: « La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) »  27 au 30 Avril 2012:

L’ISIAM-Agadir, l’Université internationale d’Agadir UNIVERSIAPOLIS,  l’Université du Québec à Montréal, le Réseau International de Recherche sur les Organisations et le Développement Durable et  l’Université des Antilles et de la Guyane, regroupant le plus grand réseau de chercheurs francophones, sur « La Responsabilité Sociale des Entreprises », à Agadir du 27 au 30 Avril 2012.

 En partenariat avec l’Université de haute alsase, l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès, Laboratoire Ligue ISCAE, Université Paul Verlaine Metz et Centre de recherche public Henri Tudor Luxembourg.

Dans la continuité des divers manifestations et colloques scientifiques récemment organisés sur le thème de la RSE, ce 2ème colloque international, par ses tables rondes, ses communications, ses ateliers pour doctorants et ses témoignages de professionnels, vise à créer un lieu d’intégration des différentes recherches et expériences menées dans le domaine.

Le colloque cherche ainsi, à établir l’état des lieux et les perspectives de la recherche mais aussi à faire Valloire l’action des entreprises, leurs contributions ainsi que leur part de responsabilité dans le développement humain.

OBJECTIFS :

·      Présenter les travaux des chercheurs en matière de responsabilité sociale ;

·      Valoriser les actions des entreprises et leurs contributions en RSE ;

·      Donner l’occasion à des responsables d’ONG pour qu’ils puissent témoigner de leur expérience et de les confronter à l’avis des experts ;

·      Sensibiliser les différentes entreprises à l’importance et l’enjeu de l’éthique dans le fonctionnement quotidien de l’entreprise ;

·      Contribuer à la mise en pratique des principes de la RSE.

THEMATIQUES :

Les thématiques qui seront abordées sont :

·      Stratégie et développement durable ;

·      Développement tourisme durabilité ;

·      La divulgation des performances sociales : exigences légales et réalités

·      Choix d’investissements responsables et gestion de portefeuille ;

·      L’économie informelle, un démenti à la RSE ;

·      Finance responsable, microcrédits, finance islamique ;

·      Nouvelles formes de régulation et transition ;

·      Les enjeux de la RSE en analyse évaluation immobilière ;

·      Marketing, communication, relations publiques et RSE ;

·      Normes sociales/sociétales internationales.

ACTIVITES :

·      8 Conférences plénières

Des séances plénières ou interviendront des chercheurs et des praticiens de renommée sur les différentes thématiques du colloque.

·      82 Communications

Les communications avec article présenteront  la synthèse de recherche d’ordre théorique ou empirique.

·      4 Ateliers pour doctorants

L’école doctorale vise à aider les doctorants, inscrits en 2ème ou 3ème année de thèse, à progresser dans leur travail de recherche. Chaque participant sera supervisé par des professeurs.

·      Formation de sensibilisation

En marge du colloque un atelier de formation de sensibilisation sera organisé au profit des entreprises désirant approfondir leurs connaissances collectives mais aussi des entreprises qui pensent entreprendre des actions futures en matière de responsabilité sociale.

·      16 Témoignages

La parole est aussi aux dirigeants d’entreprises, aux acteurs du monde associatif et aux décideurs pour présenter leurs expériences, leurs projets et exprimer leurs visions dans le domaine de la responsabilité sociale.

PARTICIPANTS

·      94 enseignants chercheurs et experts

·      42 doctorants

·      32 dirigeants et représentants d’entreprises et ONG

·      54 centres de recherche et d’institutions universitaires

·      12 pays représentés

 

 Il est à savoir que la RSE se définit comme « un concept selon lequel les entreprises intègrent les problèmes sociaux et environnementaux dans leurs opérations commerciales, et dans leur interaction volontaire avec les parties intéressées ». Au cours des dernières années, la RSE a été reconnue comme une nouvelle forme de gestion des opérations commerciales. Elle s’inscrit déjà dans un contexte global, avec des normes internationales de référence inscrites dans les directives des Nations Unies et de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) ainsi que dans les conventions de l’Organisation internationale du travail (l’OIT).

 

La RSE s’applique à toute une panoplie d’activités des entreprises, et plus particulièrement aux multinationales qui opèrent selon des schémas sociaux et environnementaux très différents. Mais il s’agit d’un système volontaire, et comme tel, il manque de critères objectifs, cohérents et transparents pour que les travailleurs, les consommateurs et les autres parties intéressées puissent mesurer les performances d’une entreprise.

 

Depuis 2000, l’Union européenne s’est engagée à développer un cadre européen pour la RSE, munis d’outils pour évaluer les normes. Fin juin 2004, le forum européen composé des toutes les parties prenants liées à la Responsabilité sociale de l’entreprise (forum RSE) a présenté son rapport sur le résultat des 20 mois de discussions avec les partenaires sociaux et la société civile. Les syndicats ont joué un rôle actif, et la a proposé une série des priorités pour le RSE en Europe CES lors du comité exécutif de juin 2004.

 

Adopter la RSE relève de l’intérêt, sur le long terme, des entreprises, car à l’heure ou les consommateurs du monde entier gagnent une conscience croissante, elles améliorent leur image et leur permet de gagner de nouveaux clients. La CES, cependant, insiste sur le fait que le RSE ne doit pas être un simple exercice de relations publiques, mais bien un effort soutenu et continu. La RSE ne doit permettre d’éviter le dialogue avec les travailleurs organisés en syndicats, ou ne consiste pas en une alternative à la la législation sur le travail ou la négociation collective.

 

La CES affirme que le souci principal de la RSE doit être la qualité des relations industrielles au sein d’une entreprise. Ce serait en effet paradoxal qu’une société qui n’applique pas les conventions collectives ou ne respecte pas les termes d’un contrat soit considérée comme « socialement responsable ». Une entreprise ne peut prétendre publiquement être responsable que si elle applique d’abord les normes les plus strictes en interne.

Cela signifie :
  Respect des relations industrielles ;
  Promotion de la participation des travailleurs au travers de procédures de consultation et d’information, plus particulièrement au sein de Comités d’entreprise européens ;
  Développement de compétences professionnelles et de formations continues pour les travailleurs ;
  Respect des normes de santé et de sécurité et adoption de mesures préventives ;
  Promotion de l’égalité des sexes ;
  Solutions pour que les partenaires sociaux travaillent ensemble, particulièrement en prévoyant et en contrôlant tout changement ou toute restructuration ;
  Promotion des droits sociaux des travailleurs ;
  Augmentation de la qualité du travail ;
  Protection et intégration des groupes vulnérables tels que les jeunes, les personnes handicapées et les immigrés.


Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux