thrmagazine

Agadir : De grands projets pour de grandes ambitions


Lundi 23 Juillet 2012

Deuxième pôle économique du Maroc derrière Casablanca, le grand Agadir a connu, en l'espace d'une décennie, une forte dynamique de croissance à la faveur notamment de grands projets d'infrastructure, ainsi qu'une panoplie de réalisations qui permettent à cette agglomération de nourrir les plus grandes ambitions.



Agadir : De grands projets pour de grandes ambitions
 
Deuxième pôle économique du Maroc derrière Casablanca, le grand Agadir a connu, en l'espace d'une décennie, une forte dynamique de croissance à la faveur notamment de grands projets d'infrastructure, ainsi qu'une panoplie de réalisations qui permettent à cette agglomération de nourrir les plus grandes ambitions.
 
Ouverture de l'Autoroute Agadir-Marrakech, aménagement d'une magnifique promenade et une marina sur la baie de la ville, établissement d'un pôle industriel dédié aux industries de la pêche, construction d'un grand stade, réalisation d'importants investissements immobiliers et touristiques, les projets structurants, concrétisés ou en cours d'achèvement dans différents secteurs, constituent autant de leviers de croissance et de développement tant au niveau régional que national.
 
Lancée en juin 2006, l'autoroute Marrakech-Agadir qui a nécessité 4 ans de travail et un investissement de près de 8 milliards de DH, est indéniablement l'un des chantiers routiers majeurs des dernières années.
Deux ans après son ouverture, l'impact de cet axe routier d'une longueur de 225 kilomètres, dépasse la seule dimension régionale pour s'inscrire dans la liaison Europe-Afrique et l'autoroute maghrébine.
 
Il permet de relier le nord au sud du Royaume avec des retombées considérables sur la compétitivité des principaux secteurs économiques de la région du Souss, notamment le tourisme avec la fusion des circuits culturels de Marrakech et le produit balnéaire d'Agadir, l'agriculture et la pêche, ainsi que sur les échanges commerciaux avec l'Europe et l'attractivité des investissements étrangers.
 
L'économie de Souss-Massa-Drâa, une région très dynamique, se trouve ainsi intégrée aux autres parties du Royaume et en particulier à Casablanca, ce qui consolide sa compétitivité et celle du Sud du Maroc en général et permet de générer d'importantes opportunités d'investissements et d'emplois.
 
Première destination du tourisme balnéaire, Agadir a mis le paquet ces dernières années pour développer sa capacité d'hébergement et moderniser ses structures d'accueil et d'animation. Reste que l'aménagement d'une corniche aux standards internationaux, projet structurant lancé par SM le Roi Mohammed VI, est la réalisation qui a changé la face de la baie de la ville et conforté la réputation internationale de la destination.
 
En prolongement de la corniche, la marina, réalisée sur 14 hectares avec port de plaisance, résidences, centre commercial et complexe hôtelier, est une nouvelle attraction en front de mer qui constitue un pôle majeur d'attraction de la destination.
 
Dans la liste des grands projets en cours d'achèvement, le pôle halieutique Haliopolis fait partie de la nouvelle génération de parcs industriels conçus pour tirer vers le haut le tissu économique national. Prévu sur 150 ha dans la commune de Drarga (périphérie nord d'Agadir), le parc, dont la première tranche est presque achevée, devrait moderniser l'industrie de la transformation des produits de la mer et stimuler les activités de logistique. Le projet, qui est une déclinaison régionale de la stratégie "Halieutis", devrait générer à terme près de 20.000 emplois.
 
Dans le domaine sportif, le chef-lieu du Souss verra bientôt l'ouverture d'un grand stade qui portera à trois le nombre des grandes infrastructures sportives de nouvelles générations dans le Royaume, après Marrakech et Tanger.
Ce stade, dont le coup d'envoi des travaux a été donné par le roi en juin 2004, a été réalisé sur une superficie de 60 hectares avec une capacité de 45.000 places dont 10.000 couvertes. Le montant de l'investissement est estimé à 1 milliard de dirhams.
 
D'importants projets à caractère social et éducatif ont également vu le jour dans différentes communes urbaines et rurales d'Agadir et sa région ces dernières années permettant d'améliorer les indicateurs de développement et consolider l'image de marque et la qualité de vie dans cette agglomération, dont les atouts naturels, économiques et humains la prédestinent à un avenir encore plus prometteur.
MAP

Mohamed Rial