thrmagazine

Agadir Tourisme : Marché Hollandais Le CRT présent au salon d’Utrecht : 1/3 des arrivées hollandaises sur Agadir. Un marché a grand potentiel.


Lundi 20 Janvier 2014

Le Maroc a enregistré 524 000 arrivées hollandaises, en 2012, aux postes frontières ; 560 000 en 2013. Les prévisions pour 2014 sont de 650 000. Le marché hollandais offre un grand potentiel, malheureusement non bien exploité par le Maroc. A titre comparatif, la Turquie reçoit 1 600 000 hollandais.



 
 
  Le Maroc a enregistré 524 000 arrivées hollandaises, en 2012, aux postes frontières ; 560 000 en 2013. Les prévisions pour 2014 sont de 650 000. Le marché hollandais offre un grand potentiel, malheureusement non bien exploité par le Maroc. A titre comparatif, la Turquie reçoit 1 600 000 hollandais.
 Au Salon du tourisme et des voyages « Vakantiebeurs », grand salon hollandais du tourisme qui s’est tenu du 17 au 20 janvier, la présence des destinations a été bien forte. En effet, l’an dernier plus de 120 000 visiteurs ont été enregistrés, avec une participation de 84 pays. La 44 ème édition a été plus importante que la précédente avec une bonne présence de la Turquie, la France, L’Espagne, entre autres et le Maroc.
  Le Maroc  était présent avec un stand de l’ONMT et une présence très peu significatif des professionnels marocains, pour le potentiel qu’offre ce marché. En effet, seul le CRT Agadir SMD, a été présent  et a connu un bon succès grâce au dynamisme de Salma Habibi, responsable marketing. La demande a été tellement  forte que les brochures sont épuisées après une journée et demie de travail intensif, d’explications et d’orientations, menées d’une manière professionnelle, avec un accueil valorisant reflétant le savoir faire de la représentante du CRT Agadir.
  A signaler la présence également de la responsable commerciale du Sofitel Agadir, Dalila ainsi que celle du jeune voyagiste Mohammed Saddiki, de Morocco Incomming services, partenaire du TO hollandais Sundio group. A eux trois, ce trio a bien représenté la destination balnéaire Agadir qui reçoit 30% des arrivées hollandaises au Maroc. La destination balnéaire a reçu en 2010 : 14 650 ; 2011 : 12 308 ; 2012 : 11 246 ; 2013 : 12 500.
 
  Marrakech, reçoit 40%  et portant aucune présence des professionnels, à part  celle de Abdelatif Kabbage de Kenzi Hotels, le jour d’ouverture du salon. La campagnie nationale RAM était représentée mais la participation avec son propre stand, ce qui n’est pas normal pour une compagnie qui se dit au service du tourisme. IL est à signaler une forte demande la  destination Essaouira qui par ailleurs, enregistre 23 % des arrivées hollandaises au Maroc, selon, Jamal Ayad, responsable marketing à l’ONMT Bruxelles qui coiffe la Hollande. A lui seul, Jamal fait le travail de quatre grâce à la maitrise de la langue hollandaise et le cumul des années de terrain, bravo.
  A noter une présence bien dynamique de Astrid Emmers, une hollandaise d’origine mariée à un professionnel marocain Mohamed Lamnaoir de Dadès. A travers son agence de voyage Dadès Reizen, Astrid participe à une réelle et positive promotion du tourisme marocain, notamment dans le grand sud. Avec un bureau en Hollande, l’agence enregistre une activité de 45 % de Hollandais vers le Maroc et 45% également de Belges. Des séjours variant d’une semaine à 15 jours ( visites des villes Impériales, vallées et Ksours etc…).
  Il est à savoir que pour une population de 18 000 000 d’habitants les hollandais font 6 500 voyages à l’étranger par an, et sont connus pour faire trois voyages par an. L’une des spécificités de ce marché est également l’importance du volume du MICE. Pourtant nos professionnels sont absents sur ce créneau, notamment ceux de Marrakech qui disposent de l’infrastructure nécessaire. Les Hollandais se déplacent en France pour le MICE, vont jusqu’au Mexique et même au Canada, alors que le Maroc est tout prêt. Ce créneau très porteur doit être bien travaille par nos professionnels. L’ignorance d’un tel potentiel est une grande erreur de stratégie marketing de la part des professionnels marocains mais également de la part de l’ONMT, outil de promotion national.
  Les Hollandais sont aussi des gens qui voyages beaucoup, individuellement (en fait en couple) avec des camping car. Ils sillonnent  le Maroc du nord au sud, pour de longs séjours, d’au moins dix semaines. Lorsqu’ils viennent au stand du Maroc, ils demandent d’abord des cartes géographiques du pays, qui malheureusement sont introuvables. C’est le cas bizarrement dans tous les salons ; l’ONMT doit fournir les cartes du Maroc, en nombre suffisant. Les camping caristes demandent également un guide ou une brochure sur les camping au Maroc, là non plus, rien à leur donner.
  Moralité, chaque marché a ses spécificités, il faut savoir s’y adapter avec les outils de promotions qu’ils faut et qui cadrent avec la mentalité du pays, et des besoins de voyages de la population. Et au lieu d’aller ouvrir une délégation au Sénagal, l’ONMT fera beaucoup mieux d’ouvrir une délégation dans la capitale hollandais, La Haye, à l’instar des pays concurrents qui savent tirer profit de ce potentiel touristique d’une population qui aime le voyage à l’étranger. A bon entendeur, salut.

Mohamed RIAL


jamal Ayad, à droite
jamal Ayad, à droite

Dalila du Sofitel Agadir
Dalila du Sofitel Agadir

le jeune saddiki
le jeune saddiki

Astrid, à gauche
Astrid, à gauche


Mohamed Rial