thrmagazine

Agadir Tourisme Réflexion Nouvelle appellation : Agadir -Taghazout : Pourquoi pas ?


Lundi 24 Février 2014

Une réflexion profonde et légitime avait commencé dès l’annonce de la concrétisation de la nouvelle station balnéaire Taghazout, il y a déjà des années. Avec les travaux qui viennent de voir le jour, avec plus ou moins de ferveur, récemment, l’appellation de la nouvelle station « Agadir-Taghazout », fait surface sérieusement. Le sujet avait été évoqué lors du dernier Conseil d ‘administration du CRT Agadir SMD.



 
  Une réflexion profonde et légitime avait commencé dès l’annonce de la concrétisation de la nouvelle station balnéaire Taghazout, il y a déjà des années. Avec les travaux qui viennent de voir le jour, avec plus ou moins de ferveur, récemment, l’appellation de la nouvelle station «  Agadir-Taghazout », fait surface sérieusement. Le sujet avait été évoqué lors du dernier Conseil d ‘administration du CRT Agadir SMD.
  La discussion en public de ce sujet, par les membres du Conseil d’administration , en présence du Wali de la Région et Gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida Outanane, est la preuve que le choix du nom Taghazout accordé à la nouvelle station ne fait nullement l’unanimité des professionnels. L’appellation a été imposée par le ministère de tutelle sans aucune concertation préalable.
  IL est à savoir que militer pour le changement de nom de la station Taghazout par celui de  «  Agadir-Taghazout », part d’une logique de terrain qui veut que la nouvelle station profite de l’image et de la renommée d’Agadir en tant que destination balnéaire d’hiver bien connu, mais aussi en tant que capitale du tourisme balnéaire du pays. Ce capital d’une station dont les activités touristiques continuent depuis des années sera d’un bon apport pour la commercialisation de la nouvelle station «  Agadir-Taghazout ».
 
  Il est à savoir que c’est la première fois, qu’une nouvelle station balnéaire voit le jour au Maroc, juste à une dizaine de kms d’une grande station balnéaire déjà opérationnelle. Bref, en s’adossant à Agadir, la nouvelle station profite de toutes les infrastructures existantes, lui permettant une valeur ajoutée pour sa commercialisation et sa promotion : aéroport international, marina, sièges de représentants des TO émetteurs, parcours de golf, centres de thalasso et spa, restaurants, loisirs nocturnes, souk El Had, commerce divers etc…
  Bref, s’il y a bien une station qui va profiter de cette situation, c’est bien Taghazout. La plus value pour Agadir, est de s’associer, en image, à une nouvelle station, avec de nouveaux établissements hôteliers de dernière génération. Donc avec une capacité litière nouvelle qui va servir la cause du tourisme à Agadir. Il est ainsi opportun dès maintenant d’entamer, dans le cadre d’une bonne synergie entre CRT, donc professionnels, élus , autorités et ONMT et ministère de tutelle, l’élaboration d’une stratégie marketing qui va bien servir les deux stations balnéaires.

   L’erreur à éviter indiscutablement est de « dresser » au point de vue marketing , commercial ou promotionnel Agadir contre Taghazout ou inversement. La commercialisation doit se faire sur la base d’un nouveau produit touristique jumelé, qui doit s’appeler « Agadir-Taghazout ». Produit s’il est conçu ainsi, sera plus attractif, plus défendable, plus vendable aussi. IL est certains que malgré toute la bonne volonté des investisseurs, il faut attendre une bonne dizaine d’années pour que Taghazout soit construite et opérationnelle à 100% pour un  nombre de lits cibles : 12 376 lits ; capacité touristique cible : 7450 lits ; 8 unités hôtelières et 1 village de vacances…

  Or d’ici là, c’est une bonne occasion offerte à Taghazout d’être jumelée à une station balnéaire bien rodée, ayant une image positive chez les TO qui cherchent à y envoyer du monde, mais ne peuvent le faire à cause de la capacité litière d’Agadir, en partie, à la fois vétuste et non commercialisable. Evidement il faut y voir là une chance de complémentarité entre les deux stations et surtout pas de concurrence, sinon on ne sert ni la cause d’Agadir ni celle de Taghazout.
 
  D’ailleurs dans les prospections et autres moyens pour la promotion de Taghazout, on est obligé de mentionner que la nouvelle station se trouve à 10 km d’Agadir. Alors autant le faire dans les honneurs, dans un esprit responsable et dans la perspective intelligente d’assurer une bonne commercialisation de la nouvelle station, qui en aura bien besoin pour son lancement et durant les années qui vont suivre. Une renommée d’une station balnéaire ne se fait pas du jour au lendemain.
  Moralité vivement donc l’appellation « Agadir-Taghazout » pour le développement touristique serein et pratique, profitable aux deux stations balnéaires. Car en fait pour l’une et l’autre, c’est le développement touristique qui recherché. Avec deux produits distinctes, des moyens appropriés et des campagnes promotionnelles bien ciblés, cela va profiter aux deux stations balnéaires.
A bon entendeur, salut.

Mohamed RIAL

agadir plage
agadir plage

Mohamed Rial