thrmagazine

Aviation Ouarzazate : Atterrissage de l'avion solaire Solar Impulse


Vendredi 22 Juin 2012

L'avion a atterri dans la nuit de jeudi à vendredi après 17 heures et demie de vol, qualifié du "plus difficile" par l'équipe du projet depuis son lancement.



Aviation Ouarzazate : Atterrissage de l'avion solaire Solar Impulse

'avion solaire expérimental Solar Impulse, le premier du genre à effectuer un vol intercontinental vers le Maroc, a atterri dans la nuit de jeudi à vendredi à l'aéroport de Ouarzazate après 17 heures et demie de vol, qualifié du "plus difficile" par l'équipe du projet depuis son lancement.

Conduit par le Suisse André Borschberg, l'appareil a atterri à 00H30 heures locales (GMT+1) après avoir décollé jeudi à 07H00 de l'aéroport de Rabat-Salé, une semaine après avoir été contraint de faire demi-tour à cause de vents forts imprévus.

Le prototype suisse avait rebroussé chemin, le 13 juin, vers cet aéroport après une tentative de vol inaboutie à cause de vents violents imprévus et de turbulences entre Casablanca et Marrakech.

"Solar Impulse a pris son envol dans des conditions météorologiques meilleures que la dernière fois", a indiqué à la MAP le président du directoire de l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), Mustapha Bakkoury, juste après le décollage de l'avion, ajoutant que MASEN se tient toujours mobilisée pour accompagner la mission de Solar Impulse au Maroc.

A son tour, le fondateur et copilote de Solar Impulse, Bertrand Piccard a indiqué que la tentative de la semaine dernière a permis à l'équipe du projet d'affiner les prévisions météorologiques, d'introduire des réajustements sur la trajectoire de l'avion et donc de mettre toutes les chances de son côté.

Pour cette expédition à Ouarzazate, l'aéronef a expérimenté pour la première fois un climat montagneux et désertique qui rend ce vol "le plus difficile que l'avion ait jamais effectué", avait noté un communiqué conjoint de Solar Impulse et de l'Agence MASEN.

L'agence, qui a pour mission de développer le programme solaire marocain, supervise notamment le projet de création de la plus grande centrale solaire du monde à Ouarzazate. Le Maroc ambitionne de construire d'ici à 2020 cinq parcs solaires pour atteindre une capacité de 2.000 mégawatts permettant d'éviter l'émission, à terme, de 3,7 millions de tonnes de CO2.

Solar Impulse, dont le concept et les objectifs convergent avec ceux du programme solaire marocain, est entièrement fabriqué en fibre de carbone et est mû par quatre moteurs électriques alimentés par 12.000 cellules photoélectriques couvrant son immense aile, ce qui lui permet de voler de jour comme de nuit sans aucun carburant.

Ayant l'envergure d'un Airbus A340 (63,4 m) et le poids d'une voiture familiale moyenne (1.600 kg), l'appareil monoplace, qui évolue à 70 km/h en moyenne, est très vulnérable face aux turbulences météorologiques et au trafic aérien.

MAP


Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux