thrmagazine

Collectif MRE reçu par des membres du gouvernement


Mercredi 28 Mars 2012

A l’initiative de M. Abderhamane Bernoussi, un collectif d’associations de MRE, dont Cap Sud MRE faisait partie, a été reçu ce samedi par des représentants du gouvernement à Rabat, au siège du PJD.



Collectif MRE reçu par des membres du gouvernement

A l’initiative de M. Abderhamane Bernoussi, un collectif d’associations de MRE, dont Cap Sud MRE faisait partie, a été reçu ce samedi par des représentants du  gouvernement à Rabat, au siège du PJD.

 

Étaient présents Ministre délégué auprès du ministre de l'Économie et des Finances chargé du Budget M. Idrissi AL AZAMI AL-Idrissi, M. le Ministre des Relations avec le parlement et de la société civile M. Habib CHOUBANI, du Directeur de cabinet, du chef du gouvernement M. Jamaâ El Mouâtassim et Mme le député Nezha El OUAFI.

 

Le Premier Ministre M. BENKIRANE a rejoint cette réunion malgré les obligations qui lui incombaient, afin de nous répéter, à tous, l’importance que représente notre  communauté à ses yeux, mais aussi à l’ensemble du Gouvernement

 

Cette réunion fut organisée pour rappeler les besoins de la communauté. CAP SUD MRE ayant signé une convention d’engagement de 11 points, avec le parti du PPS le 14 Août 2011 et avec le PJD le 7 septembre 2011, a rappelé, aux membres du gouvernement présents, la nécessité de

commencer à répondre aux engagements pris.

 

CAP SUD MRE a sélectionné 5 points sur les 11, d’ordres politique, social et économique. Néanmoins, le point qui fut le plus développé est celui de la problématique de l’autorisation de circulation des véhicules qui est considérée par l’ensemble des MRE comme une confiscation de la liberté d’utilisation de leurs propres biens sur leur territoire en plus d’être une aberration économique. 

 

Il a été répété que les MRE n’avaient pas et ne désiraient pas de privilèges mais surtout une volonté d’équité fiscale et ainsi de participer pleinement à la vie fiscale de notre nation, surtout en période de crise économique.

 

Il nous a été confirmé que cette proposition sera présentée et débattue à la chambre des représentants pour le projet de loi de finances 2012. Il est évident que nous serons attentifs à la

position des différents partis politiques pour l’adoption de nos revendications.

 

A savoir entre autres :

 L’AUTORISATION DE CIRCULATION DES VÉHICULES DES MRE

L’ensemble des biens des MRE doit être assujetti au même régime fiscal que les Marocains résidents au Maroc. Et donc cette initiative devra faire l’objet d’un amendement afin que tout véhicule à moteur, immatriculé à l’étranger, excédent 3 mois sur le territoire marocain, doit s’acquitter d’une vignette fiscale permettant une autorisation de circule durant toute l’année comptable.

 

Les objections qui vous seront certainement mises en évidence :

- Fraude et trafic : la problématique du trafic et de la fraude ne peut être attribuée aux seuls MRE et pénaliser ainsi 97% des MRE, honnêtes et travailleurs, ce qui serait  injuste. Ce sont les services des douanes et carte grise qui devront faire preuve de vigilance et de professionnalisme en

collaboration avec Interpol.

- Perturbations sur la vente intérieure : il est important de constater que très peu d’acquisitions de véhicules sont réalisées par les MRE sur le territoire marocain. 

- Pour les familles des MRE, résidant au Maroc, qui utiliseraient ces véhicules : en même temps que l’amendement, un encadrement juridique sur les utilisateurs exclusifs des véhicules devra être mis au point avec sanction pour les contrevenants, ex : seuls les titulaires d’une carte de séjour ou d’une nationalité étrangère pourront utiliser les dits véhicules, ce qui serait, de plus, conforme au contrat d’assurance européen. Les avantages à mettre en évidence :

 

- Apport fiscal immédiat non négligeable : nous pouvons accepter que notre autorisation de circulation temporaire actuelle de 6 mois se réduise à 3 mois.

Au-delà, les MRE devront s’acquitter de la vignette fiscale automobile que paie l’ensemble de la population marocaine.  

- Facilité d’allers et retours pour les premières générations : Permettre ainsi la disponibilité d’un véhicule permanent sur le territoire, donnera la possibilité aux retraités MRE de réaliser des allers et retours par avion de manière plus fréquente leur évitant ainsi la traversée France-Espagne-

Maroc, épuisante et accidentogène.

 -Facilité d’allers et retours pour les deuxièmes et troisièmes générations : Permettre ainsi la disponibilité d’un véhicule permanent sur le territoire donnera la possibilité, aux générations MRE plus récentes, de réaliser des allers et retours par avion d e manière plus régulière.

 

Il est à rappeler que cette réunion fut organisée pour rappeler les besoins de la communauté. CAP SUD MRE ayant signé une convention d’engagement  de 11 points, avec le parti du PPS le 14 Août 2011 et avec le PJD le 7 septembre 2011, a rappelé, aux membres du gouvernement présents, la nécessité de commencer à répondre aux engagements pris.


Il nous a été confirmé que la proposition concernant les véhicules sera présentée et débattue à la chambre des représentants pour le projet de loi de finances 2012. Il est évident que nous serons attentifs à la position des différents partis politiques pour l’adoption de nos revendications.

 

 

                                                                                                 FKIRE Salem


Collectif MRE reçu par des membres du gouvernement

Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
016
017
015
014
013
012
011
005
bateaux