thrmagazine

Kalaât M’Gouna Le Festival des Roses, une manifestation d’envergure nationale mal exploitée. 51 ème édition du 9 au 12 mai.


Dimanche 14 Avril 2013

Le Festival des Roses de Kalaat M’gouna veut sortir de la routine et l’ennui dont il est enfermé depuis un demi-siècle. On est déjà cette année à la 51éme édition qui se tiendra du 9 au 12 mai prochain sous le thème « une mobilisation pour construire un projet de développement local ».



Kalaât M’Gouna   Le Festival des Roses, une manifestation d’envergure nationale mal exploitée. 51 ème édition du 9 au 12 mai.
 
  Le Festival des Roses de Kalaat M’gouna veut sortir de la routine et l’ennui dont il est enfermé depuis un demi-siècle. On est déjà cette année à la 51éme édition qui se tiendra du 9 au 12 mai prochain sous le thème « une mobilisation pour construire un projet de développement local ».
 
 Les organisateurs de cette manifestation culturelle et économique locale ont préparé une esquisse de programme pour promouvoir ce festival. Le programme contient des tables rondes axant sur le rôle de la rose dans le développement de l’économie locale. Notamment, les coopératives agricoles comme levier de développement de la filière de la rose, la recherche dans l’industrie cosmétique cas de la Rose, la commercialisation et le marketing de la rose.
 
Sont prévus également à cette occasion d’autres activités en marge de ce festival à savoir une course internationale sur  route, une soirée poétique et musicale, un concert artistique et l’organisation d’un salon dédié à la rose en plus de l’élection de Miss Rose de cette édition.
 
  Ces activités, témoignent de la volonté des organisateurs de donner à ce festival un nouveau souffle et le faire sortir de sa routine pour lui donner un nouveau rayonnement. Les organisateurs ont misé cette année sur une approche participative en s’ouvrant sur les différentes potentialités de la région à travers la création d’un site web www.festivaldesroses.net/ spécifique à ce festival pour recevoir des propositions et des suggestions. Une initiative louable, mais pas suffisante.
 
  Certes, la Rose comme produit de terroir de la région n’est pas bien exploitée. C’est un produit qui peut être l’objet de  plusieurs activités économiques, culturelles et touristiques et régénérer des revenus importants pour les coopératives exerçant dans ce secteur.
  Ceci dit, l’organisation d’un festival ne se fait plus d’une manière anarchique sans planification et organisation. C’est une chose sérieuse qui doit être confiée aux professionnels dans ce domaine. L’événementiel requiert un savoir faire à part entière qui a ses hommes et ses femmes formés en matière de marketing et de communication. Le festival de la Rose peut transformer le visage de toute la région s’il est bien conçu et ficelé par des professionnels.
 
Il peut être une plate forme de développement économique et social de toute la région à l’instar d’autres festivals dans plusieurs villes du Royaume. La forme du festival comme il se tient chaque année est beaucoup critiquée par les habitants de la région et aussi par les visiteurs qui viennent de loin pour assister à cette fête annuelle autour de la rose, mais la plupart d’eux sont déçus lorsqu’ils voient un Moussem qui n’a rien avec la rose sauf le nom.
 
Certes, il est sous forme d’un marché pèle mêle où se commercialisent toute sorte de marchandises qu’on peut trouver dans n’importe quel marché. Il y a de quoi être déçu quand on parcourt des centaines de kilomètre pour tomber enfin sur des produits médiocres. Espérant que l’édition de cette année donnera la vraie odeur de la rose de la région. Ça vaut mieux tard que jamais.
 
 Une mise à niveau à la fois de Kalât Magouna, à la fois fonctionnelle et intelligente ainsi qu’une bonne organisation basée sur la promotion du produit de la rose doublée d’une promotion touristique s’imposent. Le tout doit se faire avec savoir faire et professionnalisme pour un festival qui vient de passer le cap de 50 ans, soit le plus ancien festival de produit de terroir au Maroc.
 
 
Mohamed Nassiri  et Mohamed RIAL

Kalaât M’Gouna   Le Festival des Roses, une manifestation d’envergure nationale mal exploitée. 51 ème édition du 9 au 12 mai.

Kalaât M’Gouna   Le Festival des Roses, une manifestation d’envergure nationale mal exploitée. 51 ème édition du 9 au 12 mai.

Mohamed Rial




Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux