thrmagazine

Kelaât M’Gouna Festival des Roses 51 ème édition. Belle réussite. Belle valorisation des produits du terroir.


Mercredi 28 Mai 2014

Le festival des Roses de Kelaât M’gouna, s’inscrit désormais dans une vision de développement durable à l’échelon local mais également à l’échelon de la province de Tinghir. L’importance de cette manifestation qui a bouclé ses 50 ans d’existence réside dans sa contribution au développement socio économique et culturel favorisant les conditions d’évolution des associations et des coopératives et de celle des commerçants et des artisans. Un évènement annuel à la fois attendu et de plus en plus apprécié par la population locale.



 
  Le festival des Roses de Kelaât M’gouna, s’inscrit désormais dans une vision de développement durable à l’échelon local mais également à l’échelon de la province de Tinghir. L’importance de cette manifestation qui a bouclé ses 50 ans d’existence réside dans sa contribution au développement socio économique et culturel favorisant les conditions d’évolution des associations et des coopératives et de celle des commerçants et des artisans. Un évènement annuel à la fois attendu et de plus en plus apprécié par la population locale.
 Sous le thème «Monde rural : les contraintes du développement et les paris de l'avenir», le programme de cette édition, organisée sous l’égide du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, a connu une panoplie d’activités cognitives, en l’occurrence une série de conférences et de tables rondes, dont les travaux  se sont penchés sur le développement du monde rural, la préservation de la biodiversité et la valorisation de la rose.
 
 En effet, la rose fait partie des produits du terroir, produits que le ministère de l’Agriculture encourage tout particulièrement, en tant que leviers de développement local et qui font l’objet d’une stratégie dans le cadre du pilier II du Plan Maroc Vert. En marge de cet événement, plusieurs accords de coopération visant la valorisation des produits du terroir et l’amélioration des conditions sociales des ouvriers du secteur agricole dans la région ont été signés.
  Il est à savoir que pour toute la province de Tinghir et particulièrement à Kelaât M’ gouna, la rose représente un levier économique, culturel et touristique important. Il permet de soutenir les initiatives locales, la promotion des produits des petits producteurs locaux et la mise en place des partenariats entre les acteurs de ce domaine, avec le soutien du Conseil Régional Souss Massa Draâ.
 
 Cette année, «la démocratie participative» a été adoptée comme approche. Un concept qui privilégie le partage et l’implication massive des acteurs locaux dans la prise de décision. Ils deviennent ainsi des partenaires-organisateurs, a bien précisé notre confrère Fatiha Lakhli. Dix conventions de partenariat ont été parafées lors de la cérémonie d’ouverture, dont celles nouées entre les mines et les fédérations interprofessionnelles des produits aromatiques de la rose, s’assignant comme objectif opérationnel le développement de la filière et celui des  activités génératrices de revenu.
  
 Cette forme de participation rencontre un franc succès car renforce chez les participants le sentiment de citoyenneté active et impliquée. Cette légitimité octroyée à la population locale, représentée par des associations, fait donc la singularité de cette édition 2014. Organisé par une agence d’événementiel marocaine, le festival de la rose  s’est professionnalisé et a pu percer en 2013 grâce aussi à l’approche participative adoptée par les organisateurs  pour impliquer tous les acteurs de la région.
 
 La 52e édition du Festival des roses de Kelâat M’Gouna est organisée sous l’égide du ministère de l’Agriculture et initiée par le Conseil provincial de Tinghir et la Fédération interprofessionnelle marocaine de la rose à parfum (FIMAROSE). Et ce, en collaboration avec le Conseil municipal de Kelaât M’Gouna, l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA), le Conseil provincial de tourisme de Tinghir. Avec l’appui du Conseil Régional du Souss-Massa-Draâ, de la Fondation du Grand Ouarzazate pour le développement durable,  ainsi que de plusieurs acteurs locaux et nationaux. 
 
 La femme, maillon faible de la chaîne  de la production de la Rose au niveau de la région, a été mise en exergue lors de cette édition par une consécration qui pourrait être considérée comme une reconnaissance des efforts de la femme rurale locale dans ce domaine ainsi qu’à sa précieuse contribution à la continuité de cette filière, précise Nasser Boukssim de l’agence d’événement qui a coiffé l’organisation du festival.
 
   En effet, le trophée de « la rose d’or » lui a été exclusivement réservé cette année. En outre, les personnes  handicapées ont eu leur part d’attention dans la programmation du festival par la mise en place d’un atelier de peinture consacré aux enfants aux besoins spécifiques  ainsi que par leur participation remarquable à la course nationale sur route.
 
   Il est à souligner que Par ailleurs, le comité d’organisation projette d’inviter des exposants internationaux à faire part au salon de la rose, lors de la prochaine édition,  notamment  la BULGARIE, la TURQUIE, les PAYS BAS et la POLOGNE, et ce, afin de favoriser les échanges entre nos opérateurs et les leurs dans le secteur de la rose et des produits du terroir,  de concrétiser des partenariats et également dans la perspective de valoriser  les produits susmentionnés.
 
Mohamed RIAL

Miss Rose 2014
Miss Rose 2014



Le Gouverneur de Tinghir et le ministre de l'agriculture
Le Gouverneur de Tinghir et le ministre de l'agriculture



Mohamed Rial



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux