thrmagazine

Nador Tourisme : Le géant Marchica Med prend forme 101.200 lits, 7 marinas, 80.000 emplois et 46 milliards de DH d’investissement


Mardi 10 Juillet 2012

Le projet Marchica s’articule autour de 7 composantes. Il s’agit de la Cité d’Atalyoun, la Cité des Deux mers, la nouvelle ville de Nadir, la Baie des flamants, Marchica Sport, les Vergers de Marchica et le Village des pêcheurs.
75% de la lagune dépolluée, académie et parcours de golf fins prêts. Un projet gigantesque, dont les premiers résultats sont attendus en 2013 ; 101.200 lits, 7 marinas, 80.000 emplois et 46 milliards de DH d’investissement.



Lagune de Marchica
Lagune de Marchica

Marchica Med prend forme. Ses espaces verts et ses voiries aussi. Et la dimension environnementale y est très présente. «Nous avons déjà dépollué plus de 75% de la lagune. 600 personnes y travaillent quotidiennement», déclare Saïd Zarrou, directeur général de l’Agence pour l’Aménagement du site de la lagune de Marchica.
 
Selon lui, «rien qu’en 2011, l’embouchure de Oued Bouserdoun a été dépolluée et 26.000 m3 de déchets solides ont été évacués». De plus, le cordon dunaire et les plages d’Arekmane et de Bni Ansar sont déjà nettoyés. A noter que les travaux de dépollution et de nettoyage sont réalisés par la société Marchica Med avec le concours du ministère de l’Intérieur, du secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement, de la province de Nador et de l’Agence de l’Oriental.
 
L’enveloppe budgétaire réservée à ce chantier s’élève à 75 millions de DH. Il est question également de construire une station d’épuration nouvelle génération. En attendant, le projet se développe dans son ensemble. Déjà, l’Académie des golfeurs est sur le point d’être livrée. Notons que le parcours, lui, est fin prêt. Ce neuf trous «compacté» entend créer une nouvelle destination golfique.

Par ailleurs, les responsables du projet ambitionnent un hub méditerranéen pour le nautisme. «Notre première marina sera opérationnelle en avril 2013», affirme Zarrou. Toutefois, ajoute-t-il, « s’il y a un évènement de taille, comme la régate des voiliers organisée le week-end dernier en partenariat avec la Société de développement de Saidia, le port pourrait s’ouvrir, pour l’occasion, en étroite collaboration avec les autorités de la province de Nador».
 
Rappelons que la transformation de la lagune de Marchica Med en station balnéaire du même nom, constitue un des plus gros chantiers touristiques et immobiliers au Maroc. Le projet est constitué d’un ensemble de 7 zones abritant chacune des complexes résidentiels, des hôtels, des infrastructures de sport et de loisirs ainsi que des espaces pour des activités économiques et sociales. Combinant une large gamme d’hébergements, des équipements et services pour la pratique du tourisme lacustre, la navigation de plaisance et le golf, ce projet s’étale sur 77 ha. Ses travaux d’aménagement seront lancés en 2015 pour être achevés en 2020.
 
L’ensemble du projet Marchica
Med offrira à la région, et à l’instar de Saïdia, une gigantesque station balnéaire de 101.200 lits, 1.000 villas, 2.400 appartements, 7 marinas… Il générera également 80.000 emplois directs et indirects, dont 15.000 durant la phase de construction. 46 milliards de DH est l’enveloppe prévue pour ce chantier gigantesque. Le montant de l’investissement prévu est de 46 milliards de DH, dont 13,6 milliards pour le résidentiel, 3,3 milliards pour l’hébergement hôtelier, 3,1 milliards pour les équipements et services, 8,3 milliards pour les infrastructures et 17,6 milliards induits par le développement. 8.000 ha de terre et 12.000 ha de mer
 
L’agence développera une lagune d’exception de 8.000 ha. Elle devra gérer également un espace maritime de plus de 120 km2 (12.000ha). Cette lagune est isolée de la Méditerranée par un mince cordon dunaire, de 25 km de longueur. L’ambition est d’en faire une station destinée au tourisme national et international. Pour ses initiateurs, ce projet permettra le développement économique de la région tout en protégeant sa riche biodiversité, véritable atout pour un tourisme vert et responsable.
 
Confié à l’agence «Marchica Med», ce projet ne s’achèvera qu’en 2025. Bien avant, l’agence aura déjà construit les Cités d’Atalayoun et des Deux mers. D’ailleurs, une enveloppe budgétaire de 360 millions de DH est consacrée à la transformation de cette zone (130 ha), située au nord de la lagune, sur le cordon littoral, en réserve naturelle protégée. Le site est appelé à accueillir aussi un complexe éco-touristique dont les travaux devraient prendre fin en juin 2013. Totalement intégrée au site, la Cité des Deux mers sera conforme aux standards internationaux de confort.
Elle devra répondre aux attentes d’une clientèle exigeante. Laquelle aura bientôt un ensemble hôtelier et résidentiel touristique grâce à l’accord signé en octobre dernier entre la société Atalayoun Golf Resort et Atlas Hospitality Morocco. C’est un «resort touristique de classe internationale» qui est prévu en premier. Progressivement, l’on développera un dôme presque parfait, à la végétation luxuriante, posé sur la mer. L’aménagement se fera sur une superficie de 45,2 ha selon des normes écologiques avec une priorité pour les énergies renouvelables, éolienne et solaire, et le recyclage des eaux usées.
 
Le projet sera donc composé de cinq zones pour profiter au mieux de toutes les vues et orientations du site. On y trouvera outre une partie résidentielle (un hôtel de 370 chambres, 650 villas et riads, et 2.230 appartements) offrant 14.030 lits, 2 ports de plaisance, une académie de golf, un golf de 18 trous et des boutiques. Les travaux démarreront bientôt et seront achevés en 2014. C’est la même échéance donnée pour la «Cité des deux mers». Ce deuxième projet sera construit sur le cordon dunaire de la lagune, non loin du chenal de communication avec la Méditerranée. Le projet étalé sur une centaine d’hectares est constitué de 320 villas proposant 1.920 lits, 193 appartements de 772 lits et 280 chambres d’hôtel de 560 lits.
 
 Au sujet des derniers projets ; il est à savoir que le projet Marchica sport sera lancé à partir de 2017 et nécessitera 6 ans de travaux. Cet espace de 14 ha disposera d’installations sportives pour les amateurs et les professionnels de haut niveau dans différentes disciplines. «Mais, bien avant, les initiateurs du projet devront être très présents dans les salons et foires du nautisme», propose Marc Pajot. Cet ancien champion international de la voile invité pour promouvoir la marina de la lagune sait bien de quoi il parle. «Pour lancer une marina et la promouvoir, il faut être dans tous les événements ayant rapport avec la mer», renchérit-il.

Par ailleurs, le dernier projet est celui des «vergers de Marchica», dont la réalisation démarrera en 2019. Il est conçu autour du parc naturel de la lagune permettant divers types d’hébergements spécifiques (mobile home et villas-fermettes). Il est également prévu la construction de 2 marinas, d’un marché et d’un centre de recherche. La nouvelle ville de Nador est le troisième projet de Marchica Med. Ce chantier s’achèvera en 2020. Il porte sur l’aménagement et la construction de quelque 76,3 ha sous forme de village-marina.
 
A la clé, 32.000 lits. «Le village des pêcheurs», un type de logement unique, orienté vers la mer, est le 4e projet. D’une capacité globale de 6.000 lits, il sera réalisé entre 2014 et 2018 et vise à recréer l’ambiance authentique du monde de la pêche et de ses activités nautiques. S’en suivra l’aménagement de «la Baie des flamants» où sont prévus 29.000 lits.
 
 L’Economiste Youness SAAD ALAMI

Les 7 cités de Marchica
Les 7 cités de Marchica

Nador   Tourisme : Le géant Marchica Med prend forme 101.200 lits, 7 marinas, 80.000 emplois et 46 milliards de DH d’investissement

Mohamed Rial




Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux