thrmagazine

Ouarzazate Tourisme. Enclavement aérien. Lettre ouvertre au ministre du tourisme


Jeudi 22 Février 2018

le Président du Conseil Provincial du Tourisme - Ouarzazate, Rahou Belghazi a envoyé une lettre officielle au ministre du Tourisme Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, au sujet de l'enclavement aérien.
Nous reproduisons texto la lettre envoyée au ministre



Ouarzazate, le 16 février 2018

 

Monsieur Mohammed SAJID

                                                     Ministre du Tourisme, du Transport

                                                     aérien, de l’Artisanat et de l’Economie

sociale - Rabat

 

 

OBJET : « Ouarzazate : Enclavement aérien »

 

Monsieur le Ministre,

 

Permettez-nous de vous adresser par la présente nos sentiments d’étonnement et de mécontentement ainsi que notre réelle insatisfaction quant à la nouvelle grille des vols aériens de la desserte de Ouarzazate récemment reprogrammée en date du 12 février 2018. A notre grand regret, et ce par comparaison à l’ancienne programmation, triste à nous de constater non seulement un recul de certains vols, mais aussi la suppression de certains créneaux horaires.

 Faisant référence à notre séminaire sur  « La Relance de Ouarzazate » tenu à Ouarzazate le 04 novembre 2017, nous constatons que les promesses exprimées durant cette manifestation  n'ont non seulement pas été tenues, mais pis encore : cette nouvelle programmation  contenue dans la convention - signée récemment à Errachidia - condamne malencontreusement tous les espoirs des professionnels du secteur du Tourisme et du Cinéma. C’est pourquoi, ces derniers vous avaient sollicité et sensibilisé quant aux dramatiques conséquences de la connectivité et de l'enclavement aérien de Ouarzazate.

 De considérables investissements consentis dans le secteur de l'Hôtellerie et du Cinéma ont pu engendrer dans cette région de nombreux emplois ceci grâce à une capacité hôtelière conséquente. Cependant, le manque de promotion régulier de l'O.N.M.T., la faiblesse de la desserte aérienne de Ouarzazate, causée par des conditions regrettables, ont favorisé la fermeture de plusieurs hôtels et le licenciement de nombreux employés.

 Le bilan qui en ressort est :

 Ø Une situation qui s’aggrave d'année en année, occasionnant ainsi un mécontentement au niveau des professionnels de ces deux secteurs : qui sont pour rappel les seuls en mesure de créer des emplois.

 Ø Les hôteliers se sont retrouvés dans l’obligation d’avoir recours massivement à des prêts bancaires afin de pouvoir faire face à cette situation précaire.

 Ø Pour rappel, Les Assises de Tourisme organisées à Ouarzazate, en 2005.furent une réussite et auraient pu être un véritable  déclencheur de décollage de cette région. Cependant, l’handicap majeur à cette activité, essentielle à la population, s’inscrit toujours par cette faiblesse de dessertes aériennes, tant par la compagnie nationale que par les compagnies low cost.

 Ø Une déception  et un manque d’intérêt en faveur de cette région,  constaté par nos responsables, malgré leurs discours et promesses qui n’ont pas été honorés.

 Ø Un triste constat relatif à la programmation des vols internes, (subventionnés par la région et les pouvoirs publics) qui  n'obéit en fait à aucune logique autre que celle de renflouer les caisses de la compagnie aérienne ayant bénéficié de la subvention.

 Analyse de la grille d’horaire des vols :

 A la lumière du calendrier des vols, clair est de constater :

 v Une programmation très tardive au départ de Casablanca, à 23h50 et parfois avec des retards allant jusqu’à 2h du matin.

v Absence de tous vols les Mardi et Mercredi, contrairement aux effets d’annonces qui stipulent qu’il s’agit de vols quotidiens.

v Les vols en Boeing  737 (capacité 150 sièges) ont été supprimés en faveur des ATR (capacité 72 sièges), dont les soutes de bagages sont limitées pour contenir les équipements et bagages des cinéastes.

v Un seul  vol au départ de Paris au lieu de 4 comme souhaité

v Aucuns vols de Londres, Lyon et Madrid, pourtant des marchés porteurs pour Ouarzazate et le Sud du Maroc.

v Aucune compagnie Low Cost ne dessert Ouarzazate à ce jour.

v Les compagnies Low Cost, Ryanair et Easyjet  etc. ne semblent pas être encouragées par le Ministère du Tourisme pour promouvoir des lignes sur Ouarzazate, dont la capacité hôtelière dépasse 5.000 lits, plus importante que Fès, Rabat ou Tétouan.

v Horaires et fréquences inadaptés de la destination Ouarzazate engendrant des packages onéreux.

  Cette programmation des vols à destination de Ouarzazate pénalise toute la région. Volonté délibérée et favorisant ainsi - au niveau des horaires et fréquences-  d’autres destinations n’ayant ni la capacité d’accueil, ni la capacité litière ni les infrastructures permettant le lancement du Grand Sud (Ouarzazate, Zagora, Tinghir, Erfoud, Tata…) région qui pourrait devenir une destination touristique phare dans l’offre marocaine tant au niveau national qu’international.

  Monsieur Le Ministre, par ce présent courrier nous sollicitons votre haute bienveillance afin de bien vouloir  reconsidérer cette programmation des vols intérieurs (horaires, fréquences journalières) et nous accorder en urgence une  réunion avec vos services, à savoir : « la Royal Air Maroc » et « l’O.N.M.T » et ce afin de faire respecter à chaque acteur de la chaine,  les engagements demandés,  auquel vous avez souscrit pour le désenclavement de Ouarzazate.

Nous restons persuadés que le Ministère du Tourisme, et du Transport aérien conscient de cette problématique, prendra l’initiative qui s’impose afin de permettre aux professionnels du tourisme de cette région, d’éviter de procéder à des licenciements plus graves que ceux vécus dans le passé.

Nous vous remercions pour l’intérêt que vous voudriez bien porter  à notre lettre de doléance et nous vous prions d’agréer,  Monsieur Le Ministre, l’expression de notre haute considération.

Rahou BELGHAZI

Président du Conseil Provincial du Tourisme - Ouarzazate

 

 PJ : Tableau desserte aérienne de la RAM

(Indiquant l’inadéquation de ses vols, ses horaires, types d’avion)



Mohamed Rial