thrmagazine

SIFEL Agadir 2012 : interview d’Houda Medkouri


Mercredi 12 Décembre 2012

Houda Medkouri occupe le poste de Directeur Général Adjoint de la Société IEC, organisatrice du SIFEL depuis 10 ans. Ce salon International des Professionnels de la Filière Fruits et Légumes se déroule chaque année à Agadir. Houda Medkouri reviens sur ces dix ans de succès.



THRmagazine : D’où est venue l’idée d’organiser un tel salon ?

Houda Medkouri : Au départ il s’agit d’une demande des acteurs de la filière. La communication et la rencontre des différents acteurs est une nécessité si on veut évoluer. Il faut une passerelle entre les producteurs, les importateurs, les fournisseurs de matériel, les fournisseurs de services et de produits, les acheteurs, les transporteurs. Notre société IEC à répondu à cette demande en créant ce salon, qui au fil des ans est devenu un lieu de rencontre et de rendez-vous de tous ceux qui comptent dans la production de fruits et légumes au Maroc.

SIFEL Agadir 2012 : interview d’Houda Medkouri

Pourquoi avoir choisi Agadir ?

La région du Souss-Massa-Drâa est l’une des principale région productrice de fruits et légumes dans notre pays. Elle concentre donc tous les acteurs de la filière dans une zone géographique restreinte. Agadir est aussi un lieu facile d’accès, avec toutes les infrastructures nécessaires, en termes de transport, d’hôtellerie, etc,… C’est donc le lieu idéal pour y organiser ce type d’événement. 


Quel est l’exposant type du salon ?

Il n’y a pas d’exposant type, il y a de nombreux types d’exposants ! On retrouve à nouveau tous les acteurs de la filière, certains nous accompagnent depuis le début de l’aventure il y a dix ans. Tous les principaux fournisseurs de produits et de services à destination des producteurs sont présents. Les institutionnels et les banques aussi. Les fédérations et groupements d’agriculteurs sont présents. C’est très vaste comme profils. Cette année nous avons adjoint le salon des produits du terroir dans un hall spécifiquement dédié à ce type de production. Cette nouveauté permet d’apprécier les productions locales traditionnelles à plus petite échelle. Les coopératives et les GIE sont présentes pour faire connaitre leurs produits et leur façon de travailler. Les produits locaux font partie intégrante de notre patrimoine, que ce soit l’huile d’argan, le safran, les dates ou encore les produits plus récents comme l’huile de figue de barbarie ou la spiruline.


Quel est le type de visiteur ?

Principalement les agriculteurs, les petits producteurs, mais aussi les délégations plus lointaines et étrangères, qui viennent ici pour s’informer, connaître les nouveautés, explorer les possibilités de marché, rencontrer les institutionnels, s’approvisionner en matériel, devenir membre de l’un ou l’autre groupement, discuter avec les banques ou les conseillers en investissement, aussi pour voir ce que fait le voisin !!! Les étrangers viennent surtout pour explorer le marché et ses potentialités et comment s’approvisionner en produits du Maroc. Cette année nous avons une forte délégation Russe qui est présente dans le but bien précis d’acheter les fruits et légumes que nous produisons au Maroc. La télévision Russe accompagne même cette délégation, afin de réaliser un reportage sur le salon.

SIFEL Agadir 2012 : interview d’Houda Medkouri

Comment voyez-vous l’avenir du salon ?

A l’heure actuelle le SIFEL à atteint une certaine maturité. Nous pouvons dire que nous avons tissé des liens de partenariat avec la majorité des exposants. Les producteurs viennent à ce rendez-vous annuel pour rencontrer, à un seul endroit, la majorité des prestataires qui peuvent les aider dans leur travail. Le SIFEL c’est onze mois de préparation sur l’année, mais aujourd’hui le plus gros du travail est fait et nous consolidons ces acquis années après années.

 

Bonne continuation.

 

Interview réalisée par : Marc d’Haenen.


Infos et contact:


SIFEL Agadir 2012 : interview d’Houda Medkouri

Marc D'Haenen