thrmagazine

Solar Impulse, l'Avion Solaire décolle pour le Maroc


Jeudi 24 Mai 2012

08H24 ce matin. L’avion solaire expérimental Solar Impulse décolle du tarmac de l’aérodrome de Payerne, en Suisse. Sa mission : rallier le Maroc, via une escale par Madrid, sans une goutte de carburant. Un vol intercontinental de 2500 km qui représente un défi technologique et sportif majeur mais également la promesse d'un avenir plus vert.



Solar Impulse, l'Avion Solaire décolle pour le Maroc

Le décollage à eût lieu à 08H24 heure locale (06H24 GMT), soit avec un retard de deux heures sur l’horaire prévu, faute à la persistance d’un épais brouillard dans le ciel suisse.

 

Le prototype devrait atterrir à l’aéroport de Madrid-Barajas à 02H00 (00H00 GMT) du matin dans la nuit de vendredi au terme d’une première étape durant laquelle il aura survolé le Jura, Pontarlier, le Massif Central, Toulouse puis les Pyrénées à 8500 mètres d'altitude. Son co-fondateur, André Borschberg sera aux commandes de l’appareil durant cette première étape.

 

Il sera ensuite relayé par son ami, Bertrand Picard, autre co-fondateur du projet, qui prendra la manœuvre pour conduire Solar Impulse vers sa destination finale : Rabat.

 

Si l'étape à Madrid est nécessaire, c’est parce que l’appareil n’est pas suffisamment spacieux pour réaliser de plus longs trajets. En plus de permettre à M. Borschberg de se faire remplacer, l'escale madrilène permettra aussi de procéder à des vérifications techniques sur l'appareil afin de s’assurer que tout est en ordre. Le redécollage de Solar Impulse est prévu au plus tôt lundi matin.

 

Le vol Payerne-Rabat : Une étape avant le tour du monde prévu en 2014

Sept années de labeur ont été nécessaires pour mettre au point Solar Impulse, un avion en fibre de carbone dont les ailes sont recouvertes de 12.000 cellules photovoltaïques alimentant quatre moteurs électriques d'une puissance de 10 chevaux chacun.

 

70 personnes, assistées de 80 partenaires, ont œuvré à temps plein sur le projet pour un résultat final qui défie le bon sens : même si le prototype d’HB-SIA  a l’envergure démesurée d’un Airbus A340 (63,4 mètres), son poids n’est que celui d’une voiture familiale moyenne (1600 kg).

 

La « libellule de carbone » – comme l’ont baptisé certains – effectuera son premier vol au dessus de la Méditerranée en début de semaine prochaine, une épreuve qui doit servir « d’ultime répétition avant le tour du monde prévu en 2014 », explique ses organisateurs. Il est vrai que la traversée de la grande bleue présente de nombreux défis pour le HB-SIA : « léger comme une berline », il est vulnérable aux zones de turbulence qui sont nombreuses dans le ciel méditerranéen.

 

Le vol Payerne-Rabat doit également permettre de tester l’appareil dans le cadre du trafic aérien international et des grands aéroports.

 

Si l’essai s’avère concluant, le HB-SIA laissera la place à un second prototype, le HB-SIB, dont la construction est déjà en cours dans les ateliers de l’Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne. Equipé de nouvelles batteries et de nouveaux moteurs, le HB-SIB sera plus grand et spacieux que son prédécesseur, des atouts qui devraient lui permettre de mener à bien son ambitieuse mission : celle de faire le tour du monde en plusieurs étapes en 2014.

 

Un voyage à la Jules Vernes qui devrait débuter par un vol d’essai dont l'échéance est fixé à 2013. 


Sources:

http://www.yabiladi.com


Regardez la vidéo sur Agadir-i-Télé


Marc D'Haenen



Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux