thrmagazine

Tourisme Canaries / Maroc Belle réussite du Forum Pour la Modernisation Touristique. Le cas Agadir : repositionnement d’une destination mature.


Mardi 9 Décembre 2014

Le constat du secteur hôtelier à Agadir, première destination balnéaire du pays, mérite un vrai repositionnement du fait de la vétusté de certains établissements hôteliers et du vieillissement de la destination en comparaison aux nouveaux produits touristiques concurrents, qui émergent dans le pourtour de la méditerranée, notamment.



 
   Le constat du secteur hôtelier à Agadir, première destination balnéaire du pays, mérite un vrai repositionnement du fait de la vétusté de certains établissements hôteliers et du vieillissement de la destination en comparaison aux nouveaux produits touristiques concurrents, qui émergent dans le pourtour de la méditerranée, notamment.
   Le Forum au sujet de la modernisation touristique d’Agadir, organisé par les Canaries, tombe à point nommé et cadre bien dans cette problématique qui n’a que trop duré, avec des établissements hôteliers fermées ou éternellement en chantier depuis des années donnant un produit difficilement vendable.
   En effet, il est admis par tous les opérateurs touristiques locaux par les responsables du tourisme et des Autorités à Agadir que pratiquement plus de 45% des hôtels sont en difficultés sérieuses de commercialisation. Cette situation de sous capacité commerciale nuit à la destination qui souffre d’un réel handicap dû une capacité hôtelière hors vente, réduisant ainsi l’offre balnéaire, réclamée par les TO intéressés.
    Une délégation de professionnels et de responsables canariens était présente à Agadir pour participer au Forum Pour la Modernisation Touristique Canaries-Maroc. Forum bien réussi pour la qualité des interventions et des intervenants ainsi que par la participation dynamique à la fois de la partie marocaine et canarienne. Cette stratégie de modernisation que vient présenter nos amis canariens repose sur une innovation en matière de rénovation des établissements hôteliers  basé sur un partenariat Public / Privé. S’inspirer de l’expérience et de l’expertise canarienne en trouvant les solutions appropriées ne peut qu’être bénéfique au développement de la destination Agadir. D’où un repositionnement qui s’impose sur des bases professionnelles dans une synergie commune entre les divers intervenants.
  Il est à savoir que les Canaries reçoivent 13 millions de touristes. Si on peut capter déjà 10% de clients à faire venir à Agadir et dans la zone du grand sud marocain, «  c’est déjà un excellent travail » avait dit Brahim Hafidi, président de la Régions Souss Massa Draâ. Bien sûr cela reste un vœu car il faut tout un travail de terrain en matière de coopération bilatérale, continue et efficace pour avancer dans cette perspective. Au fait, le diagnostic de la problématique et des handicaps du tourisme à Agadir sont connus de tous.
  C’est au niveau des solutions qu’il faut agir, bien agir à travers une coopération décentralisée qui permet à la fois des échanges des idées et des expériences. Les Canariens étaient à Agadir, pour cela exactement. Ernesto Yanes, directeur gérant de Proexca, parle d’une « coopération gagnant / gagnant et des éventualités de  partager l’expérience canarienne avec un peuple ami dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie ». Ce sont là les termes adéquats et pertinents de la situation.
  Il est à rappeler que la Région Souss Masa Draâ renferme un grand potentiel en matière tourisme avec des produits à la fois diversifiés et attractifs : balnéaire, désert, golf, trekking, plaisance, thalassothérapie, arrière pays, produits du terroir, surf ( le spot de Taghazout vient d’être décrété 3 ème spot mondial), tourisme rural et écologique… Il faut savoir exploiter et mettre en relief tous ces produits avec l’expertise et le savoir faire qu’il faut. D’où la réalisation d’un partenariat édifiant avec les Iles Canaries qui se trouvent à 500 km d’Agadir, mais à 100 km d’une bonne partie de la côte sud marocaine.
  Le cas de Ténériffe est révélateur pour comprendre la réussite du tourisme aux Canaries, au sujet de laquelle doit s’inspirer grandement Agadir en tant que destination balnéaire. Ténériffe est une île qui enregistre une capacité hôtelière de 130 000 lits. En 2013, l’île a reçu 5 millions de touristes. Elle enregistre 65% comme taux d’occupation. Elle est liée par vols directs avec 62 destinations. Trois zones touristiques dont Puerto de la Cruz ( 25 000 lits et 30 000 habitants), produit balnéaire avec un tourisme urbain, 9 parcours de golf, six centres de congrès, 500 entreprises touristiques ( PME et PMI), un parc national Teide qui reçoit à lui seul 3 millions de visiteurs. Ténériffe est aussi une destination qui a plus de 50 ans.
  C’est dans ce cadre que les professionnels, les élus et les responsables et autres opérateurs des Iles avaient adopté une convention de Rénovation Public / Privé, depuis 2007. Il s’agit de rénover l’espace touristique et améliorer les conditions de séjours du visiteurs avec une amélioration urbaine, celles des zones portuaires, zones de verdures, sites touristiques etc… Pour réussir l’opération, un club de métiers avec 170 membres a été créé, pour une bonne implication de tous dans le processus de rénovation de 25 hôtels et 108 interventions sur un programme de qualité urbain et dans le secteur du tourisme, en général.
  C’est cette belle expérience pratique et de terrain que les canariens sont venus présentés à Agadir. La solution de diagnostic et de conduite des rénovations a été confiée à Nosolocamas, alliance, plateforme d’entreprises actives dans la redynamisation des modèles d’affaires des entreprises du secteur touristique. Nosolocamas a donné une impulsion considérable à la recherche de nouveaux modèles d’affaires, sur la base de l’innovation et de la collaboration public/privée.
  L’objectif est de donner des réponses intégrales, visées à la ré-conception de la marque et à la thématisation de produits touristiques d’hébergement, dans le cadre de la stratégie promotionnelle de renouvellement de la destinée. D’ailleurs un hôtel à Agadir dans le secteur balnéaire est pris en main par les professionnels canariens qui sont entrain de le rénover en hôtel de charme, transformé complètement en suites. On suivra de près cette intervention canarienne qui vise la conception d’un label adéquat, suite à des visites et analyses de terrain.
   Le Forum d’Agadir est organisé, rappelons-le, par Nosolocamas en collaboration avec les entités publiques canariennes PROEXCA (Gouvernement des Îles Canaries), le Conseil Insulaire de Tenerife et la compagnie aérienne Binter. Ainsi étaient présent au Forum Le directeur gérant de Proexca, la Conseillère Déléguée de l’Action Extérieure , Mme Carmen Delia Herrera, le président de la chambre de commerce de Santa Cruz, José Lui Garcia, le président de ASHOL (  l’association des hôteliers) ; le représentant de l’Office de tourisme De Ténériffe Ricardo martinez Cedres, ex-gérant du Consortium Urbanistique de Puerto de la Cruz  et des cadres compétents de Nosolocamas, qui avaient une brillante interventions du travail de cette organisme, enfin du forum.
  La clôture de cet évènement était marquée par des rencontres privées entre les opérateurs et responsables canariens et les opérateurs et professionnels marocains, d’Agadir tout particulièrement. Un Forum bien réussi par la pertinence des interventions et la qualité des intervenants et par la portée des chantiers à lancer à Agadir pour une belle rénovation de la destination et de ses produits touristiques. Sont à améliorer non seulement les infrastructures d’hébergement mais également la qualité des produits d’animation et des loisirs ; l’information touristique ; l’accueil touristique (à tous les niveaux) ; la formation professionnelle. Le tout dans un repositionnement nouveau celui du balnéaire appuyé sur le Bien Etre avec un arrière pays riche et varié. Les Canariens viennent de tendre la main aux gadiris, à eux de saisir cette bonne occasion et d’en tirer les leçons pratiques et le savoir faire pour une redynamisation et une revalorisation du tourisme à Agadir.
  Mohamed RIAL
 









Mohamed Rial




Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux