thrmagazine

Tourisme International  La Chine premier marché émetteur de touristes, suivie par les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France Les dépenses des touristes chinois à l’étranger en hausse de 12 % en 2016


Vendredi 28 Avril 2017

Les chiffres sur les dépenses des principaux marchés émetteurs en 2016 traduisent une augmentation de la demande de tourisme international à travers le monde, comme indiqué dans le dernier numéro du Baromètre OMT du tourisme mondial. Avec une hausse de 12 % de ses dépenses à l’étranger, la Chine demeure le premier marché émetteur, suivie par les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France.




 
Les chiffres sur les dépenses des principaux marchés émetteurs en 2016 traduisent une augmentation de la demande de tourisme international à travers le monde, comme indiqué dans le dernier numéro du Baromètre OMT du tourisme mondial. Avec une hausse de 12 % de ses dépenses à l’étranger, la Chine demeure le premier marché émetteur, suivie par les États-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France.
« Les dernières données sur les dépenses du tourisme émetteur sont très encourageantes. Malgré les nombreux défis de ces dernières années, les dépenses du tourisme international ont maintenu une hausse de 4 % et le nombre d’arrivées de touristes internationaux s’est établi à 1,2 milliard en 2016. Les gens continuent d’avoir un fort intérêt pour les voyages et cette tendance profite à de nombreux pays à travers le monde en termes de croissance économique, de création d’emplois et de possibilités de développement », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai.
En 2016, les dépenses des touristes chinois à l’étranger ont augmenté de 12 %
En 2016, le tourisme émetteur chinois – premier marché émetteur au monde – est demeuré élevé. Les dépenses chinoises dans le tourisme international ont enregistré une hausse de 11 milliards d’USD pour s’établir à 261 milliards, soit une augmentation de 12 % (en monnaie locale). Le nombre de Chinois se rendant à l’étranger a augmenté de 6 %, pour atteindre 135 millions en 2016. Cette croissance consolide la position de la Chine en tant que premier marché émetteur depuis 2012, tandis que les dépenses touristiques connaissent depuis 2004 une croissance annuelle à deux chiffres.
La croissance du tourisme chinois à l’étranger a bénéficié à de nombreuses destinations en Asie et dans le Pacifique, notamment le Japon, la République de Corée et la Thaïlande, mais aussi à des destinations lointaines comme les États-Unis et plusieurs pays d’Europe.
Outre la Chine, trois autres marchés émetteurs d’Asie parmi les dix premiers mondiaux ont enregistré de très bons résultats. Les dépenses des touristes en provenance de République de Corée (27 milliards d’USD) et d’Australie (27 milliards d’USD) ont augmenté de 8 % en 2016 et celles des touristes en provenance de Hong Kong (Chine) ont enregistré une hausse de 5 % (24 milliards d’USD), plaçant Hong Kong parmi les dix premiers marchés émetteurs.
Les États-Unis – deuxième marché émetteur mondial – maintiennent leur dynamisme
Les dépenses des touristes en provenance des États-Unis – deuxième marché émetteur mondial – ont augmenté de 8 % en 2016, pour atteindre 122 milliards d’USD, soit une hausse de 9 milliards par rapport à 2015. Pour la troisième année consécutive, la forte demande émettrice a été alimentée par le cours élevé de l’USD et le dynamisme de l’économie américaine. Fin novembre 2016, le nombre d’arrivées internationales en provenance des États-Unis avait augmenté de 8 % (74 millions en 2015).
En revanche, la performance du Canada – deuxième marché émetteur des Amériques, qui figure parmi les dix premiers marchés mondiaux –, a été plus mitigée, avec 29 milliards d’USD dépensés dans le tourisme international, tandis que le nombre de visiteurs à l’étranger qui passent la nuit a reculé de 3 %, à 31 millions.
L’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et l’Italie, premiers marchés européens en termes de dépenses touristiques
L’an passé, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et l’Italie – les quatre marchés européens classés parmi les dix premiers marchés mondiaux – ont tous enregistré une hausse de leur demande émettrice. En 2016, les dépenses des touristes en provenance d’Allemagne – troisième marché mondial – ont affiché une meilleure performance qu’en 2015, avec une hausse de 5 %, pour atteindre 81 milliards d’USD.
La demande en provenance du Royaume-Uni – quatrième marché émetteur mondial – est demeurée solide malgré la forte dévaluation de la livre sterling en 2016. Le nombre d’arrivées internationales en provenance du Royaume-Uni a augmenté de 7 % (+ 5 millions) en 2016, pour atteindre 70 millions, tandis que les dépenses avoisinaient 64 milliards d’USD.
En 2016, les dépenses des touristes en provenance de France – cinquième marché émetteur mondial – ont augmenté de 7 %, pour atteindre 41 milliards d’USD. Les dépenses des touristes en provenance d’Italie ont enregistré une hausse de 1 %, pour s’établir à 25 milliards d’USD, tandis que le nombre de visiteurs qui passent la nuit a augmenté de 3 %, à 29 millions.
Plusieurs autres marchés émetteurs affichent des dépenses à la hausse
Parmi les plus 50 premiers marchés émetteurs, neuf autres ont vu leurs dépenses portées par une croissance à deux chiffres en 2016 : le Viet Nam (+ 28 %), l’Argentine (+ 26 %), l’Égypte (+ 19 %), l’Espagne (+ 17 %), l’Inde (+ 16 %), Israël et l’Ukraine (+ 12 % chacun), le Qatar et la Thaïlande (+ 11 % chacun).
En revanche, le tourisme émetteur de certains pays exportateurs de produits de base est demeuré déprimé en raison de la faiblesse de leurs économies et devises. Les dépenses en provenance de la Fédération de Russie ont poursuivi leur repli en 2016, pour atteindre 24 milliards d’USD. Les dépenses des touristes en provenance du Brésil ont également diminué en 2016.
  Mai 2015 – Un patron paye à ses 6000 employés un voyage à Paris battant le record du plus grand voyage en groupe jamais organisé en France
D’après les données préliminaires de l’OMT, « la position de la Chine en tant que premier marché émetteur au monde depuis 2012, suite à une croissance annuelle à deux chiffres de ses dépenses touristiques, qui se poursuit depuis 2004 ».
Les touristes chinois se sont principalement rendus au Japon, en République de Corée et en Thaïlande, mais également aux Etats-Unis et dans plusieurs pays d’Europe, selon l’OMT.
Pour Taleb Rifaï, secrétaire général de l’OMT, « en dépit des nombreux problèmes rencontrés par le marché au cours des dernières années, les chiffres des dépenses liées aux voyages à l’étranger restent conformes à la hausse de 4%, soit 1,2 milliard d’arrivées touristiques internationales, qui a été enregistrée pour l’année 2016 ».
« Les gens continuent à avoir très envie de voyager, et cela bénéficie à de nombreux pays à travers le monde, entraînant croissance économique, création d’emplois et nouvelles opportunités de développement », a estimé ce dernier.
 
 
Source / Baromètre du tourisme mondial par   l’OMT ( Organisation Mondial du Tourisme)
Madrid (Espagne) le 19 avril 2017


Mohamed Rial




Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux