thrmagazine

Tourisme / Marché français Salon IFTM Top Resa 38 ème édition. La COP 22 grand absent. Occasion ratée pour la Promotion du Maroc.


Vendredi 23 Septembre 2016

31 763 professionnels, 1500 marques exposantes, 78% de visiteurs français ; 22% de visiteurs étrangers, 160 destinations représentant l’ensemble des continents, en 2015, sont les chiffres enregistrés lors de la 37 ème édition. IFTM Top Resa, le salon international de l’industrie du tourisme et du voyage, rassemble pendant quatre jours à Paris l’ensemble des acteurs du tourisme outgoing (réceptifs étrangers, hôtellerie, destinations étrangères, transporteurs, tour-opérateurs, technologies…). IFTM Top Resa est le seul salon de France à proposer une offre multi-cible (loisir, affaires, MICE).



 
 
 31 763 professionnels, 1500 marques exposantes, 78% de visiteurs français ; 22% de visiteurs étrangers, 160 destinations représentant l’ensemble des continents, en 2015, sont les chiffres enregistrés lors de la 37 ème édition. IFTM Top Resa, le salon international de l’industrie du tourisme et du voyage, rassemble pendant quatre jours à Paris l’ensemble des acteurs du tourisme outgoing (réceptifs étrangers, hôtellerie, destinations étrangères, transporteurs, tour-opérateurs, technologies…). IFTM Top Resa est le seul salon de France à proposer une offre multi-cible (loisir, affaires, MICE).
 
    En tenue conjointe avec IFTM Top Resa, le MAP Pro, salon de l’industrie du tourisme en France, rassemble pendant 2 jours l’ensemble des acteurs du tourisme ingoing (hôtellerie, restauration, monuments historiques, offices de tourisme, comités départementaux du tourisme, réceptifs France…). IL s’agit en effet du salon de l’Industrie du tourisme en France, avec deux salons en un. La rencontre professionnelle de l’industrie du tourisme en France, par excellence.
 
  En ce qui concerne le stand du Maroc au Top Resa, on s’attendait cette année à une belle prestation de promotion touristique et politique à l’occasion de la tenue de la COP22 à Marrakech début novembre prochain. Quelle grande déception chez les professionnels marocains, rien n’a été constaté à ce sujet. Chez les marrakchis, la déception est plus amère encore, puisqu’ils comptaient sur le salon français pour permettre une belle promotion touristique de la destination Marrakech. Surtout que le marché français compte énormément pour la destination.
 
  A part une petite affiche accrochée et  mal visible, rien du tout. « Walou ». UN non sens qui dénote une irresponsabilité flagrante du fait de faire rater au Maroc et à son tourisme une belle occasion de promotion, via la tenue de la COP 22. Il y a vraiment de quoi être dérouté et crier au scandale à ce sujet. EN effet, comment le Commissaire de la COP 22 et ses partenaires : ONMT, RAM, Ambassade du Maroc à Paris Conseil Régional de Marrakech, Mairie de Marrakech, peuvent être se permettre un tel « oubli » et un tel ratage ? Cela est vraiment inadmissible.
 
 Même l’ONMT en tant qu’outil officiel de la promotion touristique  nationale n’a rien présenté au sujet de la COP22 au stand du Maroc. Un stand réduit de 80 m2 de moins que l’an dernier alors qu’on devrait avoir au minimum un stand de 300 m2 pour abriter à la fois le stand du Maroc et celui réservé à la présentation de la COP 22. IL s’agit quand d’un grand évènement international, qui va donner une grande visibilité au Maroc renforçant son image de marque et son dynamisme à jouer un rôle positif dans la protection de l’Environnement à l’échelon mondial. Ce n’est pas tous les ans que le Maroc aura cette chance d’organiser la COP 22.
 
  Au stand du Maroc, il n’y avait ni information au sujet de la COP 22, ni dépliants distribués, ni hôtesses donnant l’information, ni film projet projeté à ce sujet : un ratage impardonnable, qui n’a aucun raison d’être et auquel on ne peut trouver aucune justification. C’est vraiment et terriblement incroyable. ET dire qu’on rate là une occasion en or pour parler du Maroc et pour communique sur la tenue de cette manifestation à valeur mondiale.
 
  Si au moins les responsables l’organisation de la COP 22 avait délégué au CRT de Marrakech de gérer cette participation avec les moyens matériels, outils de communication nécessaire, il aura fait du beau travail. Comment l’ONMT n’a-t-il pas pensé à associer ses moyens au savoir faire du CRT de Marrakech et faire une bonne action de promotion jumelée sur la COP 22 et sur le tourisme à Marrakech ? ON ne comprend plus rien.
 Cela est d’autant plus inconcevable car cette occasion ne va plus se répéter. On a raté une grande chance de bien et de mieux parler du Maroc, de sa stabilité politique, de ses réalisations économiques et de sa vision de développement touristique et autres… ET dire que si des pays concurrents avaient cette chance d’organiser la COP 22 (Turquie, Egypte ou Espagne, entre autres…) ils auraient fait un tapage incroyable au salon du Top Resa, tant à l’intérieur du salon qu’à l’extérieur.
 
 Une fois encore nos responsables du tourisme et autres, démontrent qu’ils n’ont pas encore acquis les bons réflexes pour vraiment servir le développement du pays dans le bon sens. Ils ne font que se gargariser à travers des discours pompeux pour passer à la télé et annoncer des propos non réalisés et encore moins crédibles allant jusqu’au mensonge flagrant, comme ce qu’il a été rapporté sur le stand Top Resa et son rôle pour la visibilité de l’organisation de la Cop 22.
 
  C’est vraiment scandaleux et irresponsable. Jusqu’à quand va-t-on continue à alimenter propager un discours , juste pour la consommation, dénudé de la réalité que vivent les professionnels du tourisme. Ils étaient  présents au Top Resa, et qui ont constaté de visu que rien na été  fait pour la présentation de l’organisation de la COP 22.
 
 Pire encore, pour cette année, il n’y avait même pas de chaises au salon ni de tables pour permettre aux participants et leurs partenaires de travailler à l’aise. Tout le monde est resté debout : une honte par rapport à ce qu’on voit dans les autres stand des autres pays. On ne fait pas du tourisme avec amateurisme et légèreté, lorsqu’on a des partenaires professionnels, bien outillés, crédibles, responsable et percutants… Et surtout lorsqu’on tient vraiment à participer au développement touristique de son pays avec l’efficacité et le dynamisme qu’il faut. Ce n’est pas le cas de nos responsables, d’où des ratés à la pelle, sans le moindre remord, ni regret…
 
Mohamed RIAL



Tourisme    /  Marché français      Salon IFTM Top Resa 38 ème  édition.  La COP 22 grand absent. Occasion ratée pour la Promotion du Maroc.

Mohamed Rial




Recherche

Météo Agadir

Facebook







Partager ce site


Galerie
THR-Jan_Fev_2016_Magazine1-1
THR-NOV_DEC_2015_Magazine1-1-1
C1_Aout_Sep_15 (2)
Couverture_THR_Nov_Dec_2014 (2)
THR_Couv_01_Sep_Oct
THR-Juillet_Aout_2014_On_Line-1




Galerie
020
019
018
017
016
015
014
013
012
011
005
bateaux